Aujourd’hui22 événements

Kids From Atlas nous fait voyager dans le cosmos

Kids From Atlas nous fait voyager dans le cosmos

Kids From Atlas Pioneers Style : Astro Rock

Site Web

Le groupe lillois Kids From Atlas est de retour avec un nouvel EP intitulé "Pioneers". Plus qu'un simple mini-album, c'est tout une histoire qu'il raconte à travers ces nouveaux morceaux. En plus d'être musical, ce projet est visuel. Chaque musique est accompagnée d'un clip. En attendant de découvrir les deux prochaines vidéos et de fêter la sortie de tout le concept, Kids From Atlas nous raconte l'aventure de son personnage le capitaine Telata...

Kids from ATLAS CRéE UNE HISTOIRE

Fin 2019, vous avez sorti votre nouvel EP. Comment est née l'histoire que vous racontez dans "Pioneers" ?

En enregistrant ces quatre titres, on s’est dit qu’on voulait plutôt créer une histoire. On ne voulait pas juste associer quatre titres dans un EP. Cette histoire est d’abord née visuellement plutôt que musicalement pour nous. Les chansons étaient déjà composées mais on a d’abord pensé aux clips avant de leur donner un ordre. L’année dernière à la même période, en janvier, on a donc écrit une histoire qui s’étalerait en gros sur un an parce qu’il nous fallait du temps pour produire les clips.

dES VIDéos accompagnent chaque morceau

Vous avez pour l’instant dévoilé « Lights » et « Chemistry » qui ont des styles graphiques différents...

On voulait surtout avoir un style graphique pour chaque clip. Par exemple, le premier « Lights » est une vidéo plutôt normale, en live action. Le deuxième « Chemistry » est animé. Le troisième aura une marionnette pour rôle principal... Le quatrième sera principalement basé sur le thème du jeu vidéo...

L’idée était de raconter l’histoire de quelqu’un qui voyage à travers la galaxie.

Kids From Atlas

Vous avez toujours aimé sortir de belles vidéos. Mais pour ce projet, c’était une manière différente de travailler par rapport à vos albums précédents, ça a dû complètement modifier vos habitudes ?

C’est vrai qu’on n’avait jamais réfléchi de cette manière. Par rapport à ce qu’on avait pu faire avant, on voulait vraiment mettre en place une espèce de storytelling, un packaging avec toute une histoire derrière... Ça fait donc forcément plus de travail, mais on voulait vraiment mettre l’accent sur le visuel.

On retrouve d’ailleurs l’univers de l’EP sur la pochette. Est-ce que les 4 bandes illustrent les 4 morceaux/histoires de l’EP ?

Les quatre cases représentent les quatre clips, les quatre chapitres du CD. Le concept de l’histoire est très simple. Il est très largement inspiré du Petit Prince. Quand on est arrivé avec notre histoire, et qu’on a commencé à en discuter, le départ, c’était une personne qui est sur sa planète, dans un lieu dans lequel il s’ennuie parce qu’il n’y a plus rien à faire. Il voit constamment dans les étoiles, une étoile qui scintille plus que les autres. Il se dit qu’il aimerait bien aller là-bas. C’est donc le fil conducteur de toute son aventure. Dans le premier clip, il quitte sa planète. Dans le deuxième, il parcourt la galaxie, et il arrive sur une autre planète. Ce sera le thème du troisième clip... Et la conclusion arrivera dans le quatrième et dernier clip...

Le groupe lillois continue son odyssée intergalactique...

Nos derniers échanges datent de votre EP précédent « Melting Walls » (2015). Il y avait déjà ce lien avec les étoiles, l’univers... Vous faites donc non seulement évoluer votre manière de travailler mais aussi votre exploration de cette thématique...

Dans notre vie, on est très attirés par la science-fiction. On en regarde beaucoup, on en lit beaucoup, et on joue aussi beaucoup à des jeux vidéo sur l’univers de la science-fiction. On a tous grandi avec Star Wars et toutes ces références. Dans notre nom « Kids From Atlas », il y a ce mot Atlas qui est comme un appel à l’univers. On trouvait donc que c’était bien de partir sur cette thématique qui nous plaît bien personnellement et on s’est donc naturellement orientés vers cette thématique. On ne s’est pas tellement posés de questions sur les histoires qu’on allait raconter, c’était évident pour nous que ce serait une sorte d’odyssée intergalactique.

Avec de nouvelles collaborations

Depuis votre dernier EP, vous avez développé de nouvelles collaborations avec notamment Mathieu Harlaut (Chamberlain). Qu’est-ce qui a évolué au niveau de votre travail à leurs côtés ?

On est allés au Fresnoy en novembre 2018 avec Mathieu Harlaut qui est derrière le projet Chamberlain, et qui est devenu le directeur artistique de notre EP. Il est resté pendant toute cette semaine en studio avec nous. Après cette session, il a repris les morceaux, les a un peu retravaillés. Il y a donc vraiment sa pâte dans cet EP. Il a été là du début à la fin de ce projet. On adore bosser avec lui car il est très compétent et très cool. C’est une sacrée expérience et une chance de bosser avec un pro comme lui qui t’apprend beaucoup. Il nous a fait parfois découvrir des trucs tout simples mais on n’avait pas le recul nécessaire pour l’apprendre. Grâce à ses méthodes, ça allait donc très vite. L’EP précédent avait été fait juste entre nous, on devait donc trancher nous-mêmes. Pour celui-là, Mathieu était là pour nous aider.

Quels sont vos autres projets pour cette année 2020 ?

On a prévu de faire une release party quand les deux clips seront sortis. On voulait la faire quand notre personnage le capitaine Telata qui est incarné dans les clips reviendrait un jour sur terre. Ce jour sera donc le jour de notre release party. Des concerts bien sûr ! Et sûrement des nouvelles chansons à la fin de cette année... A suivre !

Photo : Clément Decoster

ou choisissez un nom
* Pour prouver que vous n'êtes pas un robot, recopiez le code ci-dessous Anti-Spam Image
Revenir au Mag Interviews
À lire aussi
265 queries in 0,602 seconds.