Aujourd’hui38 événements

Anathema + Alcest à l’Aéronef

C’est dans une salle comble qu'on découvre Alcest sur scène. Les lumières en contre laissent deviner des tignasses qui s’agitent sur une mélodie aérée plus qu’agressive. Les morceaux se suivent et j’avoue rester un peu hermétique à une musique que j’avais pourtant appréciée dans mon salon. Est-ce la fatigue ou les décibels trop importants qui m’empêchent de me laisser porter ? Toujours est-il que le reste du public semble ravi, et en redemande. Seul le final réussit à me soulever les pieds du sol et j’atterris trop vite alors que les musiciens d'Alcest s’en vont sur l’écho final.

Setlist: Onyx – Kodama – Là Où Naissent – Oiseaux de Proie – Éclosion – Autre temps – Percées – Délivrance

Après la pause, nous retrouvons Anathema dans un genre de plus en plus éloigné de ses racines, mais ce n’est pas plus mal. Testant son français entre deux morceaux, Dani Cavanagh salue l’audience et donne tout son cœur avec ses frères dans un set qui mélange les morceaux les plus récents comme les classiques. Soulignons la présence de Lee Douglas dont la voix s’accorde parfaitement au timbre suave de son partenaire de scène et qui sait animer un show.

Setlist : Love on a (Real Train (intro) – San Francisco – Untouchable 1 – Untouchable 2 – Can’t Let Go – Endless Ways – The Optimist – Lost Song – Lightning Song – Dreaming Light – The Beginning and The End – Universal – Closer
Rappel : Firelight – Distant Satellites – Springfield – Back To The Start – Lost Control / Destiny – Fragile Dreams

Revenir aux Live report Concerts

A lire et à voir aussi

386 queries in 0,674 seconds.