Aujourd’hui14 événements

Le Studio 7, la nouvelle promotion de l’École du Nord

Le Studio 7, la nouvelle promotion de l’École du Nord

Le Théâtre du Nord connaît un autre souffle avec l’arrivée de David Bobée à sa direction, des locaux tout neufs pour l’École du Nord et une nouvelle promotion, le Studio 7, que l’on a rencontrée en début d'année 2022, sur les planches, avec une pièce et pas des moindres, Hamlet de Shakespeare. Créée en 2003 par Stuart Seide, l’École du Nord fait partie des treize Écoles Nationales Supérieures d’Art Dramatique.

Ils sont seize comédien.nes et quatre auteur.ices, ils ont entre dix-neuf et vingt-six ans, des rêves plein la tête et un potentiel incontestable. Ils ont été sélectionnés parmi plus de mille trois cent candidatures sur concours pour constituer la nouvelle promotion de jeunes apprentis de l’École du Nord. C’est un nouveau challenge pour David Bobée – lui qui n’a jamais dirigé d’école – dont l’objectif est de diversifier les classes mais « désormais il n’y a plus besoin de volontarisme particulier. Cette diversification dans le milieu n’aurait pas été possible il y a cinq ans, encore moins il y a dix ans. Cette jeunesse diversifiée se sent légitime, aujourd’hui, d’arpenter les scènes de France. L’école cherche plus des personnalités avec un rapport au monde particulier que des savoir-faire ciselés car c’est leur humanité qui s’exprimera sur le plateau ».

Le déroulement du cursus du studio 7

La réussite du concours d’entrée n’empêche pas les élèves de rester lucides quant à la suite du parcours, « le concours n’est pas un accomplissement mais un commencement » nous dit l’un d’entre eux. Le cursus en trois ans, délivre pour les comédiens et comédiennes le Diplôme National Supérieur de Comédien Professionnel et pour les les auteurs et autrices, il s’agit du même diplôme parcours « Auteur Dramatique ». Le but est de former de bons interprètes mais surtout des artistes aux univers singuliers. En plus des entraînements réguliers du corps et de la voix, les apprentis seront nourris par des stages de quatre semaines avec des professionnels du milieu. Depuis la rentrée, ils ont pu découvrir le travail d’Armel Roussel, de Thomas Jolly dont on pourra bientôt découvrir les spectacles au Théâtre du Nord, ainsi que celui de David Bobée bien-sûr. Les élèves auteurs et autrices sont également formés à la mise en scène pour ne pas dépendre du désir des autres et être en mesure de monter leurs propres textes.

La formation s’accompagne d’un cursus à la faculté de Lille en licence arts du spectacle, certains de la promo entament un master parcours « artiste de haut niveau ». C’est important pour l’école qu’ils aient un bagage théorique commun grâce auquel ils joueront mieux sur le plateau.

Rentrer dans une école est un geste politique puisque les élèves vont s’extraire du monde pendant trois ans pour parfaire leur art dans lequel ils vont jeter leur vie.

 

La présentation publique d’Hamlet

La représentation intimiste a lieu en salle de répétition du Théâtre du Nord dans un dispositif quadrifrontal. David Bobée choisit une pièce qu’il connaît par cœur pour diriger les élèves de la promo, Hamlet de Shakespeare qu’il a déjà monté en 2010. Tous les élèves, y compris les auteurs et les autrices, jouent sur le plateau car « on écrit mieux du théâtre quand on sait par où ça passe » affirme le metteur en scène.

Les élèves nous ont laissé entrevoir l’art d’être acteur avec toute les difficultés qu’il comporte. Leur fougue et leur énergie laissent deviner une envie viscérale de jouer et qui, au bout des trois ans, lorsqu’elles seront maitrisées, laisseront apparaître de magnifiques artisans de la scène.

© Jérémie Bernaert

Revenir aux Actus
À lire aussi
208 queries in 0,618 seconds.