Géograffiti, le documentaire sur le graffiti dans le Nord

L'association Cultur'All a décidé de mettre en ligne son documentaire "Géograffiti, D'autres visages du Nord" qui dresse le portrait du graffiti underground sur Lille et ses environs en proposant des explorations et rencontres.

cultur'all, une asso locale pour la culture urbaine

L'association Cultur'All à l'origine du documentaire "Géograffiti, D'autres visages du Nord, cherche à promouvoir l'art urbain depuis 2011 en mettant en place plusieurs actions culturelles. Elle place aujourd'hui l'audiovisuel au cœur de son travail pour faire valoir l'art urbain et mettre en avant toute la richesse et les initiatives artistiques locales dans ce domaine, encore trop méconnu.

Cultur'All a décidé de mettre en en ligne gratuitement son documentaire en ligne dès samedi 9 mai ! Ce documentaire, réalisé il y a quelques années, avait déjà été diffusé et promu lors de festivals d'audiovisuel. Il sera accessible à tous sur la chaine YouTube de Cultur'All à partir de samedi.

un documentaire sur le graffiti régional

"Géograffiti, D’autres Visages du Nord" est un film-documentaire qui est né d’un travail de recherches, de rencontres et d'explorations réalisé sur trois ans. Puisque la région des Hauts-de-France, ou anciennement Nord - Pas-de-Calais d'où le blaze NP2C, est très riche en initiatives d'art urbain, Géograffiti a eu envie de les mettre en lumière. L'association a donc décidé de monter tout un long-métrage pour mettre en lumière toutes ces initiatives dans un documentaire grand-public.

Le documentaire nous propose de découvrir des endroits de la région proches de nous, mais souvent méconnus pourtant. Il met en avant le fait que les graffeurs aient une approche différente de la ville que la nôtre, puisqu'ils s'aventurent dans tous les recoins pour y laisser leur marque. La volonté du réalisateur a été de rendre visibles d'autres acteurs et d'autres pratiques que ce qui se fait généralement, en s'éloignant du graffiti dit institutionnel.

Ce documentaire donne la parole à différentes générations d’acteurs de la région via des portraits dans lesquels chacun se démarque avec ses particularités. L'objectif étant de mettre en avant une identité multiple du mouvement qui va souvent au-delà du graffiti !

l'interview de lucas, le réalisateur de géograffiti

Je voulais montrer ces différents visages, car autour du graffiti il y a tout un tas de pratiques diverses et variées !

Lucas Takerkart, réalisateur de Géograffiti

Pour commencer qui êtes vous par rapport à Géograffiti ? 

Je suis Lucas Takerkart, le réalisateur de Géograffiti et le coordinateur de l'association Cultur'All !

Pouvez-vous nous parler de votre association en quelques mots ? 

Notre objet est la valorisation des cultures populaires, on est très axés culture urbaine, pour dire des gros mots. On est issus d'un collectif hip-hop, sound-system, etc. donc c'était plutôt musical à la base avant de faire des clips et des documentaires à partir de 2014 !

Et l'association existe depuis quand ?

L'association existe depuis 2011 ! Avant on faisait des clips et de la production musicale mais là notre activité principale est l'audiovisuel.

Comment est née la volonté de réaliser ce documentaire ? 

Le graffiti est une branche essentielle de la culture hip-hop et depuis toujours on est liés au graffiti par les copains, les crews, etc. Il y avait déjà des documentaires qui avait été faits sur Paris exclusivement sur le graffiti, sur Lille aussi il y avait quelques trucs mais rien d'aussi poussé. On a donc voulu faire quelque chose qui n'avait pas encore été fait. L'idée était vraiment de renseigner la scène graffiti sur la région. Après c'est pas exhaustif car il y a énormément de collectifs et d'initiatives dans le coin mais on a voulu représenter ça ! C'est toujours centré autour de Paris mais ici il y a aussi beaucoup d'initiatives à mettre en lumière.

Il y a aussi une volonté de s'éloigner du graffiti institutionnel avec ce documentaire ?

Le graffiti institutionnel ou le street-art, pour dire des gros mots encore une fois, on le fait régulièrement et là comme c'est vraiment un projet de l'association, un documentaire de l'association, on est allés voir des gens qui n'ont pas forcément ces accès là. Ni de sous pour se payer des vidéos, ou bien qui ne sont pas trop dans les médias ! Et du coup c'est aussi ça notre volonté, notre objet associatif, de mettre en lumière cet aspect là du graffiti qui est plus vandale. Cela concerne plutôt la première partie du graffiti qui est plus au sujet du vandalisme ! La deuxième partie du documentaire parle des friches et les terrains. Pour finir, dans la troisième partie on va voir plus les gens qui bossent justement avec les institutions. Le but du documentaire est de montrer différents visages de la pratique, des pratiques sauvages aux pratiques du terrain. Jusqu'à celles et ceux qui en font leur métier aujourd'hui. Et à partir de ce moment là ce n'est plus forcément du graffiti car leur pratique évolue, par exemple vers la sérigraphie, les ateliers ou des commandes pour mettre en valeur des endroits délaissés en réalisant une intervention artistique dans l'espace public. Je voulais montrer ces différents visages, car autour du graffiti il y a tout un tas de pratiques diverses et variées !

Quelques mots sur la production ?

En prod' c'est essentiellement l'association Cultur'All. On a aussi collaboré avec Pictanovo et on a été en résidence au Flow pour le montage du documentaire..

J'ai lu qu'il avait été tourné sur trois ans ? 

Voilà, c'est trois ans de tournage. Le documentaire on l'avait déjà sorti il y a deux, trois ans mais on ne l'avait pas mis en ligne. Il sera visible sur YouTube, sur la chaîne de Cultur'All dès samedi 9 mai 2020.

La décision de mettre le film en libre accès en ligne a été prise par rapport au confinement ?

Oui on s'est dit ça, car la vidéo ça permet aussi garder un lien avec la culture dans un moment où tous les établissement culturels sont fermés. Et puis vu qu'on est bientôt déconfinés, les gens pourront aussi aller peindre. On sort le documentaire le week-end juste avant le déconfinement... On est aussi en train de travailler sur un autre documentaire puisqu'on a pas pu parler de tout le monde dans ce premier film. On continue notre travail de mise en lumière de ces pratiques-là. Des pratiques qui devraient être davantage mises en valeur.

> Retrouvez toute une série de vidéos publiées depuis le début du confinement par Cultur'All sur leur page Facebook.

Crédit photo : Géograffiti - Peinture par les artistes Spazm x Rea x Zuba

Revenir aux Actus
À lire aussi
145 queries in 0,535 seconds.