Aujourd’hui26 événements

Genres musicaux : des clefs pour s’y retrouver

Genres musicaux : des clefs pour s’y retrouver

Chaque saison de nouveaux genres musicaux font leur apparition dans les chroniques de disques, dans nos programmes de salles de concert et dans la bouche des avertis musicophages. La faute et la force des  «musiques actuelles», une vaste catégorie regroupant une diversité étourdissante de genres musicaux sans cesse renouvelés même quand on croit avoir tout inventé.

Comment s’y retrouver, comprendre et re-connaître les principales caractéristiques de ces musiques, plus que jamais infiltrées dans notre quotidien, mais dont nous ne savons parfois presque rien ?

 

Schéma synthétique des genres musicaux

Utilisez le sommaire pour naviguer dans les chapitres !


1. LES MUSIQUES ACTUELLES
2. POROSITES DES GENRES ET FUSIONS DE STYLES
3. GRANDS-PERES AFRO GROOVE, ROCK BLANC,TECHNO BIGAREE

3.1 MUSIQUES D'INFLUENCE AFRO-AMERICAINE
- Blues
-
Jazz
-
Rhythm'n'blues, soul
-
Hip Hop, rap
-
Reggae
3.2 ROCK ET VARIETE INTERNATIONALE
-
Rock
-
Metal
-
Punk rock
-
Pop
-
Folk
3.3 MUSIQUES ELECTRONIQUES
-
Electroacoustique
-
Techno
-
House
-
Dance
- Ambient
-
Electronica
- Dub
-
Bass-music
3.4 MUSIQUES EXPERIMENTALES
-
Musique contemporaine
-
Musiques populaires avant-gardistes et expérimentales
-
Un exemple : le noise rock

4. CONCLUSION ET LIENS POUR ALLER PLUS LOIN

 

 

        Ce dossier du mois se pose la question des styles musicaux, observés en particulier par la lucarne des musiques actuelles. Mais quel est-donc ce premier terme de vocabulaire, autant familier pour certain que vide de sens pour d’autres ?

Les musiques actuelles est une dénomination principalement politique du Ministère de la Culture. A la fin des années 90, le Ministère de la Culture décide ainsi d’englober sous un terme générique, différents styles musicaux et pratiques musicales de son époque, pour lesquels il commence à mettre en place des actions politiques, reconnaissant par là leur existence et leur pertinence. Aujourd’hui le terme de musiques actuelles a été adopté par tous, mais reste parfois critiqué pour son manque d’intelligibilité.
Egalement nommées Musiques Amplifiées, les musiques actuelles utilisent pour exister la chaîne d’amplification du son, du micro aux amplis :

Ainsi, de façon grossière mais non moins compliquée, on peut dire que les musiques actuelles regroupent principalement les musiques et formes d’expression (de l’élaboration à la diffusion) liées au jazz, au rock, aux variétés, à la chanson, au hip-hop, aux musiques traditionnelles et électroniques. Chaque genre ayant ses références, ses réseaux, ses convictions et revendications, ses publics (lookés) qui les partagent mais aussi ses modes de diffusion et de commercialisation.

A lire : le numéro 10 de l'Ombre du Zèbre - Déc. 2004 - Musiques actuelles en Nord - Pas-de-Calais. Que représentent les musiques actuelles dans le Nord - Pas-de-Calais ? L’Ombre du Zèbre a mené son enquête dans les coulisses de la scène régionale. Lieux de diffusion, artistes, manager…

 » retour au sommaire

 



Deux genres musicaux peuvent fusionner et donner naissance à un nouveau genre, devenant un sous-genre pour chacun des deux genres dont il est formé. On parle généralement de fusion (ou mélange, mariage, mix, crossover...). Autrefois quasi uniquement employée pour des fusions spécifiques et reconnues (mélangeant des influences de la musique blanche et de la musique noire), telles que le jazz-fusion ou les sous genres dérivés du rock, funk ou rap,
la notion de « fusion » peut-être aujourd’hui appliquée à une multitude de tendances musicales.

La dénomination d’un genre vient généralement d’une expression qui a marqué une scène musicale (Krautrock), de techniques utilisées par le genre musicale (techno, synthpop), de son origine géographique (miami bass, UK garage) ou encore de l’intention que porte le style ( rock psychédélique).

