Aujourd’hui3 événements

« Comme des Rois » : Kad Merad poursuit sa mue d’acteur dans la comédie sociale de Xabi Molia – Rencontre avec le réalisateur

« Comme des Rois » : Kad Merad poursuit sa mue d’acteur dans la comédie sociale de Xabi Molia – Rencontre avec le réalisateur

Cette semaine l’Actu Ciné de Lille La Nuit fait son travelling avant sur Comme des Rois, le dernier film de Xabi Molia. Dans cette histoire de filiation, sur fond de petites arnaques miteuses, Kad Merad poursuit sa mue de comédien après la série Baron Noir. Aux côtés du jeune Kacey Mottet Klein, Merad fait sourire autant qu’il émeut. Critique de Comme des Rois par Lille La nuit et rencontre avec Xabi Molia !

Comme des Rois de Xabi Molia : nouvelle comédie sociale pour le réalisateur. Nouvelle réussite.

Critique de Comme de Rois

Xabi Molia, jeune écrivain et cinéaste a de la suite dans les idées. Il a signé une comédie sociale réussie avec 8 Fois Debout (2008) interprétée par Julie Gayet et Denis Podalydès. Puis, il s'est éloigné du genre avec Les Conquérants (2013), autre beau film qui n’avait pas rencontré le public escompté.

Aujourd’hui, avec Comme des Rois, Xabi Molia s’attèle de nouveau à raconter une histoire sociale. Mais il a l’élégance de le faire par le biais de la comédie et, surtout, de l’émotion comme le faisaient les petits maîtres du cinéma italien.

Xabi Molia : « Vraiment, si je dois parler de l’idée des arnaques au porte-à-porte, c’est venu d’une envie et d’une expérience. De l’envie de parler de la France en crise. J’ai commencé à écrire fin 2014. J’avais envie d’un film qui renoue avec la veine de la comédie sociale de mon premier film 8 Fois Debout. J’avais envie de parler de gens de peu, de précarité, de fins de mois difficiles, de débrouille. Mais je cherchais une manière d’y entrer qui ne soit pas accès sur le monde du travail, sur la fermeture d’usines, des rapports employés-patrons, … des choses dans lesquelles je me sentais peut-être moins à l’aise. Et qui ont été déjà un peu vues. Et l’expérience que j’ai eue, c’est que je suis très crédule. Je me suis fait arnaquer pas mal de fois. Mais jamais très gravement. Et j’ai rencontré comme ça plusieurs petits maîtres de l’arnaque (…). »*

Comme des Rois de Xabi Molia : Kad Merad est épatant dans le rôle de Joseph, petit escroc en conditionnelle.

Kad Merad : la confirmation d'une profondeur

Molia n’est pas artiste à s'enfermer dans sa tour d’ivoire. Pourquoi réaliser un film s’il ne peut être vu ? La meilleure idée pour raconter l’histoire d’un petit magouilleur, père dysfonctionnel, est d’aller chercher une tête d’affiche. C’est ce qu’il a fait avec Kad Merad. Un choix pourtant pas si évident à faire accepter auprès de beaucoup. Ceux qui limitent encore Merad à la stricte comédie.

Xabi Molia : « Moi je pensais que la notoriété de Baron Noir était peut-être plus grande qu’elle n’est. Baron Noir, c’est un succès pour Canal +. Mais je pense que le public de séries est un public dont la démographie n’est pas tout à fait la même que le public Art et Essai. (…) Il y a des salles de cinéma, notamment en Province, avec une identité Art et Essai assez forte qui peuvent dire « A priori, Kad Merad, c’est pas notre public !» Il y a encore effectivement une résistance. Malgré tout, je crois que Baron Noir fait tout de même beaucoup bouger les lignes. Par exemple, il va y avoir une très belle critique dans Le Monde assortie d’un entretien. Et le critique du Monde dit : « Décidément, Kad Merad me plaît comme comédien. ».»*

Merad - qui a accepté un petit cachet pour tourner ce film : tous ne le font pas - est épatant dans le rôle de Joseph, petit escroc en conditionnelle, qui arnaque les petites gens.

