Aujourd’hui26 événements

Juliette Armanet enflamme les platines avec « Brûler le feu »

Juliette Armanet enflamme les platines avec « Brûler le feu »

Juliette Armanet Brûler le feu Style : Chanson Française Sortie : 19/11/2021

Site Web

Quatre ans après un opus des plus réussis, l'amie Juliette Armanet (ou devrions-nous dire la "Petite Amie") est de retour dans les bacs avec une production aux arrangements fleurant bon la fin des 70s. On l'a compris avec le premier single, le ton de cet album sera disco ou ne sera pas. Et même si la Lilloise nous invite au "Dernier jour du Disco", c'est plutôt au premier jour d'une remise en lumière de ce style auquel nous allons assister.

Chanter l'Amour à coups de basses funky

Les amateurs de ce que l'on appelait jadis La Nouvelle Scène Française pourront certes nous faire remarquer que Clara Luciani a déjà commencé à déblayer ce terrain mais force est de constater que le flambeau est admirablement repris ici. Et si la femme moderne s'épanouissait aujourd'hui en chantant l'Amour à coups de basses funky ?

C'est en tout cas le parti pris de ces 45 minutes qui nous transportent au temps des pattes d'eph' et des micros à fil mais sans éviter de s'inscrire dans une sonorité des plus actuelles. C'est bien simple : on ne peut s'empêcher de remuer la tête sur la majorité de ces 13 titres tant l'on est happé par le côté feel good du genre, simple et funky en somme.

Cet album, c'est un peu comme si Véronique Sanson rencontrait Nile Rodgers, mais le tout en 2021. Certes ici le piano est plus suggéré et moins central qu'il ne le fut sur le premier effort de la Belle, mais il continue néanmoins de raviver la flamme tel ce "Vertigo" aussi harmonieux que savoureux.

l'Amour sous toutes ses (boules à) facettes

Inspiration première de Juliette Armanet, l'Amour est conté sous tous ses formes, ses aspérités mais aussi ses complexités sans pour autant tomber dans la facilité. Un amour nostalgique avec "Qu'importe", un amour sensuel voire charnel avec "Je ne pense qu'à çabref l'Amour sous toutes ses (boules à) facettes. L'artiste n'oublie pas non plus de faire une incartade dans la "pop de lover" des 90s à l'image de ce "Boom boom baby", hommage à peine dissimulé au "It Ain't Over 'Til It's Over" de Lenny Kravitz.

A moins d'avoir un cœur de pierre, tout le monde peut ainsi y trouver l'étincelle et s'enflammer pour un morceau plus qu'un autre. C'est bien là toute la force de Juliette Armanet : écrire des mélodies sans prétention et qui pourtant nous touchent droit au cœur.

Juliette Armanet, véritable magicienne des mots et des maux

Dans le registre de la création, la chanteuse nous offre l'étendue de son talent, capable aussi bien de souhaiter un joyeux anniversaire que d'"Imaginer l'Amour" (certainement à la plage vu le bruit des vagues des dernières secondes) ou de réinventer le slow et tout cela, ça nous "play" beaucoup pour paraphraser le titre 3.

Véritable magicienne des mots et des maux, on se pique aussi bien de plaisir à "L'épine" que l'on attrape "Le rouge aux joues" tant la demoiselle nous aura séduit le long de ces trois quarts d'heure. Une dernière salve de disco en fin d'opus - avec "Sauver ma vie" ou le titre éponyme - termine de brûler le dancefloor et de nous donner envie de faire le plein de costumes à paillettes pour la tournée qui s'annonce.

Alors si vous souhaitez danser, remuer, frissonner ou encore transformer les salles de concert en un véritable brasier d'amour, rendez-vous à l'Aéronef de Lille le 26 février 2022, à l'Hippodrome de Douai le 19 mars 2022 ou encore au Zénith de Lille le 18 novembre 2022 !

Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
264 queries in 0,314 seconds.