Hip Open Dance, le festival de danse hip-hop avec des grosses pointures de la région

Du 25 janvier au 10 février 2019, c’est le retour du Hip Open Dance à Lille. Cette édition met en avant la danse hip-hop chorégraphiée à travers des spectacles, des projections, des battles et des masterclass. Porté par le Flow, le festival se déroulera aussi dans les maisons Folie Moulins et Wazemmes, le Grand Sud, et les cinémas l’Univers et l’hybride. La programmation met notamment à l’honneur des pointures de la région, des femmes, des projets accompagnés par le Flow...

Des grosses pointures hip-hop originaires de la région

La région regorge de spécialistes du hip-hop reconnus à travers le monde. Le Hip Open Dance en a regroupé certains pour le festival. A commencer par Farid Berki. Ce pionnier de la danse hip-hop, originaire de Tourcoing, présentera sa première création jeune public. Les enfants à partir de 6 ans pourront découvrir “Presqu’ils” à la maison Folie Wazemmes le 30 janvier. Un spectacle qui “rend hommage à l’enfance”, aux “étapes qui aident à devenir grand”.

Le lendemain au Flow, Jimmy Omoï, “une des figures montantes de la danse hip-hop dans le Nord, présentera “Hand In Cap”, une création très personnelle. Elle sera suivie d’un projet complètement différent de John Martinage qui mêle hip-hop et arts du cirque. Ce ne sera pas le seul à croiser les disciplines. Dans son nouveau spectacle “Résurgences”, Rachid Hedli explore “la relation entre le danseur et le musicien”. Il développera “ce jeu entre le mouvement et le son” à la maison Folie Wazemmes le 9 février.

Tout au long du festival, les chorégraphes évoqueront des sujets qui nous touchent de près ou de loin : la jeunesse, le handicap, la féminité, ou encore le temps qui passe comme le Roubaisien Brahim Bouchelaghem. Ce  “grand représentant de la danse hip-hop dans le monde abordera “l’Usure” du corps, la “modification du corps” notamment lorsqu’on est danseur. Ce spectacle programmé à la maison Folie Wazemmes est déjà presque complet !

Hand in cap - Jimmy Omoi (c) Victorine Jacquet

"Hand in Cap" - Jimmy Omoi © Victorine Jacquet

Les femmes à l’honneur

Marion Motin ouvre le festival avec sa nouvelle création “Massacre”. La chorégraphe qui “tourne avec Madonna et crée pour Stromae et Christine ans the Queens dévoilera ce “solo très personnel” à la maison Folie Wazemmes le 25 janvier.

Le lendemain, le Flow propose une rencontre avec Malika Benjelloun, chorégraphe et danseuse (notamment aux côtés de M. Pokora). La soirée sera ensuite double avec “Al Warda”, le premier solo de Sarah Bidaw et “Queen Blood”, le spectacle sur la féminité d’Ousmane Sy, véritable “représentant mondial de l’afro-house”. RDV enfin à la Bulle Café “pour s’enjailler” avec Wawa l’asso. Les filles montreront donc différents styles dans lesquels elles excellent.

Massacre Marion Motin (c) Florent Lyonnet

"Massacre" - Marion Motin © Florent Lyonnet

Les événements gratuits du Hip Open Dance

Le programme de ce Hip Open Dance est très riche et même les événements gratuits valent la peine qu’on y participe. Le 2 février, la compagnie lilloise Farid’O a carte blanche. Elle prépare une journée spéciale avec initiation à la danse, visite musicale autour du jazz des années 60 à aujourd’hui, et un bal swing / hip-hop. Cette journée a été imaginée dans le cadre de la préparation de sa nouvelle création. Il en dira d’ailleurs un peu plus le 6 février au Flow. La salle ouvre ses portes pour dévoiler des “Chantiers en cours”. Quatre compagnies montreront des extraits de leur prochain spectacle. En plus de s’initier, de découvrir les coulisses, le Hip Open Dance nous fera voyager notamment au Sénagal le 8 février. Le cinéma l’Univers diffusera “L’Appel à la danse au Sénégal” en présence de l’équipe du film.

L'APPEL DE LA DANSE - BANDE ANNONCE

L’Appel à la Danse est une série de documentaires sur les danses à travers le monde. Le pilote à été réalisé au Sénégal. Ce documentaire de création propose des portraits intimes d’individus qui nous livrent leur raison de danser dans des situations aux antipodes. L’expression du corps et sa place dans la société reflète un certain état du monde.Nous proposons un certain regard immersif dans la culture sénégalaise, à travers la danse, la musique, la spiritualité et la convivialité. A travers une succession d’histoires , cette série a pour objectif de capturer la beauté des moments dansés au coeur de l’action,afin de révéler cet instant précieux où le basculement de la conscience laisse place à l’instinct, à l’identité, aux revendications, aux traditions, à l’évasion… Quelle est la source de cette force qui met l’humain en mouvement ?Et tout simplement, pourquoi les gens dansent ?Dates de diffusion du film :08/02/19 : LILLE - Hip Open Dance Festival (Maison Folies Wazemmes)12/02/19 : ANNONAY - Festival du Premier Film 17/02/19 : NANTES - Festival Hip Opsession (Le Cinématographe)Réalisation - Direction Artistique : Diane FardounDirection de la Photographie - Montage : Hugo Bembi Journalisme - Prise son : Pierre Durosoy Composition musicale - Montage son : Julien Villa

Publiée par Documentaire sur Vendredi 28 décembre 2018

Des thématiques variés, des styles différents, des prix attractifs, le HOD met à l’honneur la danse hip-hop sous toutes ses coutures.

> Le programme complet du Hip Open Dance

Photo : Chantiers en cours (c) Louya Kounkou

Revenir aux Actus
À lire aussi
256 queries in 1,403 seconds.