Aujourd’hui22 événements

Cœur de Pirate + Gaël Faure à l’Aéronef

C'est doucement la rentrée dans les salles de concert de la région, et pour entamer ce dernier trimestre de l'année, l'Aéronef a accueilli la première date européenne de Cœur de Pirate, en pleine promotion de son dernier album “En cas de tempête, ce jardin sera fermé”.

Des nouveaux morceaux mais aussi des plus connus...

À 21h tapantes, les musiciens entrent sur scène et entament « Combustible », le premier titre du nouvel album. Toute de noir vêtue (retrouvez plus d'explications à ce propos quelques lignes plus loin), Cœur de Pirate s'avance sur scène sous les claquements de mains d'une foule bien réveillée et déjà assez familière avec ce nouveau tube. La chanteuse danse dernière son micro, une silhouette sombre sur fond uni, rappelant ses clips esthétiques et chorégraphiés. La chanson à peine terminée, elle s'installe derrière son piano pour se lancer dans quelques titres plus anciens, dont les très célèbres « Pour un infidèle » et « Ensemble ».

Le souvenir du premier concert sold out de CŒUR de Pirate en France...

Après le très entraînant « Golden Baby », Cœur de Pirate s'arrête pour discuter. C'est une soirée un peu particulière : déjà, c'est un soir de semaine, et c'est franchement sympa d'être venu. Ensuite, cette salle de spectacle n'est pas anodine car ici même que la chanteuse a eu droit à son premier show sold out en France. Et pour finir, c'est aussi une soirée de deuil (d'où cette tenue monochrome) car la chanteuse vient de se faire … larguer. Cette annonce prompte quelques réactions dans la foule, mais c'est sans se défaire de son humour et de son naturel que Cœur de Pirate partagera ses états d'âmes et ses anecdotes avec nous.

L'heure et demie de concert alterne tubes maintes fois entendus à la radio et chansons un peu moins connues du grand public, mais aussi petites confessions. Cœur de Pirate nous avouera même quelque chose : elle écrirait des chansons sur ses ex... c'est ainsi qu'est introduite la chanson « Place de la République », après la première live de « City Lights Cry », du side-project Armistice. Après avoir parlé (chanté) de sujets faciles (« comme l'amour, par exemple »), on parle aussi de one-night stand (on dit « coup d'un soir » chez nous, Béatrice si tu nous lis) et d'autres expériences parfois cocasses.

Un beau moment avec les "Lillous"

La chanteuse annonce sa “dernière” chanson (personne n'est dupe -et personne ne fait semblant de l'être) de la soirée et entame au piano le tube qui l'a amenée directement au centre de la scène francophone il y a dix ans de cela, “Comme des enfants”. La foule reprend une nouvelle fois le refrain en chœur avant que la chanteuse et ses musiciens ne quittent la scène. Quelques petites minutes plus tard, Cœur de Pirate et ses acolytes reviennent pour conclure ce premier concert européen par deux chansons extraites du nouvel album : “Dans la nuit” (originellement en duo avec le rappeur québécois Loud), et “Prémonition”. On aurait pu croire que finir un concert par deux titres très récents (l'album est sorti en juin) était un pari risqué alors que au contraire, ça n'a pas empêché le public de reprendre “Prémonition” et d'émouvoir visiblement la chanteuse. Un beau moment qui sera suivi de longues minutes d'applaudissements et de remerciements de la part des “Lillous” (c'est plus mignon, nous explique Cœur de Pirate) pour une artiste généreuse qui les mérite amplement.

Setlist : Combustible – Pour un infidèle – Ensemble – Les amours dévouées – Golden Baby – Je veux rentrer – Drapeau blanc – Malade – Wicked Game (reprise de Chris Isaak) – Francis – City Lights Cry – Place de la république – Somnanbule – C'était salement romantique – St-Laurent – Amour d'un soir – Dans les bras de l'autre – Crier tout bas – Carte blanche – Adieu – Oublie-moi – Comme des enfants

Rappel : Dans la nuit – Prémonition

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
285 queries in 1,589 seconds.