Ukulele To Heaven

En marge du Main Square ou d’Indochine, avait lieu ce week-end la première édition du Ukulele To Heaven à Saint-André-Lez-Lille. 3 jours de festival au sein du Zeppelin et ses alentours, avec différentes scènes et espaces de détente pour chiller en famille ou entre amis ! Ambiance décontractée et conviviale, organisation au top et groupes du monde entier…, une première édition très prometteuse.

Le programme du Ukulele To Heaven

Tous les fans de Ukulélés se sont donc retrouvés pour partager leur passion, découvrir de nouveaux groupes et s’amuser. 4 groupes par demi-journées sur la scène du Zeppelin mais également des scènes ouvertes dans des lieux insolites comme une ferme hélicicole à Comines ou un café à Verlinghem. Des masterclass étaient également organisées afin de passer 1 heure privilégiée en groupe restreint avec les artistes de la programmation.

Un aperçu de l'ambiance du samedi

La programmation du samedi 2 juillet 2022 a débuté avec Les Cousines Machines. Installées dans l’espace jardin, sous le soleil, les deux cousines chantent leurs rêves romantiques et leurs déboires amoureux accompagnées de leurs ukulélés. Entre musique et burlesque, elles nous entrainent dans leur univers.

Place ensuite à Dead Mans Uke, groupe venue d’Angleterre avec Tim Smithies, le père, à la voix rauque et au ukulélé resonator, et son fils Jake, à la contrebasse. Mélange de Folk et de Blues, le duo nous a fait découvrir leurs compos personnelles mais également quelques reprises revisitées comme « Can’t get you out of my head » de Kylie Minogue ou encore « Kiss » de Prince.

Le temps pour tous de se désaltérer au bar avec une bonne bière, du vin ou une limonade (à des prix plus que corrects) que débute sur scène la restitution des ateliers ukulélés ! Accompagnés de leurs professeurs Diego et Sancho des Ukuleleboboys, le groupe de 70 participants reprend « Imagine » de John Lenon ou « Love is all » de Roger Glowers.

Manitoba Hal s’installe ensuite sur scène. Ce Canadien auteur compositeur nous chante le blues avec sa voix profonde et son ukulélé.

Vient ensuite le temps de se restaurer avec une bonne frite / saucisse ou un bun végé autour des espaces transat ou tables multiples. Mais aussi l’occasion, si ce n’était pas déjà fait, de découvrir les stands de ukulélé Kala et de percussions, ou encore les scènes ouvertes où chacun pouvait venir jouer un morceau de son choix. Mention spéciale d’ailleurs à cette jeune fille venue nous interpréter « Riptide » de Vance Joy et qui a conquis l’ensemble de son public !

22 heures approchant, les frères Sancho y Diego des Ukuleleboboys venus tout droit du Mexique mettent le feu à la scène. Ce duo qu’on ne présente plus enchainent ses plus belles reprises entre rock, disco ou chanson française avec des titres tels que « Kashmir » de Led Zepplin, « I feel love » de Donna Summer, « Le chanteur » de Daniel Balavoine ou encore Goshtbusters ou Britney Spears.

Cette belle journée musicale s'est terminé par un DJ Set de DJ Wallace jusqu’à minuit.

Photos : TomA - Texte : Anne 

Revenir aux Live report Festivals
A lire et à voir aussi
360 queries in 0,635 seconds.