Aujourd’hui8 événements

Voyou + Weekend Affair au Métaphone

Comme l'écrivait ce cher Baudelaire, "La musique creuse le ciel". Et vu comme ce ciel de novembre était chargé, nul doute qu'il avait des choses à nous dire. Pour tenter d'interpréter ce message, rendez-vous donc avec un spécialiste de la chanson sachant à lui seul si bien sublimer la Nature, citons ici Voyou.

WEEKEND AFFAIR, SAVOUREUSE MISE EN BOUCHE POP

Mais avant de retrouver le Lillois, et même si nous ne sommes que jeudi, le Métaphone nous invite à prendre du bon temps avec Weekend Affair. Venus pour nous Regarder danser et même s'ils ont Tout le temps, le duo - lui aussi régional - ne perd pas une minute pour nous envoyer au visage son lot de French Pop bien sentie. Dans un vrombissement de basse funky qui fait le succès de la scène tricolore actuelle, cette association de bienfaiteurs nous conte ses histoires d'amour parfois désabusées mais jamais dénuées d'humour.

Louis Aguilar (que l'on a connu jadis plutôt folk), la mèche espiègle et le costume parfaitement cintré, déroule avec brio un film qui durera près de 45 min ce soir.  Entrecoupé de titres plus intimistes au piano-orgue ou de l'intervention de Cyril le batteur dans un mini one-man show, Weekend Affair aura été une savoureuse mise en bouche pop avant le plat de résistance nommé Voyou.

Voyou, un parallèle savamment orchestré entre Nature et Amour

Le temps pour un public finalement assez familial de combler la fosse du Métaphone que Voyou et sa troupe multicolore se présentent à nous. Dans un sourire aussi large que son plus d'1m90, le chanteur nous invite dès le départ à ouvrir grands les yeux pour redécouvrir la faune et la flore qui composent ces fameux "Royaumes Minuscules". Les insectes d'abord, Deux oiseaux ensuite ou comment faire un parallèle savamment orchestré entre Nature et Amour. Et même si ces petites histoires ne se terminent pas toujours bien, Voyou sait se faire le chantre de la mélancolie heureuse.

S'invitent ensuite Trois Loubards où le bien nommé Voyou confie n'avoir jamais "vu tomber autant de pluie de toute [sa] vie", titre fort à propos à l'heure où les éléments déferlent hélas sur la région. Mais pas de quoi effrayer le moustachu et sa bande qui font de leur pop acidulée une arme pour défier tous Les Bruits de la Ville.

Un show qui nous aura rechargé en bonnes ondes

On sent le public du soir totalement transporté dans ce voyage, navigant allégrement là où Voyou ne s'interdit rien, même à marcher sur la Lune. Fort bien épaulé par ses quatre acolytes, le Lillois distille une musique ensoleillée salvatrice dans un monde de plus en plus obscur. Et que ça fait du bien, le tout sublimé par la chaleur des cuivres entre trompettes et saxophone se révélant être un parfait liant.

Encore un peu de Nature vient agrémenter cette balade musicale ; que ce soit la somptuosité d'Une île ou l'émotion de L'hiver, tout y est pour que la carte postale s'avère inoubliable. Un petit tour Seul sur ton tandem nous approche lentement mais sûrement de la fin d'un show qui nous aura décidément rechargé en bonnes ondes.

Voyou, véritable médicament pour l'âme

Celui qui est né à quelques lieues d'ici nous confirme son plaisir immense de retrouver sa région, surtout que c'est à la fosse 9-9bis que fut tourné l'un de ses premiers clips (on laissera les détectives en herbe tenter de le retrouver).

La même énergie ne désemplit pas durant cette heure et demie qui se conclut en apothéose avec La Nuit le Jour d'abord et sa battle participative team Nuit/team Jour (forcément nous étions côté Nuit !). Soleil Soleil ensuite, repris en chœur par l'intégralité du groupe assis en bord de scène, une simple guitare sèche offrant cette ultime note d'insouciance à un show empli de poésie.

Et du soleil, ce joyeux drille qu'est Voyou nous en aura offert à la pelle, faisant de lui un véritable médicament pour l'Âme. Alors n'hésitez pas à vous en prescrire une dose lors d'un prochain passage du jovial géant près de chez vous !

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
254 queries in 0,333 seconds.