Aujourd’hui11 événements

Fractal à l’Hospice d’Havré

A l’occasion du Festival « Entre Cour et Jardin » organisé par le Centre Européen des Arts Détonnants jusqu'au 5 avril, l’Hospice d’Havré de Tourcoing recevait le spectacle Fractal, du 19 au 22 mars.

Un être étrange, un ovni dirait-on, s’est posé sur scène pour 40 minutes de show…hypnotisant !

Dimanche, 16h45. Noir sur la salle…un carré de faible lumière éclaire soudain l’acteur : immobile sur son tabouret, revêtu d’une salopette à bretelles noires. Une musique anxiogène rythme ses gestes, l’homme joue avec ses doigts, les fait vivre, comme deux personnages bien réels.
On comprend qu’il s’agit d’un aliéné, enfermé entre les quatre murs d’un asile psychiatrique. Il semble perdu, dans son espace restreint…

Au fur et à mesure, il se crée un univers, au sein même de sa schizophrénie…sous des projecteurs tantôt verts, tantôt rouges…désireux de fuir sa condition.
Le corps du danseur prend le pas sur celui du fou, les mouvements suivent une courbe harmonieuse, puis brisée…comme pour montrer la dualité du protagoniste. On assiste à du hip-hop théâtral dans tout ce qu’il y a de plus fascinant, la passion de l’artiste qui se produit devant nous : Karim, connu sous le pseudonyme de Pépito.

Les mimiques et les métaphores amusent, abusent les spectateurs qui s’esclaffent, applaudissent.
Les expressions du visage reflètent toute une palette d’émotions, de la peur à la joie, en passant par la tristesse, le désespoir.
La lumière projetée sur scène offre au malade, la possibilité de s’évader, d’échapper à son quotidien…elle allume en lui un désir caché, celui de se mouvoir, librement.
Chaque faisceau aboutit à des pas différents de break, de passe-passe, admirablement maîtrisés.
La musique de fond donne un sens à la chorégraphie d’un comédien-robot, qui se partage entre ses doigts et le reste du corps. Il parle seul, chante même, ou s’adresse à des médecins fictifs qui se moquent éperdument de ses rêves et le laisse sangloter.

L’inventivité est là, le talent aussi. 
Quelques informations pour vous le confirmer : Karim Ahansal/Pépito
a été vainqueur du Festival "Juste Debout" Benelux, catégorie "popping", demi-finaliste catégorie "locking" et, récemment vainqueur du "Juste Debout" Lille (finale française).
En 2006, il est danseur pour Farid Berki dans Exodust, tandis qu'il crée et interprète son premier solo, Fractal.

Une interprétation étonnante donc,  qui laisse des messages au public sur la maladie, la souffrance mentale ; qu’il ne faut pas prendre à la légère. Des patients atteints de ces symptômes assistaient d’ailleurs au spectacle, comme pour nous le rappeler.

Original, le personnage se félicite lui-même. Il nous propose ensuite et en guise de salut, de l’applaudir au même titre que son tabouret, sa matière de création.

Un show efficace, virtuose, rempli d’audace et de performance
Un artiste en symbiose avec son corps, pour le plaisir des yeux.
On félicite donc Karim, ainsi que son acolyte chorégraphe Mohamed Sialiti, et Malik Berki pour la musique.
 

Revenir aux Live report Festivals
A lire et à voir aussi
205 queries in 0,642 seconds.