Aujourd’hui21 événements

« Green Book » : Le film de Peter Farrelly avec Viggo Mortensen et Mahershala Ali peut créer la surprise aux Oscars

L’Actu Ciné de Lille La Nuit vous emmène sur les routes des Etats-Unis avec Green Book : Sur les routes du sud. Le film raconte l'amitié improbable, mais vraie, entre un italo-américain et un musicien noir dans l’Amérique raciste des années 60. Porté par Viggo Mortensen et Mahershala Ali, Green Book pourrait créer la surprise aux Oscars. Comme il vient de le faire aux Golden Globes.

Green Book de Peter Farrelly : l'amitié improbable mais vraie entre un italo-américain et un pianiste noir dans l'Amérique des sixties.

 

L'un des réalisateurs de Mary à tout prix à la mise en scène

Le générique de Green Book surprend ! On y retrouve à la réalisation et au scénario Peter Farrelly, auteur avec son frère Bobby de quelques-unes des comédies les plus trash et déjantées de ces dernières décennies : Dumb et Dumber, Mary à tout prix, Fous d’Irène, Bons à tirer

On peut s’étonner que Peter Farrelly réalise pour la première fois un film sans Bobby. On peut être surpris de le voir changer radicalement de registre. Les dernières comédies des frères Farrelly furent des échecs commerciaux. The Three Stooges n’est même pas sorti en salles en France. Dumb & Dumber De s’est vautré au box-office. Peut-être faut-il y voir le changement radical d’univers de Peter Farrelly et la raison de cette première réalisation en solo ?

Green Book de Peter Farrelly : le réalisateur donne les indications sur le tournage.

Green Book : une histoire vraie

Sur une trame classique, Green Book commence tel un film de Martin Scorsese période Les Affranchis. On découvre dans les sixties un club uniquement fréquenté de blancs, avec crooner et maffieux. C’est là que bosse Tony « Lip » Vallelonga (Viggo Mortensen), videur italo-américain du Bronx. Obligé de trouver un job d’urgence après une fermeture du club de deux mois, Tony est engagé comme chauffeur par un pianiste noir riche et légèrement décalé : le Dr Don Shirley (Mahershala Ali). Les deux hommes vont traverser le sud ségrégationniste des Etats-Unis avec le Green Book (The Negro Motorist Green-Book : guide publié entre 1936 et 1966, qui donnait les adresses des établissements acceptant les afro-américains), se découvrir et devenir amis.

Tout, absolument tout dans ce road movie est vrai. La qualité des décors, et costumes donne le tournis. Green Book ne sacrifie en rien la direction artistique pour offrir au spectateur une reconstitution de premier ordre. Pourtant, le film demeure trop sage, ripoliné. Nous sommes en face d’une œuvre honnête, mais qui manque de caractère, de personnalité, de génie. Green Book a le profil même du film inattaquable. Comment critiquer un film qui délivre un message sincère de tolérance ? Il aurait fallu davantage d’aspérités, de noirceur, dans le traitement des situations et personnages, pour que Green Book s’impose comme un grand film et non pas simplement comme un film honnête (ce qui n’est déjà pas si mal). Mais nous sommes face à une œuvre mainstream.

Green Book de Peter Farrelly : Là où certains acteurs auraient cabotiné, Viggo Mortensen joue !

Deux grands acteurs : Viggo Mortensen et Mahershala Ali

Pour autant, on ne s’ennuie jamais durant les 2h10 du métrage. Le film tient la route grâce, encore une fois, à son histoire (co-écrite par Nick Vallelonga, le fils aîné du vrai Tony Lip), à un sans-faute niveau casting. L’alchimie qui se dégage entre Viggo Mortensen et Mahershala Ali (acteur dans Les Figures de l’ombre, Moonlight pour lequel il a reçu l’Oscar du meilleur second rôle, et actuellement dans la saison 3 de True Detective) est étonnante.

Aucun des deux comédiens ne cherchent à prendre le dessus sur l’autre. Ils jouent ensemble une partition fine et sensible, qui rend justice aux personnages et à une amitié qui dura plus de cinquante ans. Mortensen confirme qu’il est un grand comédien. Là où certains acteurs auraient cabotiné, il joue ! Bien sûr, il s’est légèrement enlaidi, a grossi, semble vieilli, mais il ne le fait que pour servir son rôle. Mahershala Ali est éblouissant dans la peau de ce musicien cultivé, intellectuel, autant émouvant qu’irritant, se protégeant dans sa tour d’ivoire pour échapper au racisme, à la connerie humaine. Jusqu’au jour où il se décide à l'affronter.

Green Book de Peter Farrelly : Mahershala Ali éblouissant en musicien cultivé, se protégeant du racisme. Jusqu’au jour où il se décide à l'affronter.

Green Book : la surprise des prochains Oscars ?

Green Book a tout pour rafler les récompenses à Hollywood. On y trouve un message véhiculant des idées nobles (c’est toujours mieux que le contraire), une histoire édifiante, des comédiens investis dans leurs rôles. Pour preuve, le film a déjà raflé le Golden Globe du Meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali, ceux du meilleur scénario pour Brian Currie, Nick Vallelonga et Peter Farrelly et du meilleur film musical ou de comédie. Il vient en outre de remporter remporté le prix du meilleur film décerné par le syndicat des producteurs américains. Un bon présage pour les Oscars (pour lesquels il est nommé à cinq reprises) qui se dérouleront en le 24 février ? L’avenir proche nous le dira.

Les infos sur le film

Synopsis : En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip (Viggo Mortensen), un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley (Mahershala Ali), un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune. Cette histoire vraie qui s’annonçait comme un voyage de deux mois entrepris par obligation, va donner naissance à l’amitié de toute une vie…

Green Book : Sur les routes du sud de Peter Farrelly
Scénario Brian Currie, Nick Vallelonga et Peter Farrelly
Photo Sean Porter (III)
Musique : Kristopher Bowers
Avec Viggo MORTENSEN, Mahershala ALI, Linda CARDELLINI, Sebastian MANISCALCO, Dimiter MARINOV

Sortie le 23 janvier 2019
Durée : 2h10

Affiche, photos, film-annonce Metropolitan Films

Revenir aux Actus
À lire aussi
256 queries in 0,839 seconds.