Nadia Sheikh, son EP « Everybody hears but no one’s listening »

Nadia Sheikh, son EP « Everybody hears but no one’s listening »

Nadia Sheikh Everybody hears but no one's listening Style : Rock Sortie : 07/02/2020

Site Web

Encore inconnue il y a quelques mois en France, Nadia Sheikh arrive en force dans les coups de cœur outre-Manche de la rédaction !

Nadia Sheikh une tornade hispano-anglaise

C'est en faisant les premières parties européennes du groupe gallois de rock alternatif Stereophonics lors du "Kind Tour 2020" que ce petit bout de femme, entouré de ses musiciens, nous a conquise. Il y a des premières parties qui nous marquent pas ou peu, et d'autres qui percutent. C'est ce que j'ai ressenti le 29 janvier 2020 à l'Olympia de Paris. Quelques mois sont passés, et en ayant toujours un bout de mélodie qui reste en tête, c'est le moment de vous partager ce bel univers.

Planante, envoûtante, surprenante dans sa manière de chanter et d'interpréter ses titres, Nadia est un mélange de voix, de styles, tel un caméléon, même si la couleur principale reste nettement Rock.

Son EP "Everybody but no one's listening"

Découverte en live entourée de ses musiciens (Rowan Davies-basse ; George Gardiner-batterie ; Lorenzo Passarella-guitare lead), c'est en Espagne qu'elle commença le chant, la guitare et le piano, puis poursuivi sur cette lancée en Angleterre où elle s'installe. Repérée par Jamie Morisson, le batteur actuel des Stereophonics, un premier EP est produit par ses soins en 2014, puis un second qui est sorti en février dernier en coproduction et mixé avec Nigel Walter. On y retrouve 5 titres résolument rock, mélodieux, aux riffs entêtants. Loin d'être agressif, on chantonne chaque titre très vite, comme un nouvel air frais et vivifiant. Nadia nous fait penser à un mix entre KT Tunstall, Avril Lavigne, Natalie Imbruglia, Katie Melua et pourquoi pas Babet dans les longues notes vocales.

"Toxic", le premier titre et single de l'EP, est le plus pêchu, dynamique, incisif, il donne envie de sauter partout. "Get Away" est teinté de sonorités pop rock/électro entre Placebo, The White Stripes et Les Plastiscines, il constitue un titre très radiophonique dont on adore la structure. "Are you on ?" est vivant, frais et contient de nombreux gimmicks et riffs. "Break free" propose un chant voix de velours sur une mélodie douce et planante avec des lignes de guitares rock/jazzy, et le bonus "The Wire" est délicat en piano jazzy/voix tel un James Blunt/Jamie Cullum version féminine. On est certain que vous allez aller de découverte en découverte.

Un confinement, des lives et un clip participatif

Très suivie sur les réseaux sociaux, Nadia Sheikh sait remercier ses fans et comme de nombreux artistes et groupes, elle donne régulièrement rendez-vous pour des lives à la maison, en formule guitare ou piano/voix, et c'est toujours un régal ! Il y a aussi des sessions d'apprentissage de la guitare, des confidences, et elle se prête facilement au jeu des questions/réponses. Pendant ce confinement, il a fallu également être imaginatif, et c'est dans ce sens que Nadia a eu l'idée de sortir le clip du titre "Are you on ?", avec la participation de ses fans. Le morceau raisonne comme un titre libérateur que l'on vous partage :

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
141 queries in 0,540 seconds.