Tous les ans, c’est la même rengaine, les unes des journaux spécialisés nous annoncent à coups de gros titres le retour d’un vieux style remit au goût du jour ou l’émergence d’un genre musical, tirés vers le haut par des jeunes gens surdoués mais surtout, spongieux. Car la réappropriation des choses du passé à la sauce contemporaine et l’inspiration dans les choses étrangères sont des matrices naturelles de la création artistique. Aujourd’hui, la « culture haut-débit » donne accès aux artistes à ces gouffres d’inspiration, plus que jamais.


J’en veux pour pour exemple, la sortie de Discovered : A collection of Daft Punk samples, une compilation de samples rock utilisés par les Daft Punk (groupe électro né dans la période french touch – éveil et essor commercial des musiques électroniques françaises dans les années 90).
Mais aussi l’avènement du dubstep, le retour du rock psychédélique, les milles facettes du hip hop sans cesse métissé, les déferlantes de nouveaux courants électro …

La démocratisation d’accès à la musique, mais aussi de sa production, de sa reproduction, et de sa transmission glorifient les métissages culturels et permettent le croisement de mondes musicaux. La circulation de plus en plus rapide, facile et déployée de la musique, de ses supports, de ses artistes et de ses technologies (sans cesse renouvelées et vulgarisées) ont petit à petit décloisonné les genres musicaux dont les acteurs ne fonctionnent plus en autarcie.

Cocktails musicaux explosifs et innovants donnent ainsi naissance à de bonnes copies, qui marquent leur temps, comme à des imitations indigestes, et celles là s’oublient vite.
De ce tohu bohu découle un bataillon de termes, catégories et mots de vocabulaire nés de la simple volonté de parler précisément des musiques.
Malheureusement, il est parfois difficile de se repérer dans cette cacophonie de nouvelles tendances musicales.

Remettons nous donc en mémoire l’arbre de famille de nos musiques : retour sur les grandes caractéristiques, les liens de parentés et les descendances musicales de nos genres préférés.

 » retour au sommaire


Quatre grandes familles de classement vont nous aider à éclaircir notre paysage des genres musicaux : les musiques d’influence afro-américaines, les musiques rock, les musiques électroniques et celles expérimentales.

Tout d’abord et sous influence Afro-américaine, nous retrouvons le vieux blues et les negro spirituals qui ont donnés les contours de cette fabuleuse blue note que le Jazz et d’autres ne finiront pas d’épuiser. Nous pouvons regrouper également au milieu de ces racines « afro » d’autres grandes familles musicales : le Rhythm’n’blues, la Soul, le Hip Hop et le Reggae.
Sur l’autre versant d’un monde plus blanc, c’est la rock music qui s’impose : Rock’n’roll, pop, folk, punk, métal, leurs dérives et métissages.

Puis l’arrivée d’instrument-machines nés de nouvelles technologies, redistribue les cartes, d’autres genres font surface. Les New waves et musiques industrielles finissent par partager la scène avec les musiques techno qui ont dans leurs racines autant d’Amérique que d’Europe.

Bien sur, rien n’est aussi simple que les catégories synthétiques de genres que nous avons créé pour ce dossier. Tout est une question complexe de temps, d’Histoire, d’inventions, de technologies et de détournements. Les genres musicaux découlent et s’inspirent les uns des autres, font évoluer les grandes lignées ou s’opposent à leurs pères. Alliances et incestes marquent l’histoire de nos musiques, déterminés par le contexte (social, économique, technologique, idéologique, géographique) qui les fait naître.

La partie suivante vous donne des clefs pour ouvrir les multiples portes d’entrées derrière lesquelles se cachent tant d’histoires de la musique. Chaque genre musical est accompagné d’une explication synthétique, d’une date correspondant à la période d’apparition du genre et des sous-genres lui correspondant.

 » retour au sommaire



Blues - 20’s

Genre majeur dans les musiques populaires américaines, le blues est une forme musicale vocale et instrumentale des populations afro-américaines issue des négros spirituals et autres expressions musicales gospel. Le chanteur exprime sa tristesse et les rudesses de la vie. On retrouve des racines Blues dans le jazz, le rhythm and blues, le rock and roll, le hard rock, la musique country, la soul, les musiques pop … La musique blues est traditionnellement interprétée avec les instruments suivants : la guitare (acoustique ou électrique), l’harmonica et le piano.

