Aujourd’hui9 événements

Oncle Vania au Théâtre du Nord

« Il faut vivre » : Voilà la triste morale de l’œuvre de Tchekov. Les hommes sont passés à côté de leur vie, et passés cinquante ans, l’heure du bilan sonne et on ne peut plus faire marche arrière. Alors la rancœur accumulée pendant des années éclate un beau jour, et la famille traditionnelle réunie pour un anniversaire se déchire sur la scène : chacun règle ses comptes avec les autres, certains ont encore le fol espoir de pouvoir changer le peu qu’il leur reste à vivre, d’autres n’ont même plus ce désir et sont remplis d’amertume… Au milieu de ces hommes qui voient la mort s’approcher, Eléna, jeune, belle, sirène qui va charmer et redonner vie à tous ces hommes qui se croyaient finis. Et le drame est en marche.

Ce spectacle est d’une énergie incroyable
: il dure 2h45 et pourtant, on ne voit pas le temps passer, tant les acteurs incarnent leur rôle avec justesse et émotion : on passe du rire à la tragédie en quelques instants, on est tenu en haleine à chaque situation. Si bien que plus qu’une pièce de théâtre, c’est presque un ballet auquel assiste le spectateur : tout est rythmé, les déplacements sont rapides et parfaitement orchestrés, les acteurs deviennent des danseurs qui glissent sur la scène et transmettent au public cette intensité de leur jeu et de la dramaturgie. Le décor évolue en permanence, la lumière crée à loisir des ambiances tantôt chaleureuses, tantôt hostiles qui plongent le spectateur dans l’univers sombre et réaliste de Tchekhov.

Evénement rare au Théâtre du Nord : à la fin de la représentation, un acteur a pris la parole pour sensibiliser le public à la réforme actuellement en cours concernant le statut des intermittents du spectacle et a invité le public à sortir du théâtre pour un « sitting » de quelques minutes. Les spectateurs, tout d’abord surpris, se sont ensuite montrés massivement solidaires de leur revendication et se sont joints aux acteurs pour ce moment de partage. Ceux-ci se sont alors allongés au milieu des spectateurs, sur la Grand Place, entourés d’un trait de craie, symbolisant ainsi « la mort » des acteurs.

D’après Oncle Vania et L’Homme des bois de Tchekhov
Adaptation et mise en scène d’Eric Lacascade
A voir absolument au Théâtre du Nord du 9 au 18 avril 2014

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
186 queries in 0,597 seconds.