Aujourd’hui23 événements

« Les Goûts et les Couleurs » : Félix Moati dans la belle comédie de Michel Leclerc sur la musique

« Les Goûts et les Couleurs » : Félix Moati dans la belle comédie de Michel Leclerc sur la musique

Félix Moati Les Goûts et les Couleurs Style : Cinéma Date de l’événement : 22/06/2022

Avec Les Goûts et Les Couleurs, le comédien Félix Moati retrouve pour la troisième fois le cinéaste Michel Leclerc. Le cinéaste du Nom des gens, de Télé Gaucho, revient avec l'histoire d'une jeune musicienne qui veut faire redécouvrir une chanteuse culte, mais passée de mode. Porté par des musiques soignées, l'interprétation lumineuse de Rebecca Marder, Les Goûts et les Couleurs, est un joli film sur la musique, la passion, la tolérance, la transmission, l'engagement. Entretien avec Félix Moati pour LillelaNuit, où il est question de son rôle de filou sympathique, de Rebecca Marder, de Michel Leclerc, et , bien sûr, de musique.

Quand on voit Anthony, ton personnage, on se dit qu'il te ressemble pas mal. Et en même temps, pas du tout. 

Félix Moati : Non mais il y a de la comédie donc, évidemment, Michel Leclerc tire des ficelles. Je n’avais pas en tête tout l'aspect esthétique qu’il voulait donner au personnage. C'est à dire l'anneau, la  barbe à la Kendji Girac, la coupe de cheveux, les vêtements. C'est vrai qu’il m'a complètement transformé. Quelque chose qui n'était pas forcément perceptible à la lecture du scénario.

Il y a un manque de culture aussi, qui est éloigné de toi.

Félix Moati : Ouais. En même temps il n'a pas un manque de culture. Il a ses goûts à lui, Anthony. C'est plus des goûts qui ne sont pas, qui ne seraient pas définis comme du bon goût. C'est l'éternelle question et c'est la question du film. Qu’est-ce qui définit le bon goût et à qui appartient-il ? Est ce qu'il appartient à Marcia où Anthony ? Ses goûts sont légitimes, honnêtes. Ils sont bons, je pense.

Artus et Félix Moati.

C'est le plus beau film de Michel Leclerc, le plus personnel. Il met en avant son amour de la musique, présente depuis le début de sa filmographie. Les Goûts et les Couleurs est quasi un film musical, qui aurait pu, d'ailleurs, être une comédie musicale à la Jacques Demy. Quel est ton rapport à la musique du film ?

Félix Moati : Moi, j'aime beaucoup. Je trouve que Michel a un vrai talent de parolier. C'est très compliqué ce qu'il ce qu'il entreprend dans le film. Les musiques contribuent dramatiquement à l'histoire et, en même temps, elles restent des objets d'écoute et je trouve qu’elles sont très réussies. Bon après, elles sont admirablement interprétées par Judith Chemla et Rebecca Marder qui, en plus d'être de très bonnes comédiennes, chantent merveilleusement.

Les musiques contribuent dramatiquement à l'histoire et, en même temps, elles restent des objets d'écoute et je trouve qu’elles sont très réussies.

Félix Moati

Ça a matché tout de suite avec Rebecca Marder ?

Félix Moati : Ouais, on se connaissait, on s'aimait bien et on n'avait jamais tourné ensemble. On était au même lycée. Mais elle est beaucoup plus jeune que moi. C’est difficile de ne pas s'entendre avec elle. Rebecca est une actrice épatante, très travailleuse, vraiment très travailleuse. C'est l'école. Voilà du TNS, puis de la Comédie-Française. Et ensuite, je la trouve très intelligente et très drôle, très drôle, donc ouais tout de suite ! Michel voulait qu'on ait des rythmes de jeu très différents parce qu’elle est beaucoup plus évanescente. Même si très concerné. Moi je suis une mitraillette dans le fim, donc donc c'était drôle d'accorder un peu nos rythmes différents.

Félix Moati et Rebecca Marder.

Et comment fait-on pour accorder des rythmes ? 

Félix Moati : Ça se fait naturellement. Pour le coup, c'est ce qu'on appelle l'alchimie. Soit ça passe, soit ça ne passe pas. Si ça passe pas, c'est plus problématique. Mais c'est pour ça que Michel a fait passer beaucoup d'actrices en casting. Pour voir si ça passait avec moi.

On l'impression qu’il y a quelque chose de commun à vous tous. A toute votre troupe. Quand on regarde le film, on sent qu'il y a un respect du spectateur. Ce qui est de moins en moins le cas, hélas, dans la comédie française. 

Félix Moati : Oui, pour les personnages,

Il n'y a pas de cynisme. 

Félix Moati : Voilà, c'est exactement ça, il n’y a pas de mesquinerie. C'est ce qui fait que Michel Leclerc est un très bon réalisateur de comédie, je pense. Il est maintenant complètement reconnu comme tel. Effectivement ce n'est jamais mesquin. Je pense, effectivement, comme tu l'as dit, qu’il n’y a pas de cynisme. C'est sûr, c'est certain.

Il y a eu de la place pour l’improvisation ?

Félix Moati : Ouais mais entre entre des dialogues très écrits, enfin, on va pas improviser toute une séquence, mais entre des dialogues très écrits, on peut rajouter une petite phrase par-ci, une petite phrase par là.

Judith Chemla dans le rôle de la chanteuse culte Daredjane, au cœur du récit.

Tu as réalisé Deux Fils. Quand sort ton prochain film comme réalisateur ? 

Félix Moati : J’en ai presque terminé l’écriture. Il me reste cinq ou six pages à écrire. Donc, c'est presque fini. Il va partir en financement là bientôt, je pense. C'est une comédie sur la fin d'une histoire d'amour.

Une comédie sur la fin d’une histoire d’amour, c’est assez original. C'est rarement rigolo. 

Félix Moati : Non, rarement. (rires)

Les Infos sur Les Goûts et les Couleurs

Synopsis : Marcia, jeune chanteuse passionnée, enregistre un album avec son idole Daredjane, icône rock des années 1970, qui disparait soudainement. Pour sortir leur album, elle doit convaincre l’ayant-droit de Daredjane, Anthony, placier sur le marché d’une petite ville, qui n’a jamais aimé sa lointaine parente et encore moins sa musique. Entre le bon et le mauvais goût, le populaire et le chic, la sincérité et le mensonge, leurs deux mondes s’affrontent. À moins que l’amour, bien sûr...

Les Goûts et les Couleurs de Michel Leclerc
Avec Rebecca Marder, Félix Moati, Judith Chemla, Philippe Rebbot, Eye Haïdara, Artus, Baya Kasmi, François Morel
Scénario : Michel Leclerc, avec la collaboration de Baya Kasmi
Production : Isabelle Grellat Doublet, Mandarin & Compagnie
Image : Pierre Dejon
Montage : Annette Dutertre
Musique originale : Jérôme Bensoussan et David Gubitsh

Durée: 1h50
Sortie le 22 juin 2022

Visuels : Madarin Productions, Pyramide Distribution

Entretien réalisé le 14 juin à Lille. Remerciements UGC Lille Le Majestic

Revenir au Mag Interviews
À lire aussi
266 queries in 0,233 seconds.