Work songs, Boogie-woogie, Kansas City Blues, Delta Blues, Chicago Blues, Texas Blues, New York Blues, British Blues, Blues rock, Blues moderne, Blues français, Blues touareg ...

Jazz - 20’s

Un genre de musique né aux États-Unis au début du XXe siècle, né du croisement du blues, du ragtime et de musiques européennes.

Jazz primitif, ragtime, New Orleans, Dixieland, jazz pré-classique, Swing, jazz classique, Be-bop, Hard bop, Jazz soul & churchy, Cool jazz, Free jazz, Jazz d'influence ethnique, jazz fusion, Jazz manouche, Jazz Klezmer , Jazz-rock, Jazz funk, Acid jazz, Hip hop jazz, Electro-jazz …

Rhythm'n'blues, soul - 50’s

Combinaison des influences de gospel et de blues préfigurant le rock’n roll. Dans les années 50, ce terme de marketing musical, remplace l'expression péjorative race music (« musique raciale ») utilisée en opposition avec la pop music blanche. Le rhythm and blues, notamment dans sa version de La Nouvelle-Orléans, est une influence majeure en Jamaïque où les musiciens locaux qui l'appèlent shuffle en font la base de ce qui deviendra le ska. Aujourd’hui le terme R’nB désigne la nouvelle musique populaire noire américaine fortement influencé par le hip-hop.

Doo wop, Rhythm'n'blues, jump blues, New Jack, R'N'B, soul, soul psychédélique, soul-funk, funk, P-funk, Disco, nu-soul, Funk-pop, groove, soul electro, Afro-futurisme ...

Hip Hop, rap - 70’s

Le hip hop regroupe les disciplines de la musique hip hop, du graffiti et de la break dance. La musique hip hop est basée sur deux aspects : la production (beatmaking/Djing) et le chant rap (emceeing) auxquels certains associent également le human beatbox. La musique hip hop est aussi indissociable des block parties, que le reggae des soundsytems. Véritable culture nées aux Etats-Unis, le mouvement hip hop, revêt à la base une stricte philosophie de vie: peace, love and having fun sur fond de dépassement de soi. En France le hip hop fait son apparition dans les années 80. Aujourd’hui, cette culture urbaine est encrée partout dans le monde et à une capacité toute particulière à absorber de multiples influences musicales.

Spoken word, slam, Rap old school, New Jack Swing, Rap hardcore, Rap conscient , Cool rap, Gangsta rap, Gangsta Funk , West Coast, G-funk, East Coast, indie rap, Ethno rap, crunk, snap music, Grime, Jazz rap, Reggaeton, Abstract Hip-Hop, Dirty South, Trip hop, Turntablism ...

Reggae - fin 60’s

Expression musicale jamaïcaine ultra populaire, indissociable des Sound system et porteuse des valeurs de la culture rastafari. L’histoire du reggae est marquée par la difficile histoire politique, économique et sociale de l’ile de Jamaïque. Deux grands studios ont gainés la production musicale reggae jusqu’à la fin des années 70 : le Studio One (Coxsone) et Treasure Isle (Duke Ried)

Le terme Ragga quand à lui est une abréviation de Raggamuffin : To rag a muffin (= chaparder un muffin). Un raggamuffin désignait les jeunes noirs d'origine jamaicaine qui vivaient dans les ghettos londoniens. Raggamuffin était alors une attitude : celle du systeme D, de la débrouillardise pour survivre. Aujourd'hui le Ragga peut également désigner le Dancehall (chant proche du hip hop, rythmique accélérée).

Ska, Rocksteady, Early Reggae, Reggae Roots, Dub, Dancehall, Raggamuffin, Reggae Pop, Lovers Rock, Skinhead Reggae, Rockers, Kaneka, Nu Roots, Slackness, Boggle, African Reggae, Early Digital, Stepper, Mento …

A voir : Made In Jamaïca, le documentaire de Jérôme Laperrousaz (2007) récemment sorti en DVD.  Ci dessous, le teaser du documentaire. 

