Aujourd’hui10 événements

« Mary Shelley » : La première cinéaste saoudienne consacre un biopic féministe à l’auteure de « Frankenstein »

Pour son Actu Ciné, Lille La Nuit a vu Mary Shelley. Comme son titre l’indique, le film retrace la vie - une partie, du moins - de l’auteure de Frankenstein. Mary Shelley se concentre sur l’histoire d’amour tumultueuse qui lia Mary Wollstonecraft Godwin à son futur époux, le poète Percy Shelley. Mary Shelley est réalisé par Haifaa al-Mansour, première femme cinéaste en Arabie Saoudite, qui enchanta avec son film Wajda. Qu’en est-il de sa première réalisation américaine, interprétée par Elle Fanning ?

Mary Shelley de Haifaa al-Mansour : Elle Fanning incarne l'auteure de Frankenstein.

Haifaa al-Mansou, réalisatrice de Mary Shelley 

Les spectateurs qui ont vu le premier long-métrage de Haifaa al-Mansour, Wadjda (2012), en gardent un souvenir fort. Wadjda raconte le parcours d’une gamine se battant pour avoir le vélo de ses rêves, dans un pays qui les interdit aux jeunes filles. Wadjda fut un double évènement : il fut le premier long-métrage tourné au cœur du royaume saoudien (un premier cinéma vient d’ouvrir en 2018, après 35 ans d’interdiction) et le premier film réalisé en Arabie Saoudite par une femme.

On peut s’étonner de retrouver Haifaa al-Mansour à la tête d’une production américaine comme Mary Shelley, qui se situe dans l'Angleterre du XIXème siècle. On sait que Mary Shelley n’est pas un projet personnel de la réalisatrice, mais une commande. Pourtant, on comprend vite ce qui a motivé Haifaa al-Mansour à le réaliser. Comme Wadjda, Mary Wollstonecraft Godwin est une jeune fille qui se bat pour imposer ses droits et sa liberté. L’idée est de raconter ce qui va, peu à peu, faire de Mary une femme, une écrivaine et l’auteure du mythique Frankenstein. Cette partie est de loin la plus intéressante du film.

Mary Shelley de Haifaa al-Mansour : Une esthétique par trop esthétisante.

l'émancipation d'un jeune femme

Certes, l’histoire d’amour, compliquée, entre Mary Wollstonecraft Godwin et Percy Shelley est importante dans cette biographie. Certes, la rencontre de Mary (Elle Fanning), Percy (Douglas Booth) et Claire Clermont (Bel Powley) avec le poète déjanté Lord Byron (Tom Sturridge), est déterminante pour comprendre l’émancipation de la jeune femme, l’écriture de Frankenstein, son combat pour en être reconnue comme l'auteure dans une société misogyne. Mais que le temps est long avant que ne germe chez Mary, l’idée de son futur chef-d’œuvre.

Si Elle Fanning, Douglas Booth, Tom Sturridge et Bel Powley sont de bons comédiens, les petits "bourgeois" qu’ils incarnent, nous paraissent vite insupportables. Il est vrai que nous ne sommes pas éloignés du caractère des vrais personnages, mais il faut pouvoir supporter ces « têtes à claques » durant deux bonnes heures. Par ailleurs, Elle Fanning, Douglas Booth et Tom Sturridge sont filmés comme des gravures de mode ou des rock stars. Du coup, on a souvent la mauvaise impression de regarder un biopic qui revisiterait l'Angleterre du XIXème à la sauce « Twillight ». D'autant que la lumière de David Ungaro est par trop esthétisante.

Mary Shelley de Haifaa al-Mansour : Bel Powley, Elle Fanning, Douglas Booth et Tom Sturridge.

Un "téléfilm" sage et luxueux

Si l'idée de retracer le destin d'une jeune femme du XIXème pour éclairer notre présent n'est pas neuve,  elle demeure pertinente. Avec le risque, toutefois, de plaquer la psychologie de notre XXIème siècle sur des personnages qui appartiennent au passé. Une gageure à laquelle le film n'arrive globalement pas à échapper. Mary Shelley n'est pas un film honteux, loin de  là, mais demeure anecdotique.  Avec Gothic en 1986, qui traitait d'une histoire similaire (tout en adoptant un point de vue radicalement différent), le fantasque Ken Russell avait signé une œuvre autrement plus incandescente que ce "téléfilm"  sage et luxueux.

Les détails sur Mary Shelley

Synopsis : En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Mary Shelley de Haifaa al-Mansour
Scénario : Emma Jensen, Haifaa al-Mansour
Avec Elle Fanning, Douglas Booth, Tom Sturridge, Bel Powley
Production : Amy Baer, Alan Moloney, Ruth Coady
Image : David Ungaro
Montage : Alex Mackie
Musique : Amelia Warner

Durée : 2 heures
Sortie le 8 août 2018

Affiche, photos et film-annonce © Pyramide Distribution

Revenir au Mag Actus
À lire aussi
188 queries in 0,336 seconds.