Aujourd’hui14 événements

La Ligue d’Impro de Marcq fête ses 30 ans

La Ligue d’Impro de Marcq fête ses 30 ans

La Ligue d'Impro de Marcq Les 30 ans de la Ligue d'Impro Style : Impro

Site Web

Pendant l'été 2020, on échangeait avec La Ligue d'Impro de Marcq sur le moment inédit qu'on était en train de vivre : le déconfinement. En 2021, on a pu se revoir, et se promettre de discuter des 30 ans de La Ligue sans trop savoir comment allait se passer la suite... Et finalement, en ce début de saison 2022/2023, on est ravis de pouvoir annoncer le programme de ce bel anniversaire, et de partager ce moment avec Emmanuel Leroy, le Directeur artistique de La Ligue. Plongez avec nous dans l'histoire de cette compagnie, et découvrez le début de la programmation des 30 ans de La Ligue...

Pendant l’été 2020, on avait échangé sur la drôle de situation qu’on vivait à cause du Covid. Lors de ce printemps et de cet été 2022, on a pu retrouver de meilleures conditions pour les événements. Comment se sont passées les retrouvailles avec le public pour la Ligue d'Impro ?

Les retrouvailles avec le public se sont très bien passées parce que je pense qu’il y avait une joie réciproque. C’est lui qui avait envie de revoir des spectacles d’impro à Lille et nous on avait envie de revoir le public. C’était donc très joyeux ! Il y a un retour progressif du public dans les salles. On a eu la chance d’avoir du monde mais on sent bien comme par exemple quand on a joué au Colisée à Roubaix qu’il y avait un peu moins de gens que les autres années. On sent qu’il y a pu y avoir soit des peurs liées au Covid, soit de nouvelles habitudes et que tout le monde ne ressort pas encore. Peut être qu’à un moment donné il y aura une prise de conscience que c’est autre chose d’être dans une salle de spectacle avec des artistes en chair et en os et des voisins avec qui on partage l’émotion et des réflexions. Il faut que la société retrouve de la convivialité.

Pendant la saison 2022/2023, La Ligue fête ses 30 ans. Je sais que le 1er match d’impro pro dans la région en octobre 1992 a été un moment fort de l’histoire de la Ligue. Quels sont les autres moments marquants qui font partie de l’histoire de la Ligue ?

Il y a eu en 1998 l’organisation d’un championnat du monde d’impro. Ça a été un moment assez extraordinaire où il y avait la France, la Belgique, le Québec, la Suisse, l’Italie, la République Démocratique du Congo, les Etats Unis et l’Argentine. On a organisé ce championnat qui a duré quinze jours à Marcq-en-Barœul et qui a été un très grand moment.

En 2015, on a coproduit avec une autre ligue parisienne un mondial et la dernière soirée, la finale, s’est passée à l’Olympia à Paris. Ce sont deux grands moments de l’histoire de la ligue avec des rencontres d’un très haut niveau en termes de qualité par rapport aux comédiens qui étaient les meilleurs de chaque pays. Aujourd’hui on ne le referait pas tel quel, à l’époque il était plus facile d’avoir des subventions qui venaient des pouvoirs publics.

Dans les autres moments phares, il y a eu aussi en 2011 le tournage d’un film improvisé qui s’appelle Intimité Conjugale, c’est Pierre Lamotte qui avait créé un scénario mais les comédiens ne le connaissaient pas. Et donc avant chaque scène, il leur donnait des infos et les dialogues étaient totalement improvisés. C’est un long métrage qu’on a réussi à réaliser et qu’on a réussi à diffuser dans quelques salles (même en Corse !), maintenant notre problème c’est qu’on n'est pas des producteurs habituels et qu’on n'a pas accès au réseau de diffusion comme on aurait aimé l'avoir.

On ne veut pas faire un anniversaire qui soit une espèce de rétrospective d’anciens combattants. Ce qui nous intéresse c’est de dire que l’impro c’est quelque chose de créatif donc on avance d’années en années et on fait de belles choses, on rencontre de nouveaux improvisateurs, c’est dans cet esprit là qu’on a fait les 30 ans.

Emmanuel Leroy, Directeur artistique de la Ligue d'Impro

Pour fêter cet anniversaire, vous avez préparé une programmation spéciale pour les 30 ans. Qu’est-ce que vous avez voulu mettre en place pour cet anniversaire ? 