 » retour au sommaire

    



Rock - 50’s

Le genre rock, né aux Etats-Unis, allie au départ le blues noir et le rhythm’n blues avec une culture blanche (la musique country). Le rock noir après s’être infiltré dans la blanche Angleterre, est petit à petit devenu un véritable mouvement contestataire et « contre-culturel». Dans son évolution, le rock'n'roll s’est subdivisé en deux branches principales, le rock (plus fidèle à ses racines blues) et la pop (mélodies et les harmonies vocales).

Rockabilly, rock anglais, psychobilly, Rock, Pub rock, Rock FM
Rock psychédélique, acid rock, rock progressif, rock symphonique, Post-rock
New wave, cold wave, Rock gothique, rock indus
Hard rock
...

(Heavy) Metal - 70’s

Le Metal (diminutif de heavy metal) poursuit les extrémismes du Hard-rock en proposant des dynamiques surpuissantes et épaisses, des timbres saturés et une déstructuration des mélodies centrée sur les impulsions de la batterie et de la guitare. Les groupes Metal recherchent clairement le spectaculaire et la théâtralité : les volumes sonores sont extrêmes, les voix gutturales et le guitariste, rapide et technique, devient un vrai hero (guitar hero).

Hard rock, Heavy metal, Metal progressif, Metal symphonique, Metal atmosphérique, metal gothique, doom, Metal extreme, Thrash metal, trashcore, power metal, Black metal, Black metal symphonique, Death metal, Grindcore, Funk metal, rap metal, Nu metal, metal alternative ...

Punk rock - milieu des 70’s

Expression musicale spontanée du mouvement culturel réactionnaire Punk, opposé aux hippies et aux groupes de pop-music ou rock-folk aux sommets des ventes dans les 70’s. Dans l’imaginaire collectif (caricatural), les punks sont reconnaissable à leur crêtes colorées, leurs blousons de cuir, leurs piercings ou encore leurs épingles à nourrice. Le Punk, « dégueulasse » en argot londonien, est marqué par le principe DIY (Do It Yourself) et échappe à ses débuts à l’industrie du disque. Les groupes de punk (batterie, basse, guitare) sans grande maitrise des instruments et du chant (crié), produisent des compositions musicales courtes et simplistes, au tempo rapide et aux sons de guitares distordues. Mais le rejet du rock démonstratif s’est transformé parfois en principes amenant une médiocrité simple musicale.

Rock garage, Rock pré-punk (NY), Punk, Hardcore punk, Noisy pop, noisy rock, indie rock, Grunge , Anarcho-punk , Anti-folk , Chicano punk, Crustcore, Death rock , Deathcountry, Funkcore , Garage punk, Horror punk , Jazz punk , Oi!, New wave, Post-punk, Pop punk, Psychobilly , Punk hardcore, Ska punk ...

Pop - 60’s

L’expression « pop » vient de popular music (musique populaire). Aux états-unis, les artistes pop, sont les artistes populaires, des boys bands à Céline Dion en passant par Brithney Spears ou Eminem, soit l’équivalent américain de notre classement « variété française ». En Europe, la pop désigne un courant musical bien à part, et plus spécifiquement en Angleterre, où est inventée la britpop sous l’impulsion des beattles. Cette pop là désigne donc un courant musical apparu dans les années 60, affilié au rock 'n' roll (en plus consensuel) et largement diffusé dans le monde. La pop music évolue autour de mélodies joyeuses et d’harmonies vocales au sein de structures simples (couplet/refrain), développant une rythmique dansante et légère souvent basée aujourd’hui sur des instruments électroniques.

British beat, Britpop, pop 60's, Glam, glitter, Power pop, pop rock, indie pop, J-Pop (Japon), Boys band, Girls band, musique pop traditionnelle, Teen pop, Bubblegum Pop, Brill Building Pop ...

Folk - 60’s

Le terme folksong désigne au départ les artistes accompagnés d’instruments acoustiques (guitare, harmonica, banjo, …) qui se réapproprient des chansons, accompagnées d’instruments acoustiques. Les chanteurs travaillent autour de textes intimistes et poétiques qui jouent sur les émotions. Le folk est aussi un terme désignant une manière d’interpréter les musiques traditionnelles. En France, dans les années 1970, des musiciens valorisent les musiques traditionnelles régionales en réinterprétant de façon plus actuelle des chansons à l’aide d’instruments anciens (violon, cornemuse, vielle à roue, etc.).

