Aujourd’hui46 événements

Girls in Hawaii « Nocturne »

Girls in Hawaii « Nocturne »

Girls in Hawaii Nocturne Style : Indie pop Sortie : 29/09/2017

Site Web

Certains albums prennent une coloration particulière la nuit, les rendant plus riches, plus profonds, plus intimes en quelque sorte. Qu'attendre alors d'un album se présentant d'emblée comme appartenant à la nuit ? « Nocturne » de Girls in Hawaii est sorti le 29 septembre 2017 et se place dans la continuité des nocturnes, ces pièces musicales particulières destinées à être jouées de nuit, ou, parfois, évoquant ce moment. Et pourtant, déjà la pochette de ce 5ème album studio (si l'on compte la première démo), illustrée par le plasticien britannique Tom Hammick, donne le ton : ce sera un album de contrastes, un curieux mélange d'humain et de naturel, de lumières colorées et d'obscurité.

« Nocturne », quand Girls in Hawaii peint la nuit de touches variées

Vu le titre, évoquant une ambiance, on pouvait s'attendre à une autre facette d'un « Everest », atmosphérique à souhait, produit par le même homme, Luuk Cox. Le premier titre, « This Light », donne déjà une idée, avec sa mélodie mélancolique au piano, évoluant lentement comme un artiste comme Rover pourrait le faire. Et déjà, dans le premier titre, plusieurs ambiances se succèdent, surtout quand la voix rompt la langueur de la musique. Ce titre fut le premier à être présenté, via une vidéo, et ses couleurs différentes sont une bonne illustration de ce à quoi l'album ressemble, entre indie pop classique, dont Girls in Hawaii maîtrisent parfaitement les codes, et diverses expérimentations, après un « Hello Strange » sorti en 2014 qui lorgnait déjà vers d'autres genres musicaux. Pas étonnant alors que le deuxième single soit vraiment électro : voici « Walk », que l'on a découvert en août dernier, avec une vidéo dans la continuité visuelle de la première :

Ce souci de cohérence semble présent sur tout l'album : s'il s'agit d'un patchwork de l'indie pop, un fil rouge invisible semble relier les morceaux. Dans son ensemble, l'album ne surprendra ni ne décevra pas les amateurs d'« Everest ». Les musiciens belges ont choisi d'explorer sereinement une piste plus ensoleillée après les douleurs de 2010, quand le groupe devait se reconstruire après la perte de leur batteur. Pas de surprise en écoutant des titres comme « Blue Shape » ou même « Cyclo », mais des incursions électro brillantes, comme l'entraînant « Overrated ». Côté thématiques, on a aussi l'impression que Girls in Hawaii s'ouvre plus sur le monde, un monde délicieusement clair-obscur qui se dévoile au fur et à mesure des écoutes. Un album exigeant qu'on a hâte de découvrir sur scène.

Retrouvez Girls in Hawaii au Splendid avant Noël

« Nocturne », comme les concerts, finalement ! Alors pour profiter de Girls in Hawaii en live à Lille, rendez-vous le 2 décembre au Splendid ! Vous aurez notamment l'occasion de (re-)découvrir Soldout, autre groupe belge de qualité avec lequel Girls in Hawaii ont déjà travaillé.

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques

À lire aussi

418 queries in 0,424 seconds.