Aujourd’hui23 événements

« Goliath » : Pierre Niney et Gilles Lellouche dans un thriller coup-de-poing sur l’affaire du Glyphosate

L’Actu Ciné de LillelaNuit s’intéresse cette semaine au film de Frédéric Tellier : Goliath ! Basé sur des faits réels, Goliath est un thriller coup-de-poing, un film de combat, s'engageant contre l'agrochimie, leurs lobbys et leurs pratiques. Interprété par les excellents Gilles Lellouche, Pierre Niney et Emmanuelle Bercot, Goliath est incontournable !

Frédéric Tellier

Le cinéaste occupe une place un peu à part dans le paysage cinématographique français. Après L'Affaire SK1 (2013), qui revenait sur les méfaits du tueur en série de l’est parisien Guy Georges, et sur les détails de l’enquête pour le coincer, Tellier a signé Sauver ou Périr (2018), un drame flirtant avec le fantastique.

La dénonciation sous la forme du thriller

Pour Goliath,  le réalisateur change de registre sans perdre de son efficacité. Son film est un vibrant plaidoyer pour la défense des agriculteurs contre l’agrochimie et leurs lobbys. Pourquoi Goliath ? En référence au géant de la Bible face auquel David dû livrer bataille. Dans ce film, ancré dans une réalité tristement contemporaine, le géant prend la forme d’un puissant groupe agrochimique, tandis que David se voit représenté par de courageux agriculteurs, et un avocat solitaire. S’il prend la forme d’un film d’action à l’efficacité américaine, Goliath ne verse jamais dans la simplification. Une qualité que l'on doit au travail journalistique, en béton armé, nourri de rencontres et témoignages, que Frédéric Tellier a mené durant 5 ans !

Laurent Stocker et Pierre Niney : les serviteurs du Goliath !

Tellier met les pieds dans le plat

Dès l’ouverture, un carton prévient que, si le film est une fiction, il est basé sur des faits réels. Ainsi toute ressemblance avec des personnages, ou des faits connus, n’est pas fortuite. C'est évidemment l’affaire du Glyphosate qui est dans la ligne de mire. L’histoire de Goliath est centrée sur le combat que mène un avocat contre un puissant fabricant de pesticides, responsables de maladies graves chez des agriculteurs. Tellier met les pieds dans le plat: il dénonce les lobbys, les médecins corrompus, achetés par l’agrochimie (une scène dans un restaurant est particulièrement savoureuse), la pression sur les agriculteurs, les menaces contre les familles, les proches, la complicité de l’État français et de ses ministres, le Parlement européen. Jamais un film français n’avait été si radical sur la thématique des crimes commis contre l’environnement. La force de Goliath, est avant tout, son efficacité, sa dureté (une scène, avec l’impeccable Chloé Stefani, en jeune agricultrice, laisse exsangue). Pour autant, la mise en scène de Goliath n’est pas gratuite : Tellier filme, sans détourner le regard, les méthodes d’un groupe ultra-violent, ultra-compétitif, avançant tel un rouleau compresseur, pour écraser tout ce qui menace, de près, ou de loin, ses intérêts et ses profits. L’avenir de la planète importe peu aux cyniques qui le constituent. Comme dit l’un des personnages du film : « Ils ont décidé de privatiser la nature. ».

Lucie (Chloé Stefani) avant une scène choc.

Une histoire, des personnages Crédibles

Ce que Tellier réussit également, c’est éviter le manichéisme. Pierre Niney, déjà éblouissant dans Boîte noire, explose en jeune homme carriériste, dénué de la moindre morale, prêt à tout pour parvenir à ses fins et servir son "maître". Son personnage, Mathias, n’en demeure pas moins un homme, avec ses failles. Même impression du côté de Paul (joué par Laurent Stocker, trop rare), un pourri, dont on devine, peu à peu, les fêlures et les questionnements. Les gentils de l’histoire ont autant d’épaisseur. Dans la peau de Patrick, un avocat au passé trouble, lessivé, décoiffé, traînant sa carcasse comme un vieil animal blessé, Gilles Lellouche est époustouflant. Emmanuelle Bercot (France), Marie Gillain (Audrey), Yannick Renier (Zef), Jacques Perrin (dans le rôle de Vanec, il n’est pas sans évoquer le personnage de « Gorge Profonde » du classique d’Alan J. Pakula, Les Hommes du Président) sont crédibles car humains, trop humains. Leurs agissements, loin d’être irréprochables, souvent borderlines, à la limite de la légalité, les rendent parfaitement crédibles. Ils mènent, ni plus, ni moins, qu’une véritable guerre pour leur propre survie.

Impressionnante Emmanuelle Bercot !

Un uppercut

Quand on sort de Goliath, on s'est pris un uppercut, et l'on se pose mille questions. Quelle planète allons-nous laisser à nos enfants ? Les consommateurs ne sont-ils pas, eux aussi, responsables ? Le dernier regard d’Emmanuelle Bercot, interrogateur, face caméra, fait froid dans le dos.

Les Infos sur Goliath

Synopsis : France, professeure de sport le jour, ouvrière la nuit, milite activement contre l’usage des pesticides. Patrick, obscur et solitaire avocat parisien, est spécialiste en droit environnemental. Mathias, lobbyiste brillant et homme pressé, défend les intérêts d’un géant de l’agrochimie. Suite à l’acte radical d’une anonyme, ces trois destins, qui n’auraient jamais dû se croiser, vont se bousculer, s’entrechoquer et s’embraser.

GOLIATH de Frédéric Tellier
Scénario : Frédéric Tellier, Simon Moutaïrou
Producteur délégué : Julien Madon
Avec : Gilles Lellouche, Pierre Niney, Emmanuelle Bercot, Marie Gillain, Laurent Stocker, Yannick Renier, Jacques Perrin, Chloé Stefani
Musique : Bertrand Blessing

Durée : 2h02
Sortie le 9 mars 2022

Photos ©  Christine Tamalet et Caroline Dubois_SINGLE MAN, Affiche et film-annonce Studio Canal

Revenir aux Actus
À lire aussi
257 queries in 0,259 seconds.