Folk rock, country rock, blues rock, boogie rock, rock sudiste, Neo folk, Dark folk, Slowcore, sadcore ...

Sous genre de la scène punk rock, l’Antifolk, né au milieu des années 1980 à New York, critique les abus du folk des années 70. L’anti-folk combine le naturel, l'abrasif et l'engagement politique de la scène punk avec le son du folk américain traditionnel.

Ci dessous, le documentaire de Kidam sur le mouvement de l'antifolk; Antifolk Cutz.

Fusion de styles d’influences rock
Influences jazz
Influences rap, hip hop
Influences funk, soul, R’N'B
Influences ska reggae
Influences traditions nationales
Influences musique classique

 » retour au sommaire




Les musiques électroniques sont un univers sans limite car leur point commun élémentaire est d’utiliser dans leur création et leur diffusion l’électricité des machines qui les rendent audibles. Autant dire que nos musiques électroniques sont boulimiques. Pour une meilleure compréhension de cette jungle musicale protéiforme, on peut créer malgré tout, des grands groupes de styles dans lesquels ranger nos genres.

Electroacoustique - 50's

L'expression "musique électroacoustique" désigne une musique composée à l'aide de sons enregistrés et/ou synthétisés. Elle peut-être considérée comme le surensemble des musiques électroniques, mais l‘expression désigne dans le langage courant plutôt les musiques électroniques savantes combinant des éléments musicaux électroniques (souvent des bandes magnétiques) et acoustiques . Elle regroupe des courants aussi divers que la musique acousmatique, la musique mixte, le live electronic ou le paysage sonore. En France l’IRCAM et le GRM sont les deux grands centres de recherche et de composition musicale.
Les compositions électroacoustiques exploitent les propriétés spatiales du son et s’intéressent particulièrement à la texture du son dans le temps.
Le son, véritable objet sonore, est travaillé comme une sculpture.

Musique concrète, Musique pour bande, Électroacoustique improvisée, Musique acousmatique, Art sonore ...

Techno - 80's

Le terme techno est dérivé du mot technologie et désigne donc par extension toute forme de musique électronique, composées en home studio et réinterprétées en live par des Djs.


Cependant, en France on distingue généralement la Techno - musiques populaires de danse répétitives assimilées aux scènes free et raves – (voir sous-genres techno ci dessous) des autres genres de musiques électroniques. Les grands rassemblements techno, les Teknivals, durent plusieurs jours et rassemblent soundsytems et teufeurs dans un moment festif. Autrefois illégaux, suite à un ensemble de mesures de l’Etat, ces rassemblements tendent à s’officialiser, mais aussi à disparaître où à réduire significativement leur ampleur.

Techno, Trance, Goa, Hardcore, Indus, Gabber, Acid Core, Tribe, New Beat , Acid Trance, Hard trance, Hardstyle, Nu-NRG, Trance minimaliste ...

House - 80’s

La house est nées sur les platines de Djs de Détroit et Chicago qui ont créés et propulsés au début des années 80, la house musique, grâce à leurs techniques musicales innovantes et leur envie frénétique de faire danser les gens à une époque de crise économique et sociale aux Etas-Unis. La House music est caractérisée par rythme minimal, une ligne de basse funky et de parties chantées en live ou samplées. Sur la house, à l’époque on dansait le Jack ou le Locking, appelée Hip-House à New-York lorsque des danseurs de hip-hop ont commencé à danser dans les clubs house new-yorkais.

Acid House, Deep house, Hard house, Tek-house, Hip House, Garage, UK garage, 2 step, Minimal house, Merenhouse, French Touch, Balearic Beat …

Dance - 80's

Descendante du disco, le dance est décriée pour être le versant commercial « pop » des styles house et techno. Signes distinctifs : une mélodie entraînante et entêtante, des refrains et des couplets simplistes et accrocheurs.

Dance, Eurodance, hardstyle, jumpstyle, handsup, gabber, hard trance, happy hardcore , makina, eurocrunk ...

