Aujourd’hui10 événements

Zaza Fournier : le Départ

Zaza Fournier : le Départ

Zaza Fournier Le départ Style : Chanson française Sortie : 16/03/2015

Site Web

Camille, que le public connaît mieux sous le pseudonyme Zaza Fournier s’est révélée en 2008 avec un premier album surprenant, mêlant chanson française traditionnelle et modernité. Ce premier opus a marqué l’arrivée de la chanteuse sur la scène française, notamment grâce à des titres percutants et sensibles comme le magnifique Mon homme, Les mots tocs, ou encore le très bon La vie à deux. Petite séance de rattrapage pour ceux qui seraient passés à côté de ce morceau plein d’humour, qui représente bien le phénomène Zaza Fournier.

En 2011, après une tournée dans toute la France, elle revient avec un deuxième album titré Vodka fraise. Plus acidulé, rétro, avec moins d’accordéon et plus de guitares, elle s'éloigne du style affiché à ses débuts. Un peu décevant pour les fans de la première heure qui s’étaient laissés envoûter par le cocktail chanson française/accordéon moderne.

Pour le plaisir de nos oreilles, la chanteuse revient en mars 2015 avec l'album Le départ. 12 titres qui sonnent à la fois comme un retour aux sources et un saut vers de nouvelles sonorités. De titres en titres, Zaza Fournier surprend. Les mélodies s’enchainent, de l’accordéon au piano. Elle pose une voix chaude et juste sur des paroles au franc-parler qui suscitent à la fois le rire, la réflexion et même l’émotion ! La jeune femme de 30 ans dévoile un troisième album emprunt de la marque « zaza ». Pour les arrangements, elle a cette fois fait confiance à Magic Air, un Anglais plutôt influencé par la pop et les musiques du monde. Ce mélange de styles permet à la chanteuse musicienne et écrivaine de sortir des sentiers battus et de poser à nouveau sa voix sur son accordéon avec de nouveaux sons, marqués par des percussions folkloriques.

Comme elle se plait à le dire « le confort est l’ennemi de la création ». Le départ a permis à Zaza Fournier de tenter de nouvelles choses : un titre entier en accordéon/voix (Les chiens), du ukulélé (Paupières closes), un duo surprenant avec Féfé (La java des imposteurs)… Un phrasé bien tourné, des mélodies nostalgiques mais jamais dépassées : la musique de Zaza est entraînante et offre une balade pleine de sensations. Les titres racontent toujours des histoires modernes, qui reflètent finement et avec humour des situations banales. Comme 16 ans et demi, dans laquelle elle décrit la vision d’avenir d’une jeune adolescente, ou le plus léger Objets perdus qui parle de ce qu’on perd et ne retrouve jamais. La question du genre revient également dans cet album, avec Garçon où elle expose les inégalités persistantes entre homme et femme.

La chanteuse-accordéoniste qui est arrivée par hasard à la musique (le théâtre était sa première passion) mobilise effacement ses talents de comédiennes et semble briser le mûr qui peut exister entre la musique et le théâtre. Elle se met d’ailleurs toujours en scène dans ses clips (qu’elle réalise elle-même). C’est le cas de la vidéo du single Garçon,  morceau qui ouvre l’album…

Sur scène paradoxalement Zaza Fournier se présente sobrement, seule avec son accordéon ou accompagnée au piano. Elle avait d’ailleurs pu enchanter le public lillois à l’occasion du festival Wazemmes l’accordéon en 2009 et revient cette fois le 13 novembre 2015 à La Ferme d’en Haut, à Villeneuve d’Ascq dans le cadre des 10 ans du festival Tour de Chauffe.

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
179 queries in 0,522 seconds.