Aujourd’hui19 événements

« Eléonore » : Nora Hamzawi pétillante dans le premier film réalisé par son frère, Amro Hamzawi

Lille la Nuit a vu Éléonore, comédie sur une trentenaire un peu larguée, interprétée par Nora Hamzawi. Le film, réalisé par le frère de l’humoriste, Hamro Hamzawi, offre à la comédienne son premier rôle principal. Le film vaut-il le détour ou n’est-il qu’un pétard mouillé ? Éléments de réponses dans ces lignes…

Premier long pour Amro Hamzawi

Avec Eléonore, Amro Hamzawi réalise son premier long-métrage. Pour autant, le frère de la comédienne Nora Hamzawi n’est pas novice dans le monde du cinéma. On lui doit l’écriture de 20 ans d’écart, comédie sympathique (à défaut d'être inoubliable) avec Virginie Efira et Pierre Niney, réalisée par David Moreau.

Amro Hamzawi a écrit Eléonore pour sa sœur. Et rien que pour elle ! Il était important pour le réalisateur de faire découvrir d’autres facettes de la jeune humoriste - déjà vue au cinéma notamment dans Alice et le Maire  de Nicolas Pariser, ou Doubles Vies d’Olivier Assayas -.

On aurait pu craindre le pire avec Eléonore. Un film naviguant dans l’entre-soi, une comédie générationnelle peu drôle et convenue, une successions de sketches trahissant les activités d’humoriste et de chroniqueuse TV de Nora Hamzawi, un film par trop franco-français à tendance germanopratine. Heureusement, rien de tout cela !

Si Éléonore se déroule, effectivement, dans un milieu bourgeois très protégé, le film est un joli portrait de femme, traité sur le ton de la comédie, à tendance douce-amère.

Éléonore : ma famille, mes amis, mes amours, mes emmerdes... (avec Julia Faure)

Éléonore évoque les amis, la famille, les amours, les emmerdes, d’une jeune femme ravissante, brillante, et... un peu paumée. Autant dire qu'Éléonore passe par toutes les figures imposées du genre depuis une certaine Bridget Jones. Là où le film surprend, c’est qu'il s’adresse à tout le monde. Peu importe que l’on soit fille, garçon, trans, hétéro, gay, ou bi. Éléonore a la finesse de tendre vers une certaine universalité. Et ce, sans jamais se perdre. On se reconnaît en Eléonore. Ce petit miracle est dû à la qualité d’écriture du film, des dialogues sont bien sentis.

Nora Hamzawi : drôle, touchante, pimpante, piquante.

Nora Hamzawi : comédienne !

Nora Hamzawi confirme qu’elle est une bonne actrice, maitrisant le tempo de la comédie, si difficile à maîtriser. La jeune femme est drôle, touchante, pimpante, piquante, parfois agaçante. Elle a construit un vrai personnage.

Autour d’elle, les autres comédiens s'imposent et existent. Comment pourrait-il en être autrement avec des talents comme André Marcon (merveilleux dans le rôle d’Harold) ou Dominique Reymond, qu’on a beaucoup vue au théâtre. Pour ce premier film, Amro Hamzawi a donc su s’entourer.

Une Mise en scène au service des personnages

Côté mise en scène, le film ne cherche pas les prouesses techniques. Avec un tel sujet, à quoi cela pourrait-il bien servir ? L’important est que la caméra s’intéresse aux personnages, leur donne de l’espace. Elle accompagne les mouvements et états d’âmes de la protagoniste. Amro Hamzawi fait exister Eléonore et les autres personnages dans le cadre. Que demander de plus ?

Merveilleux André Marcon.

On a été plutôt séduit par Eléonore. Si le film aurait mérité un peu plus d’audace, on sait gré au réalisateur d’avoir écrit un vrai scénario, une bonne comédie, qui refuse les facilités, la vulgarité, les pièges du film à vannes. Alors, Amro Hamzawi, prêt pour un second long-métrage ?

Les infos sur Éléonore

Synopsis : Sous la pression de sa mère et de sa sœur, Eléonore, apprentie écrivain, change de vie et devient l’assistante d’un éditeur spécialisé dans les romances érotiques.

Eléonore de Amro Hamzawi
avec Éléonore Nora Hamzawi, Harold André Marcon, Martine Dominique Reymond, Honorine Julia Faure, Lucas Arthur Igual

Sortie le 23 septembre 2020
Durée : 1h25

Visuels Ecce Films - ARP Sélection

Revenir aux Actus
À lire aussi
244 queries in 0,554 seconds.