Ambient - milieu 70's

Musiques planantes et minimalistes marquées par la prédominance de nappes sonores et l’absence de beat. On parle aussi de Downtempo ou d’Electronica.

Downtempo, Electro-dub, Electro Lounge, Illbient, dark-ambient, (trip-hop), ambient techno, ambient house, post-rock planant …

Electronica - 80's

Musique électronique à tendance expérimentale et qui n'a pas comme vocation première la danse : tempo lent mais comportant un minimum de beat, à la différenciant de l'Ambient.


Electronica, Folktronica, Electronica noise, electronica bruitiste, Dark Ambient, Drone Music, Laptop, minimal electronica, Intelligent dance music (IDM), glitch, Drill’n’bass, braindance, Chillout, Chiptune, Cut & Paste , Field recording ...

Dub - 70's

Bien qu’étant un genre musical issu du Reggae, son évolution dans ses multiples formes est à intégrer dans les musiques électroniques. Né en Jamaïque dans les seventies d’expérimentations sonores sur des versions instrumentales de vinyls reggae, le dub est caractérisé par une amplification de l'espace sonore du couple basse/batterie et une atténuation des voix sous des effets particuliers : réverbération, basses saturées, écho, phaser …

Dub ambient (ou Abstract dub), Dub old school, Dub poetry, Dub Techno, Dubstep, Novo Dub, Steppa Dub ...

Le dubstep, depuis l’été dernier, fait son buzz médiatique. Selon l’étymologie du terme, il serait un genre alliant le dub et de 2-step aux polrythmiques syncopées. Le dubstep est une forme musicale qui joue avec les basses fréquences. Certains voient également dans le dubstep une frange de la scène rave du sud de Londres pendant que Kode9 (producteur) forge le concept d’hyperdub ; une sphère musicale évolutive qui tire ses racines dans le (pur) dub (jamaïcain) et qui engloberait le dubstep autant que la jungle, la drum’n bass ou le UK garage. Le lien du dubstep avec le dub se situe dans l’importance accordée à la basse, aux soundsytems et à l’utilisation des effets de reverb et de delay. En France, le Dj Synaptic (David Lollila) anime les pages de dubstep.fr, une mine d’or de chroniques, playlists, interviews et articles.

Ci dessous, un documentaire sur le Dubstep à Londres


Bass-music : Jungle, drum'n'bass  - 90’s

La Drum’n Bass est composée de breakbeats de batterie et de lignes de basse lourdes. La mélodie, simple, est supportée par percussions ultra répétitives et saccadées, parfois accompagné des paroles d’un MC. La jungle quand a elle est antérieure à la D’nB. Le travail rythmique de ce premier style est plus complexe et l’utilisation des synthétiseurs plus pauvre que dans la Drum’n Bass, (à ce sujet, lire l’interview de Digital Soap sur LilleLaNuit).

Darkstep, Drill and bass, Drumfunk, Hardstep, Downtempo, jump-up ... 

Fusion de styles d’influence électro
Influences pop-rock: Big Beat, Electro-clash, Electro-indus, electro-rock electro-punk, electronic body music (EBM), Synthpop, Electro-Indus - Metal Indus -Noise - Power Noise
Influences world, influence asiatique, latine, africaine, oriental, Asian beat,
Influences Jazz
Influences soul, funk
Influences hip hop: Abstract Hip-Hop, Hip-Hop, trip-Hop, turntablism, crunk, Miami bass

 » retour au sommaire

 

 




Les musiques expérimentales (50’s) désignent de façon confuse un ensemble de musiques savantes et populaires, caractérisées par une tendance générale à l'expérimentation et qui remettent en cause normes et conventions d’usage dans des musiques traditionnelles occidentales. Selon qu’on lui donne un sens large (musiques contemporaines) ou restreint (avant-gardes musicales), le terme de musiques expérimentales ne désigne pas les mêmes styles de musique. Cette notion d’expérimental peut toucher en soi tout les genres, mais s’est plus particulièrement développé dans les scènes rock et électroniques.

Musique contemporaine

Sérialisme, musique concrète, musique électro-acoustique, musique minimaliste, musique stochastique, musique spectrale ...