Comme des Rois détonne dans la production cinématographique lambda. On y voit un personnage certes émouvant, drôle, mais qui ne craint pas de piquer le pognon de vieilles dames à la retraite modeste. Pourtant, Joseph demeure sympathique.

La force de Comme des Rois, est de refuser cette mièvrerie qui irrigue trop souvent la comédie française.  Afin que nous puissions croire aux personnages. Et qu'on les aime malgré leurs gros défauts.

Comme des Rois de Xabi Molia : Déjà remarqué dans Keeper, Kacey Mottet Klein interprète Micka, le fils de Joseph.

Kacey Mottey Klein : la confirmation d'une révélation

Face à Kad Merad, on retrouve Kacey Mottet Klein, jeune acteur prometteur du cinéma français - déjà remarqué dans Keeper -. Il interprète Micka, ado embarqué par son père dans des coups tous plus foireux les uns que les autres.

En interprétant ce jeune homme qui rêve de s’émanciper comme comédien de théâtre, Kacey Mottet Klein donne plus que le change face à Merad. Il est l’un des deux piliers du film. Si le script de Comme des Rois est bien écrit, si les dialogues sont justes, il fallait un duo de comédiens de même valeur pour que le film « tienne ». Pari réussi.

La confrontation entre ce père et son fils, est aussi l’histoire d’une construction et d’un enrichissement mutuels. Grâce à ses comédiens, Xabi Molia trouve le juste équilibre entre la comédie et le drame social.

Xabi Molia : « J’ai voulu essayer de mieux tenir ensemble le drame et la comédie. Je me souviens que j’avais noté dans mes carnets « Ne fais plus jamais deux films en un ! » Dans Comme des Rois, j’ai essayé de faire tenir ensemble une note de dureté et une note de comédie tout au long du film. Dans l’écriture, c’est rythmiquement marqué : ils se bastonnent avec un vigile. C’est très dur. C’est très sombre. C’est une scène à l’os. Et derrière, on est dans les jardins partagés, les choses s’allègent. C’est un matin. C’est lumineux. La fin est rattrapée par la comédie. J’ai essayé de tisser ensemble les choses ».*

Comme des Rois de Xabi Molia : belle alchimie entre deux acteurs.

"Comme des rois", un film qui émeut et amuse sans avoir recours à la "putasserie"

« Petit » film, au sens où il bénéficie du budget modeste de deux millions d’euros, Comme des Rois n’en est pas moins une jolie réussite, qui vaut bien des comédies françaises financièrement mieux loties.

Voilà du cinéma qui émeut et amuse sans jamais avoir recours à la "putasserie". Où l'on rit avec les personnages et non contre eux. Comme des Rois est le film intelligent et sensible d’un cinéaste affirmant d’œuvre en œuvre une personnalité attachante.

Synopsis : Joseph ne parvient pas à joindre les deux bouts. Sa petite entreprise d’escroquerie au porte-à-porte, dans laquelle il a embarqué son fils Micka, est sous pression depuis que le propriétaire de l’appartement où vit toute sa famille a choisi la manière forte pour récupérer les loyers en retard. Joseph a plus que jamais besoin de son fils, mais Micka rêve en secret d’une autre vie. Loin des arnaques, loin de son père..

Comme des Rois de Xabi Molia
Scénario Xabi Molia et Frédéric Chansel
Musique Lullatone
Avec Kad Merad, Kacey Mottet Klein, Sylvie Testud…

Durée : 1h24
Sortie le 2 mai 2018

Affiche, photos, film-annonce Haut et Court.
Interview réalisée à Lille le lundi 23 avril 2018 - Remerciements au cinéma Le Majestic de Lille

 

Revenir aux Actus
À lire aussi
149 queries in 0,201 seconds.