L’exil et la jeunesse au cœur de l’édition 2018 du festival Latitudes Contemporaines

Cette année, le festival Latitudes Contemporaines se déroule du 5 au 24 juin 2018. Pendant cette période, il va nous emmener dans différents lieux culturels et nous plonger dans plusieurs disciplines : danse, théâtre, performance, musique, débats. Deux thématiques ressortent du programme de ce festival international de la scène contemporaine : “la question des artistes migrants” et “le rapport de la jeunesse à la culture”.

Quelques chiffres sur la 16ème édition de ce festival itinérant

18 jours de festival
12 lieux de la métropole lilloise, des Hauts-de-France, et de Courtrai (Belgique)
De la Maison Folie Wazemmes qui est "l’épicentre du festival", à l’Opéra de Lille en passant par la Condition Publique ou encore le Grand Sud
30 spectacles
64 représentations
12 événements gratuits
20 compagnies et artistes étrangers

Un petit aperçu de la programmation Latitudes Contemporaines 2018

Le premier rendez-vous du festival à la Rose des Vents est une expérience atypique...
La compagnie belge Berlin présentera du 5 au 9 juin son installation “Perhaps All The Dragons” constituée de 30 écrans. Ils seront “posés d’un côté de la table et de l’autre, trente chaises” seront réservées “pour le public”. Ces "trente récits en tête-à-tête” ont pour but de mettre en évidence les “six maillons” qui nous sépare d’un “autre individu sur la terre”.

Un spectacle qu’on se “prend en pleine figure” à la Maison Folie Wazemmes !
Tels sont les mots de Maria-Carmela Mini, la directrice artistique du festival pour décrire “Gâchette du bonheur”. Douze jeunes de la métropole ont travaillé avec Ana Borralho et Joao Galante. Ce groupe va presser la Gâchette du bonheur les 6 et 7 juin, “gâchette qui libérera leur parole et les invitera à se dévoiler tels qu’ils sont”. “On se prend l’histoire de ces jeunes en pleine figure, comme eux se prennent la fumée en plein visage”.

Au théâtre de l'Idéal, "on ne peut pas être plus proche de l’actualité" avec “Tunnel Boring Machine” !
Yuval Rozman raconte l’histoire de “Khalil, un palestinien” qui “habite aujourd’hui à Ramallah, centre de la Cisjordanie, à environ 15 km au nord de Jérusalem. Un soir, Khalil décide de s’aventurer dans un “Love-Tunnel”, un lieu de rencontres homosexuelles”... A découvrir les 7 et 8 juin.

Le premier passage en France du metteur en scène coréen Jaha Koo et ses cuiseurs à riz...
Jaha Koo a éprouvé” un sentiment de profond isolement “lorsque, un jour, son cuiseur à riz électrique lui a indiqué que son repas était prêt”. Avec ses trois cuiseurs de la marque Cuckoo, “il nous embarque dans un périple à travers les vingt dernières années de l’histoire coréenne”. Le point de départ est la crise économique asiatique de 1997. Le spectacle est surtitré en français le 13 juin à la Maison Folie Wazemmes.

"Farci.e", une performance qui interroge le langage, le genre et la sexualité…
Que faire si vous venez d’un monde neutre et que tout d’un coup, tout a un sexe ? Le danseur iranien Sorour Darabi a une réponse personnelle à cette question. Sa langue maternelle, le persan, ne connaît pas le partage du masculin et du féminin. Depuis, elle vit en France, elle a dû se familiariser avec un monde dans lequel littéralement tout est soit masculin, soit féminin”... Le 13 juin aussi à la Maison Folie Wazemmes, mais pas à la même heure que le spectacle ci-dessus.

Découvrez la programmation complète du festival Latitudes Contemporaines, ses événements gratuits...

Revenir aux Actus
À lire aussi
166 queries in 0,165 seconds.