Aujourd’hui17 événements

Synapson + Rone + Klingande + L’Impératrice au Zénith de Lille

Une soirée placée sous le signe de la bonne ambiance a animé le Zénith de Lille, le samedi 17 mars, pour Les Paradis Artificiels. Une soirée d’exception s’annonçait déjà avec le line-up : Synapson, Rone, Kingande, L’Impératrice et Nasser. Et elle a été à la hauteur de ses promesses ! Lille La Nuit vous emporte dans le flow de ce samedi soir de mars...

Ils est certes impossible de vous faire revivre tous les instants de cette soirée riche en émotions - et surtout en très fortes vibrations et décibels - mais la rédaction vous propose de revivre trois moments forts de la soirée.

L’Erreur 404

La salle se remplissait doucement au moment où les musiciens de L’Impératrice s’installaient, peu après 20h. Un commencement plutôt calme avec la foule qui s’avançait tranquillement vers la scène, où douceur (avec la voix suave et sensuelle de Flore Benguigui) alternait avec transport dans une autre dimension. La chanteuse partie de la scène pour quelques morceaux laissait place à des musiciens qui portaient le public dans leurs jeux de sons et de scène. Moment fort avec le titre phare « Erreur 404 », qui a sans aucun doute parlé à toutes les générations présentes ; les regards complices entre les personnes venues ensemble en étaient la preuve la plus frappante. Puis les titres se sont enchaînés, paraissant envoûter les spectateurs.

Un jeu de scène ultra-dynamique 

L’euphorie a laissé place au feu, avec l’arrivée de Klingande sur la scène lilloise. Accompagné d’un guitariste en forme et d’un saxophoniste survolté, le DJ a assuré un show mémorable ! « Bonjour Lille ! Vous êtes là ? » Phrase ô combien prononcée dans le Zénith de Lille, mais ô combien nécessaire pour que la mayonnaise prenne… Et elle prend, avec un public qui chante, qui participe, qui allume les lumières de son téléphone à la demande du show-man, qui fait même monter une jeune fille sur scène, descend près des barrières à l’avant de la scène et enchaîne les acrobaties, aux côtés du DJ qui ne reste pas derrière ses platines. « C’est un vrai plaisir d’être à Lille ! » lance le nordiste d’origine, qui vient au devant de la scène pour le plus grand bonheur de ses groupies, dont une bande de copines qui était très fière d’avoir réussi à être au premier rang.

Un décor au top !

C’est après cet échauffement de salle (réussi !) que le décor typique de Rone s’est installé. Une demi-heure d’attente difficile pour les amateurs, qui voyaient les techniciens s’affairer pour faire se dresser en un temps record la ville de Mirapolis. Devant la scène, on connaissait le DJ, qui a fait signe à ses admirateurs qui ne se sont pas faits discrets. Buildings de toutes les couleurs se sont élevés et, avec des jeux de lumières incandescents, ont accompagné un set à la hauteur des attentes de la salle. "Merci, et chapeau l’artiste" ont lancé certains à Rone !

En bref, réunissant un public de tout âge, cette soirée a été à l’image du festival Les Paradis Artificiels : une occasion de réunir des spectateurs d’horizons très différents, dans une ambiance où la bonne humeur, la convivialité, et le plaisir d’être présents étaient réunis. Vivement l'année prochaine !

Revenir aux Live report Festivals
A lire et à voir aussi
262 queries in 1,819 seconds.