Aujourd’hui8 événements

Gojira + The Lumberjack Feedback au Splendid

Dire que le passage de Gojira dans la salle du Splendid à Lille était attendu serait minimiser l'attente qu'a provoqué l'annonce de cette date : un concert sold out en quelques jours, une foule immense amassée place du Mont de Terre. Non, une telle date est clairement un événement vers lequel tous les regards se dirigent. Pour une date se déroulant le même jour que le Hellfest ou le Graspop Metal Meeting, on peut être surpris, mais il faut se rendre à l'évidence : la formation d'origine landaise a depuis parcouru beaucoup de chemin et su créer son empreinte sur la scène nationale et internationale. Le dernier album en date, Magma ne fait que confirmer ce constat et élargit par la même occasion l'aura du groupe bien au delà de la pure sphère metal. Alors, oui, on ne s'étonnera pas de constater la foule rassemblée sous une chaleur écrasante pour assister une telle affiche.

Alors que la foule attend encore de pouvoir rentrer, les murs commencent à trembler, les enceintes commencent à rugir. Pas de doute, Lumberjack Feedback viennent de débarquer sur scène. Lourd, intense, c'est toujours un plaisir de redécouvrir le groupe, qui après quelques EP et un album, Blackened Visions sorti l'année dernière, s'impose comme une référence de la scène régionale. Après une petite demi-heure de set, il est temps de laisser sa place à Gojira, mais cette entrée en la matière aura marqué les esprits d'un public pas forcément acquis.

Qu'on se le dise, Gojira s'impose comme une référence des musiques extrêmes. Ni plus, ni moins. C'est une étape indispensable pour tout amateurs de sons plus ou moins bruyants, avec une renommée qui s'étend bien au delà du microcosme métal.

En fait, ça faisait bien longtemps que je n'avais plus vu Gojira en concert, il s'était passé des années depuis leur tournée pour l'album The Way Of All Flesh et leur passage par le Grand Mix à Tourcoing. On se retrouve ainsi avec un groupe qui a su évoluer, ouvrir d'autres portes mais qui marque toujours la scène de son empreinte si caractéristique : ce son massif, mélodique et puissant, cette signature qui fait qu'on reconnait la formation entre mille.

Dès leur arrivée sur scène, la tension est palpable, l'attente est grande mais les quelques doutes qui pouvaient subsister s'estompent vite : nous avons affaire là à du grand, du lourd, le groupe que tout le monde attendait en fait. Après une entrée sur Only Pain, tirée de leur dernier album, Gojira n'oublient pas de revenir à leurs anciens morceaux avec The Heaviest Matter of the Universe. Les morceaux Silvera et Stranded, titres phare de leur dernier album viendront électriser une foule où la chaleur accablante ne viendra pas à bout de la fureur qui règne dans le pit. Et c'est au final une set list plutôt bien équilibrée qui sera offerte au public du Splendid. Il faut dire qu'après toutes ces années, Gojira a su marquer les esprits de titres forts, empreints d'une personnalité intense et mélodique si typique du quartet. À ce titre, Backbone sera l'un de ces moments qui marquera les esprits, un moment d'échange avec le public autour d'un titre phare qui marque la discographie du groupe.

Un set peut être écourté par la chaleur suffocante du Splendid, dommage, mais les quelques regards exténués croisés dans la foule ne pourraient que comprendre une telle réaction. Qu'importe, Gojira reste le nom incontournable qui pousse vers le haut notre scène.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
194 queries in 0,603 seconds.