Aujourd’hui24 événements

« La neige sur la plage » pour fêter les 10 ans de Zora

« La neige sur la plage » pour fêter les 10 ans de Zora

Zora La neige sur la plage Style : bossa

Site Web

Le duo nordiste Zora, composé de Zohra Bensliman, au chant, et de Jean Philippe Courtois à la guitare revient aujourd’hui avec un troisième album « La neige sur la plage ».

A ses débuts, le groupe se fait repérer comme découverte du Printemps de Bourges. En 2002, Zora se lance et sort son tout premier album intitulé « Un bout de terre ». Le duo renouvelle ensuite l’expérience en 2011 avec « Panaméenne ». Au fil de leur carrière, Zora se retrouve en première partie d’artistes confirmés comme Zazie et –M-. Cette année, le groupe s’apprête à souffler ses 10 bougies. Et quoi de mieux qu’un nouvel opus pour célébrer ces années dédiées à la musique ?

Dans « La neige sur la plage », le duo joue avec les mots pour dénoncer tout ce qui ne tourne pas rond dans notre monde. Une société un peu détraquée, salie par la politique, le mépris et l’individualisme. Comme pied de nez à toutes ces mauvaises intentions, le groupe ne se laisse pas abattre et chante sa liberté. Femme forte, la chanteuse Zohra (la femme, pas le groupe sans h) clame son ras-le-bol tout en s’amusant. Se disant peut-être qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer…

Côté musique, Zora reste fidèle à ses origines ; ainsi on retrouve les nuances de bossa, de jazz, et les empreintes de tango qui font l’identité du groupe.
Au niveau des instruments, l’accordéon, la flûte, la trompette et bien sur la guitare égayent la playlist. Si l’on découvre le groupe, on peut tout d’abord être surpris par la voix grave de Zohra, cependant on est vite embarqué par ce timbre sensuel.

La force de Zora est d’arriver à aborder des thèmes sombres mais toujours avec subtilité. Bien que parfois "trash" ou bien même cru, à l’instar de paroles comme « Ne vous essuyez pas sur moi […] veuillez laisser mon vieux, à l’extérieur, la merde que vous avez là collée dans le coeur » ces remarques sont toujours faites avec une certaine classe.

On entame l’opus avec le titre « Le mépris » : Zohra a tout vu, Zohra a tout vécu. Cette femme dans le passé « incrédule et minuscule » a aujourd’hui grandi et ne compte plus se faire avoir.

« Les paillassons », le deuxième titre, se démarque notamment par son originalité, son côté burlesque, ses paroles faciles à retenir, sa mélodie entraînante et dansante. (On trouve d’ailleurs un remix aux allures tzigane-electro par Alex Bug à la fin de la playlist).

Les titres s’enchaînent et Zohra est toujours aussi déterminée. Dans « Liberté Chérie » elle clame haut et fort sa liberté, de vivre, d’agir, de chanter mais surtout sa liberté d’expression. Une fois encore on rencontre cette femme forte qui n’est pas prête de se taire

Puis vient le titre éponyme de l’album « La neige sur la plage » instant remarquable puisqu’en duo avec Franck, chanteur leader de Marcel et son orchestre. On y retrouve des paroles toujours aussi burlesques « Les après-ski ne sont pas assez confortables pour marcher dans le sable » Une fois de plus ce morceau entonne le désir de liberté. Le tempo se fait récurrent et mécanique. La flûte, se charge d’apporter sa légèreté au morceau. Et la trompette distille, quant à elle, une mélodie joyeuse sur ce texte de révolte.

Qu’on se le dise, ce troisième opus est définitivement plus épuré que les précédents et très bien produit. Moins monotone que « Bout de terre » , « La neige sur la plage » est maîtrisé et incontestablement plus varié. Zora a grandi, Zora a mûri tout comme la femme qui incarne ses chansons.

Si vous souhaitez découvrir ce troisième opus chargé de sens et de vécu, sachez que le groupe sera en concert lors du festival de Wazemmes l'Accordéon le 14 mai prochain. 

 

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Chroniques
À lire aussi
274 queries in 0,581 seconds.