Aujourd’hui32 événements

Jain – « Souldier », son deuxième album

Jain – « Souldier », son deuxième album

Jain Souldier Style : World Music Sortie : 24/08/2018

Site Web

On dit souvent que franchir le cap du deuxième album s’avère être une épreuve assez délicate. Il nous tardait alors de voir comment Jain allait gérer ce virage dans une carrière à l’ascension fulgurante, bien aidée par un Zanaka encensé de toute part et encore plus savoureux en live. Elle a intitulé son deuxième album "Souldier"...

"Souldier", le défi du deuxième album

Celle qui confiait récemment avoir élaboré un album « bordélique » ne peut pas mieux résumer l’impression que nous avons pu avoir à l’écoute de ce second opus. Souldier possède certes quelques munitions calibrées pour la scène mais apparaît dans l’ensemble trop inégalement armé pour surpasser l’excellent souvenir laissé par son prédécesseur.

Fort heureusement tout n’est pas à laisser dans cet album. Jain, authentique citoyenne du monde ayant redonné un vent de folie à une World Music vieillissante, n’a pas perdu l’aura qui est la sienne à savoir réussir à nous faire bouger dans tous les sens du terme.

Une véritable invitation au voyage

Véritable invitation au voyage emplie d’inspirations zen entre Inde, Afrique et Orient, Jain nous offre une nouvelle fois un album qu’on écouterait presque une mappemonde à la main. Et ce tour de force personne ne pourra le lui enlever, tout comme celui d’utiliser ces voyages pour nous donner instantanément l'envie de remuer la tête et les jambes.

Ainsi, avec Flash (Pointe-Noire) nous nous retrouvons projetés dans la jeunesse congolaise de la demoiselle, les cuivres massifs nous renvoyant aux plus belles heures d’Amy Winehouse.

Du côté d'Alright, on retrouve également des influences caribéennes déjà entraperçues plus récemment chez Hollysiz ou Concrete Knives. Preuve supplémentaire s’il en était besoin que la musique de Jain s’inscrit plus que jamais dans l’air du temps.

Quelques morceaux de cet album

Viennent ensuite quelques morceaux oscillants entre pop aux multiples facettes et flow RnB, et c’est là que le bât blesse. A l’image d’Inspecta et son hip hop US où l’on imagine l’inspecteur Gadget croiser la route de 50 Cent, le mix donne quelque chose d’assez perturbant… On appréciera malgré tout le clin d’œil nostalgique à Sophie, Finot et les autres.

Dream pour sa part renoue avec la Jain qu’on aime tant au travers de cette jolie mélodie comme une ballade en pays dogon, un des trop rares joyaux de cet opus.

On retiendra enfin deux autres titres : Star d’abord, ayant réveillé chez nous quelques références embarrassantes (cf. Un monde parfait d’Ilona Mitrecey) saupoudrées d’un peu d’affaire Louis Trio. De quoi aboutir à un ovni musical au final pourtant pas si désagréable. Abu Dhabi ensuite, ou l’apogée d’une Jain façon Shaggy arabisant, encore un titre qui devrait faire lascivement se déhancher les foules.

A découvrir en live...

En résulte au final un album clairement conçu pour la scène ce qui rend peut-être difficile une écoute « de salon » et qui du coup pourra, qui sait, modifier notre point de vue au sortir d’une salle lilloise. Lille aura d'ailleurs la chance d'avoir quelques morceaux en live dès la Braderie de Lille à l'occasion du concert spécial RFM au Grand Sud.

Vous l’avez compris, cet album ne nous aura que partiellement convaincu, le manque de ligne directrice pesant sur l’atmosphère globale de cette production. Certes le but de la jeune femme est de nous faire voyager et en cela c’est réussi, mais à trop virevolter aux quatre coins du monde on a parfois du mal à reprendre notre souffle.

Si nous sommes si exigeants c’est que nous connaissons le talent inépuisable de la toulousaine, talent qui pour le coup demande juste à être canalisé. Toutefois, pour les anciens titres comme pour les quelques nouveaux précités, nous gardons tout de même cette curiosité de retrouver la Belle sur son terrain de prédilection à savoir la scène. Car c’est encore là que le génie de Jain s’exprime le mieux.

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
328 queries in 0,411 seconds.