L’idée, c’est qu’on va essayer de proposer au public des événements qu’on ne peut pas proposer tous les ans. Le premier événement qu’on propose, c’est l’invitation aux deux matchs de la ligue nationale de Belgique. Évidemment ça fait écho au fait que le premier match qu’on ait fait le 3 octobre 1992 c’était avec la Belgique et donc ça nous fait plaisir. Ce qu’on a demandé aussi c’est que ce soit une nouvelle génération d’improvisateurs qui vienne, et donc on va avoir une génération de jeunes improvisateurs de la ligue nationale belge. On ne veut pas faire un anniversaire qui soit une espèce de rétrospective d’anciens combattants. Ce qui nous intéresse c’est de dire que l’impro c’est quelque chose de créatif donc on avance d’années en années et on fait de belles choses, on rencontre de nouveaux improvisateurs, c’est dans cet esprit là qu’on a fait les 30 ans. On invite aussi l’équipe de France, ce sont des pointures extraordinaires de l’impro en France qui sont des comédiens qu’on connaît parce qu’on les a aussi croisé pendant ces 30 ans. C’est un grand plaisir de les recevoir à Marcq-en-Barœul. On a aussi relancé un championnat de catch impro parce qu’on sait que c’est un spectacle “délirant” et qui parle aux gens : les gens en sortent et ils ont la banane ! C’est pour ce côté plaisir de jouer ensemble. Et puis on est en train de préparer le festival annuel qui aura lieu en décembre. Dans ce festival il y aura des spectacles que les gens ont l’habitude de voir mais il y a aussi deux créations. Là aussi on reste dans cette idée qu’on ne reste pas sur notre passé mais on continue de créer, d’inventer.

C’était important aussi pour vous de jouer dans de nombreux lieux culturels de la région.

On a déjà commencé à jouer dans différents endroits, dans des belles salles comme dans des médiathèques de tout petits villages. On a notamment joué à Pontigny, un petit village des Hauts-de-France parce qu’ils inauguraient une boîte à livres. Et donc nous ça nous fait vraiment plaisir d’aller jouer dans ces endroits-là, comme ça nous fait plaisir de jouer au Colisée de Roubaix. Il y a aussi des représentations scolaires, d’habitude on en fait deux mais là on va en faire quatre. Donc là ce sont les écoles qui viennent à Charcot et puis parfois il y a certaines écoles qui nous invitent à jouer chez elles, mais c’est un peu plus complexe parce que ça suppose qu’ils aient une infrastructure. Là c’est intéressant parce qu’à Charcot on va jouer trois spectacles différents : on va jouer Prose(s) qui est un spectacle à partir des livres, on va jouer A quoi on joue ? qui est un spectacle pour les petits et puis on va jouer un mini match qui est un spectacle joué pour les collégiens, les primaires, les lycéens, qui est aussi une introduction au match d’impro. C’est quelque chose qu’on aime bien parce que c’est un public qui réagit et c’est aussi le public adulte de demain donc si ces enfants se disent “Ah oui ok aller au spectacle vivant c’est quelque chose qui nous nourrit” eh bien ça peut enrichir leur existence, ils auront envie de continuer et à l’intérieur de ces enfants il y en a aussi qui vont se dire “ Oui moi aussi j’ai en moi cet artiste” et qui vont découvrir qu’ils ont une sensibilité, peut être une capacité, c’est ça aussi qui est sympa.

L’anniversaire va s’étaler sur toute la saison, c’est bien ça ? 

Oui, on a commencé le championnat de catch mi-septembre et donc il va trouver son aboutissement le 1er avril à la soirée de gala au Colisée de Roubaix. Il y aura une première partie “Piano Battle”, une deuxième où ce sera la finale du championnat de catch et globalement tous les événements dont je vous parlais se situent entre mi-septembre et avril 2023.

Il y aura des surprises ou vous avez déjà tout annoncé ? 

A cet instant précis on signe la saison telle quelle mais après…tout est possible ! Avant les vacances on savait qu’il y aurait une création, pas qu’il y en aurait deux ! Si à un moment donné il y a une autre idée de création, ça ne nous empêchera pas de trouver un théâtre où la jouer et puis ce sera un plus dans la saison. On est toujours ouverts.

Est-ce qu’il y a des infos qu’on n’a pas évoquées et qui vous semblent importantes ? 

On a aussi un projet, on a une idée mais on ne sait pas encore comment la réaliser. On a l’idée de réaliser une expo photo, on a sélectionné vingt photos. Là encore ce n’est pas une rétrospective, mais vingt photos qui donnent envie en sortant des spectacles d’impro. On espère à un moment donné de l’année faire cette expo.

Mise à jour du 13 octobre 2022 : La Ligue d'Impro dévoilera son exposition photo à la médiathèque La Corderie à Marcq-en-Barœul. L'inauguration est prévue le 21 mars 2023 ! 

Découvrez l'agenda complet de La ligue d'Impro

Photo : © La Ligue d'impro

Interview : Aurélie / Retranscription : Elise

Revenir au Mag Interviews
À lire aussi
211 queries in 0,346 seconds.