Aujourd’hui32 événements

Angèle débarque avec son premier album « Brol »

Angèle débarque avec son premier album « Brol »

Angèle Brol Style : Pop Sortie : 05/10/2018

Site Web

Les attentes autour de Brol, le nouvel album d’Angèle étaient fortes, après un succès et une promo qui nous ont complètement dépassés - et sans doute elle aussi -. La crainte d’un rendu sans innovation et centré sur trois tubes ayant déjà fait leurs preuves était grande. Mais il n’en est rien, au contraire. Brol est arrivé comme une bombe de légèreté, de fraîcheur dans un paysage musical qui en manque souvent. Avec une insouciance à toute épreuve, Angèle surprend tout le monde.

Une intelligence rafraîchissante

Ce qui frappe chez Angèle, c’est son intelligence. Entendez par là sa capacité à faire passer des messages, plus ou moins engagés, sous couvert de cynisme. Et cet air ironique et désinvolte est tout simplement jouissif. Qu’il critique la société actuelle en général (Victime des réseaux, la recherche du bonheur avec Tout oublier) ou le harcèlement de rue (Balance ton quoi), vient toujours une justesse impressionnante. C’est notamment ce dernier morceau que l’on retient pour souligner la prise de risque de la chanteuse. S’attaquer à un sujet aussi sociétal et actuel que le harcèlement de rue demande une certaine agilité. Angèle fait ici preuve d’une grande souplesse en prenant ce sujet sur un ton désinvolte et provocateur. Elle s’érige ainsi en chanteuse féministe du XXIème siècle, reprenant l’héritage d’Anne Sylvestre (Les hormones, La faute à Eve) ou Helen Reddy (I Am a Woman). En touchant d’autres sujets contemporains comme l’homosexualité dans Ta Reine, la chanteuse belge démontre une fois de plus que l’on peut danser sur des textes intelligents. Elle prouve que l’on peut encore faire du tout public sans paroles niaises et avec de vraies idées. Cela en fait une figure inédite dans le paysage musical actuel.

Un style parfaitement maîtrisé

Cet album baigne dans un esthétisme très bien travaillé. Des pochettes de singles aux clips de son copain Léo Walk, le tout nage dans un univers rétro extrêmement efficace. Une atmosphère qui se mêle parfaitement aux instrus des différents morceaux. À base de doux sons de synthé électro, Angèle donne un ton entraînant et joyeux à tous ses morceaux, aussi nostalgiques soient-ils. La chanteuse belge a réussi à s’approprier et imposer son propre style, ce qui n’est pas forcément évident pour un premier album. On ne pourrait oublier sa voix parfaitement maîtrisée qui rend cet album encore plus agréable. Son talent d’écriture est aussi révélé par les quelques chansons d’amour (Je veux tes yeux, Nombreux) qui, loin d’être niaises, révèlent une poésie et une sincérité touchante.

Brol est un objet inédit dans le paysage musical d’aujourd’hui. Angèle réussit à innover et à imposer son propre univers. À travers des sujets multiples et aussi sincères que sociétaux, la bruxelloise réinvente la pop. On est conquis, c’est une totale réussite. Malheureusement, ses concerts prévus à l’Ancienne Belgique le mois prochain et en février à l’Aéronef affichent déjà complet. On attend donc ses prochaines dates avec impatience.

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
329 queries in 1,637 seconds.