Aujourd’hui16 événements

OpenMuseum #2 : Donald s’invite au Palais des Beaux-Arts

Des canards. Des canards partout. Du 10 avril au 5 juillet 2015, Donald envahit le Palais des Beaux-Arts, dans le cadre de l'OpenMuseum #2. Après Air en avril 2014, c'est donc les artistes du collectif allemand InterDuck qui vont attirer l'attention du public sur les collections permanentes. Ils revisitent depuis une trentaine d'années les œuvres les plus emblématiques de l'histoire de l'art, en remplaçant les personnages d'origine par le plus grincheux des canards.

Tout a commencé avec un étudiant berlinois, qui s'est un jour trouvé un jouet représentant Donald. Puis un deuxième est arrivé, puis un troisième, puis un quatrième... Et bientôt, une petite collection de 40 canards s'est formée pour l'étudiant devenu professeur aux Beaux-Arts, qui l'a présentée à ses élèves. Tous sont rapidement arrivés au postulat suivant : "Et si, avant les hommes, les canards avaient colonisé la Terre ?"

"Nous pensons que ces canards existent vraiment. Ils sont les suppléants de ceux que l'histoire a oubliés. Une grave erreur, à notre avis, qu'il s'agit de corriger. Nous souhaitons conserver leur art et les faire connaître du grand public".

InterDuck

Et ainsi est né InterDuck, partant du principe que les hommes, pour monter leurs œuvres artistiques au fil de l'histoire, n'ont fait que plagier les œuvres du peuple des canards qui les ont précédé sur Terre (ce qui pourrait expliquer le caractère irascible de Donald, fin énervé d'une telle escroquerie !). C'est pour afficher la vérité au grand jour que le collectif sillonne les musées d'Europe avec les œuvres originelles.

C'est donc une véritable chasse au canard qui s'installe dans les galeries du musée. Plus de 80 œuvres - sculptures, peintures, dessins - sont éparpillées au milieu des collections permanentes. Des squelettes préhistoriques en passant par l'histoire chrétienne, l'empire napoléonien ou encore l'art abstrait, Donald, Daisy, Picsou et parfois même Mickey Mouse se sont fait tirer le portrait.

C'est une surprise à chaque angle : y a-t-il un Donald par ici ? Quelle réinterprétation allons-nous découvrir ? Et à chaque découverte, ce sont les mêmes réactions : on s'exclame devant le nouveau tableau "Oh, ils ont aussi repris celui-là !", on s'amuse en comparant l'originale et la réinterprétation (de l'homme ou du canard, lequel est le plus réussi ?), et on admire le talent et la précision avec lesquels les œuvres ont été conçues. Parmi ces réalisations, quatre ont été spécialement conçues pour l'OpenMuseum, à vous de trouver lesquelles !

Mais que le public ne se méprenne pas : Donald n'est pas ici pour se moquer de l'art ancien ! InterDuck, au-delà de son idée amusante par laquelle les canards ont un jour dominé le monde, cherche surtout à intéresser le public, peut-être que certains viendront pour la première fois au Palais des Beaux-Arts, ou d'autres redécouvriront les chefs d'oeuvre qu'ils ont déjà vus. Une façon très ludique de découvrir le musée autrement, de voir des œuvres mondialement réputées sous un autre angle. Car un outil indispensable dès le début de votre visite : le Canard du Musée, petit journal créé spécialement pour l'occasion, avec dedans un véritable Jeu de l'Oie permettant aux visiteurs de tous âges de retrouver facilement dans chaque salle du musée toutes les œuvres canardesques.

Une fois ce journal acquis aux portes du musée, une seule envie nous prend : partir à la chasse aux canards !

 

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
293 queries in 0,397 seconds.