Leo Courbot et son premier album solo aux sonorités funk, soul, rock et jazz

Leo Courbot et son premier album solo aux sonorités funk, soul, rock et jazz

Léo Courbot Vatic Vintage Style : funk, soul, rock, jazz Sortie : 09/02/2021

Site Web

Le musicien bruxellois-lillois Leo Courbot a sorti son premier album solo "Vatic Vintage" le 9 février 2021. En dix morceaux, il nous fait découvrir les sonorités funk, soul, rock et jazz qu'il aime. Et à travers ses textes, il nous plonge dans une quête inspirée par la figure mythologique d'Orphée. Un projet musical prometteur qui n'a pas échappé au jury du tremplin La Sauce Jack.

Un premier album solo aux sonorités funk, soul, rock et jazz

Un déménagement à Bruxelles pousse Leo à quitter son groupe lillois en 2017. Il se recentre alors sur sa musique, et prend le temps qu'il faut pour jouer et écrire. Il en profite notamment pour développer ses compétences en home studio, apprendre la basse, et perfectionner le chant.

Début 2020, Leo cherche des musiciens pour reformer un groupe. Le confinement bloque très vite ce projet. Il décide donc de faire son album seul. Les batteries sont programmées, mais il enregistre toutes les voix, et tous les autres instruments de son album : basse, guitare, et même quelques pianos. Rémy Charlet, le pianiste de The Head Shakers s'est occupé de la plupart des pianos. Et Pierre-Yves Langlois du même groupe lillois a arrangé en partie deux morceaux de l'album pour les cuivres et les violons.

"Je viens du Rock, j'ai commencé la guitare à 11 ans, quand j'ai vu AC/DC à la télé" nous raconte Leo. "Je m'accroche, et je vais ensuite dans une école de Jazz. Au lycée, mon grand coup de foudre, c'est Jimi Hendrix. J'ai donc toujours beaucoup accroché à toute la dimension un peu mystique. J'aime bien quand les artistes s'automystifient quelque part, et qu'ils se mettent en scène dans une espèce de mythologie comme Jimi Hendrix. Il m'a aussi fait basculer du côté Funk. C'est donc cet hybride là entre Funk et Rock que je voulais faire".

Dans cet album, on retrouve donc ces sonorités funk, soul, rock et jazz, et les artistes comme Prince, Jimi Hendrix, Jef Lee Johnson qui inspirent Leo. Ce musicien passionné a aussi parsemé ses textes de références littéraires.

Une quête inspirée de la figure mythologique d'Orphée

Leo a toujours écrit ses textes en anglais, et il avait d'ailleurs choisi son parcours de lettres anglaises "pour écrire des belles chansons en anglais". Il reste attaché à cette culture, mais il commence à suivre ses idées en français, comme "J'arrive", la toute première chanson dans sa langue natale.

Les titres des chansons et les textes de l'album ont tous le même fil conducteur : la figure d'Orphée. "J'aime bien les concepts-albums, les albums qui ont vraiment une cohérence du début à la fin" explique Leo. "J'ai fait une thèse en littérature, et à la fin, j'étais obsédé par la figure d'Orphée qui est partout. J'aimais l'idée de la quête, de ce saltimbanque qui déambule avec sa lyre, partout à travers la Grèce en mal d'amour".

Leo insère donc subtilement cette figure dès le titre et la déroule tout au long de son album. "Ovide appelle Orphée "Vates" qui signifie "poète" et "prophète" " traduit-il. "Et je suis tourné vers le passé finalement en me plongeant dans les mythes, c'est donc "vintage". Avec "Vatic Vintage", j'aimais bien ce paradoxe, à la fois prophétique et super-rétro dans la musique. J'ai donc joué avec ce paradoxe à travers toutes les chansons. J'essaye de faire une sorte de quête du début à la fin. L'album commence par une quête d'identité avec le premier morceau "In Pursuit of Your Name". Il est divisé en deux faces. A partir du 6e morceau "Brussels Hustle", je débarque à Bruxelles. J'enchaîne avec "My Odyssey, Eurydice" pour le changement de cadre..."

Même pour le clip de "Vatic Vintage", Leo a trouvé une référence à Orphée : "J'ai visité par hasard les grottes de Han en Belgique qui sont traversées par La Lesse. Les bras de cette rivière portent des noms des fleuves des enfers dans la mythologie. J'ai tout de suite vu les liens avec Orphée, et j'ai fait de la rivière, la star du décor de mon clip. Le cadre est super !"

 

Leo Courbot, Lauréat La Sauce Jack 2021

Le 31 janvier 2021, Leo a participé au tremplin La Sauce Jack, organisé par la MJC de Tourcoing. "Ce n'était pas prévu du tout" admet Leo. "J'ai envie d'y participer depuis plusieurs années, mais je reculais car je n'avais pas de site internet, pas de groupe... J'ai enfin tenté cette année, tout seul avec ma guitare".

Il a joué quatre chansons en guitare/voix, et a été choisi pour être accompagné et recevoir des conseils de l'équipe de La Sauce Jack. Il a aussi remporté une cagnotte pour aller en studio par exemple, ou prévoir un shooting photos ou même vidéo selon les besoins de son projet musical. Il va pouvoir aussi bien imaginer une version groupe de son projet, qu'une version solo pour les showcases à venir...

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
136 queries in 0,175 seconds.