Aujourd’hui10 événements

Le collectif Culture Bar-Bars organise une consultation citoyenne

Le Collectif Cuture Bar-Bars (la fédération nationale des cafés cultures) a invité Lille La Nuit au Monde Moderne pour présenter le projet « Pour que vive la nuit à Lille ! », qui sera mis en place cet été dans la métropole lilloise.

C’est autour d’une des tables rustiques du petit bar situé en plein centre de Lille que les initiateurs de l’opération ont expliqué comment se dérouleraient les prochains mois. Denis Tallédec, Directeur national de Culture Bar-Bars - un collectif qui compte actuellement près de 400 lieux en France métropolitaine et, depuis peu, en Amérique du Sud et dans le monde - et Amandine Bretones, la Présidente régionale, présentent cette action comme une « consultation citoyenne » faite dans le but de recueillir la parole d’usagers de la nuit lilloise. Confiants en l’avenir, ils espèrent une participation active des citoyens pour des résultats parlants.

Depuis septembre 2013, le collectif a mis en place l’élection d’un « maire de nuit » dans quelques villes (Lille, Toulouse, Paris), ce qui témoigne de l’importance de se consacrer à la période qui ne représente dans le monde du travail que 15% des salariés en France, mais concerne chaque citoyen. Denis Tallédec met en avant qu’ « il n’y a pas que des riverains plaignants, mais aussi des usagers » avant de préciser que la démarche du projet est faite dans le but d’informer et de défaire les a priori du monde de la nuit. Dans la co-responsabilité, les membres du collectif tentent par cette action de remobiliser l’ensemble des citoyens pour former une unité qui fera des propositions pour résoudre les problèmes actuels.

Le 10 juillet prochain, des urnes seront donc installées dans les bars, les stations de métro ou les salles d’attente de gares, par exemple. Elles contiendront un questionnaire sur la vie nocturne « dans sa globalité et sa transversalité » comme ne manque pas de le préciser le Directeur national, insistant sur sa volonté de récolter le maximum d’informations sur tous les types d’usagers. Avec l’aide du CERAPS (un laboratoire de chercheurs qui analysera les résultats de façon précise), ils se présenteront avant la fin de cette année à Martine Aubry, la Maire actuelle de Lille, pour lui soumettre les résultats et des propositions. L’idée n’est pas, comme insiste Denis Tallédec, de « venir avec un cahier de doléances, mais avec un ensemble de propositions ». Amandine Bretones explique que ce dispositif est créé dans le but de discuter avec tous les acteurs de la vie nocturne, de prendre en compte leur opinion et d’éviter aux établissements de passer en commission nocturne et, à terme, de fermer.

Au-delà de la question des bars en eux-mêmes qui avait soulevé la polémique au mois de mars dernier avec l’urgence de fermetures imminentes dans la métropole, le collectif souhaite répondre par cette action aux demandes globales de tous les usagers de la nuit : les « oiseaux » de la nuit, les professionnels et les usagers… Moins spécifique que la question des établissements, cette enquête que le collectif Culture Bar-bars organise est un appel à témoigner, une opportunité de faire entendre toutes les voix.

Vous pouvez d'ores et déjà répondre au questionnaire en ligne Pour que Vive la nuit à Lille !

Revenir aux Actus
À lire aussi
178 queries in 0,528 seconds.