Musiques populaires avant-gardistes et expérimentales

Rock expérimental, avant-jazz, art rock, free-jazz, metal expérimental, musique industrielle, no wave, noise rock …

Un exemple : le Noise rock - 80’s

Rock bruitiste du paysage « indé » et underground, développé dans les années 80 et qui se caractérise globalement comme étant un sous-genre expérimental du punk rock. Le noise rock fait mélange stylistique entre le Punk rock, le rock indépendant, le bruitisme, la musique industrielle, l’acid rock ou encore le rock psychédélique. Ce style peut aussi être qualifié de "noisecore", bien que le mot serve également à désigner le grindcore ou une variété de techno hardcore.

 » retour au sommaire

 


Savantes et populaires, festives ou beaucoup plus sombres, musiques à penser ou à danser, à collectionner ou à consommer sans limite. Mais aussi musiques passionnelles, exécutoires, passe-temps pour professionnel, amateur et auditeurs… L’objectif de ce squelette des grands genres musicaux est de donner les signes distinctifs des principaux mouvements musicaux, pour pouvoir aller plus loin et ouvrir un peu plus grands les oreilles, tout en gardant à l’esprit que ces mondes musicaux sont en perpétuelle mutation.

Pour conclure ce dossier, quelques pistes à fin d’aller plus loin en s’amusant. D’abord grâce au nouveau joujou du net : le mapping musical ! Une série de sites intelligents et interactifs vous permettent de visualiser des similitudes entre artistes ou genres musicaux.

• Vous souhaitez découvrir d’autres artistes liés à ceux que vous aimez déjà ? Direction Music Map, un site très complet !

• Pour vous les genres musicaux restent une galaxie incompréhensible ? Pour nous aussi après être passé sur ce site de scientifiques de la musique ; World of Music !

Les musiques électroniques vous passionnent, mais il reste des zones mystérieuses dans votre culture générale techno ? Rendez-vous sur ce site, véritable guide des musiques électroniques malgré son look incroyable. 

• Vous mourrez d’envie de reconnaitre ce que votre jolie voisine dans le métro écoute sous son casque pour pouvoir engager la conversation? Consultez la carte suivante des courants musicaux et leurs artistes phare devenus stations de métro.

Enfin, si vous avez envie de profiter de la musique pour rencontrer d’autres passionnés, la ville de Dunkerque vous propose Tendre Oreille, une série de conférences musicales. L’histoire du Jazz, du Rap et de l’Electro son racontées et illustrées en quatre conférences de deux heures accompagnés d’extraits vidéo, audio et présentées par des artistes qui joueront des extraits de leur répertoire.

Les Jeudi 6 Mars et samedi 14 juin : le Jazz
Le Jeudi 24 Avril : le rap Avec Jonaz
Le Jeudi 19 Juin : l’électro Avec Olivier Groensteen (alias Spock)
Plus d’information sur
Domaine Musiques

 

 » retour au sommaire

  1. NDrake

    Pour allez plus loin vous pouvez aussi vous plonger dans www.musicalized.com
    C'est un véritable "arbre généalogique" des genres musicaux, très complet et avec des morceaux classiques sélectionnés et en écoute libre pour chaque genre, bonne découverte !

  2. Jean-Ives

    Oui Quentin-Hubert, il est normalement toujours actuel.
    Mes plus sincères salutations
    Jean-Ives

  3. TQuentin

    Bonsoir, est-ce-que le terme de musique actuelles est encore actuel ?
    Merci de ne pas rire
    Quentin-Hubert.

  4. Jchristophe

    Bonjour,
    Super dossier, est-ce que les cartes genres musicaux sont accessibles en taille normale? seule la mini carte est visible.
    Merci
    Jean-christophe

  5. Claire Lattier

    Bonjour,

    La carte des stations de métro "genres musicaux" est-elle encore téléchargeable quelque part ?

    Merci!
    Claire

  6. azertyuios

    Très bon article, très complet et bien expliqué pour ceux qui s'y perdent.
    Dommage que les vidéos soient en VO et donc inaccessible pour nous gens normaux...
    En tous cas merci pour cet éclairage !

Revenir au Mag Dossiers
À lire aussi
259 queries in 0,267 seconds.