Aujourd’hui19 événements

Les Femmes de Barbe Bleue au Théâtre de l’Idéal

Le spectacle de la metteuse en scène Lisa Guez, Les Femmes de Barbe Bleue était accueilli au Théâtre de l’Idéal de Tourcoing. Il met en lumière la complexité des relations amoureuses toxiques et les phénomènes d’emprise. Toutes les compagnes de Barbe Bleue flairent le danger mais elle s’abandonnent à lui fascinées, isolées, dépossédées.

Que trouvez-vous d'attirant chez cet homme inquiétant ? Pourquoi y allez-vous malgré des signes clairement menaçants ?

LES FEMMES DE BARBE BLEUE, L'histoire

Une femme de rouge vêtue semble très amoureuse de Monsieur Bleu mais elle est aussi terrorisée. Il lui confie la clef de la porte de la cave en lui interdisant de l’ouvrir. Le doute et la peur grandissent en elle. Elle profite qu’il soit parti pour vérifier cette pièce secrète, elle y découvre l’horreur. Derrière un voilage, quatre femmes à la démarche mortuaire défilent sur la musique Initial B.B de Serge Gainsbourg, chanson évoquant le désir d’un homme pour une femme. Elles sont habillées dans un camaïeu de bleu, couleur symbolisant le froid de leur corps inerte. La femme en rouge disparaît laissant les victimes de Barbe Bleue s’exprimer, une à une à la manière d’un groupe de parole. Pour chacune, le mode opératoire est le même, l’amour fou, la clef, l’interdiction d’ouvrir la porte et le meurtre.

La première, Jordane, est une lycéenne qui grandit dans une famille parfaite mais elle s’ennuie. Avide de récits d’horreur, elle voit dans le journal du lycée qu’un homme de la région tuerait des femmes. Cette histoire la fascine et l’excite autant qu’elle lui fait peur. Elle décide de se rendre chez lui et ne repartira plus jamais. Elle attend le moment fatidique où il dégainera une arme. Elle le provoque en vain… Et si ce qui avait été raconté dans le journal du lycée était vrai ? Son destin est bel et bien tragique.

La deuxième Nelly est une promeneuse en montagne. Sur la route, elle cueille des myrtilles et les mange toutes. Elle en a tellement mangé qu’elle s’assoupit près d’un bosquet. Monsieur au charme implacable la réveille, elle est séduite autant qu’elle pressent le danger. Sa bouche à elle est tachée du bleu des myrtilles et sa bouche à lui est recouverte d’une barbe bleue. Aucun doute, ils sont faits pour être ensemble. Très vite Nelly est terrorisée par cet homme qu’elle n’ose affronter.

Valentine rencontre Monsieur Bleu lors d’une soirée mondaine. C’est le coup de foudre. Elle se rend compte au fil de la relation qu’il a des comportements étranges, humiliants et pervers. Elle ne lui a jamais désobéi et c’est lui qui la pousse à le faire. Elle sait qu’elle va mourir après avoir vu la cave mais elle lui demande de lui faire l’amour une dernière fois car elle est persuadée qu’il s’agit bien tout de même d’amour entre eux.

Anne, la dernière femme tuée, est envoûtée par la rue, par cette grande maison au grillage imposant dans laquelle habite Monsieur. Il l’invite à manger un poulet qui a l’air délicieux. Il mange devant elle et ne lui laisse que la carcasse. Il plane une atmosphère morbide et sexuelle qui la met en émoi. Monsieur Bleu est un amant parfait. Il l’enferme dans le grenier pour avoir ouvert la porte de la cave. Elle meurt de faim et de soif.

La femme en rouge revient dans la même position que lorsqu’elle a découvert la cave. Monsieur Bleu n’est pas encore rentré. Elle ne fait semblant de rien, lui prépare à dîner. Elle cherche un moyen de s’échapper mais elle est terrifiée. Pour le dessert, c’est une glace à la cacahuète nappage caramel qu’elle lui sert. Jamais il n’a mangé de dessert aussi délicieux mais il s’étouffe avec une cacahuète. Ce dessert sera sa délivrance. Elle s’échappe aussitôt de la maison, soulagée et libre.

UN SPECTACLE COUP DE CŒUR

Les monologues sont entrecoupés de scènes hilarantes de sororité. Le personnage de Barbe Bleue n'existe qu'au travers les récits qu'elles relatent. Elles rejouent leur mort dans le but d’en changer la fin. Si elles s’étaient rebellées, qu’aurait-il pu faire ? Tous les moyens sont bons : jeu de rôles, séance d’hypnose,  mais le destin en a décidé autrement.

Le spectacle est un véritable coup de cœur ! Comment parler d’un sujet lourd et sérieux avec humour ? “ Mon souhait était que chacune réponde aux ambivalences du texte […]. Chaque comédienne a inventé son propre témoignage et l'écriture de la pièce s'est construite au plateau au fil de leurs propositions imagées.” Lisa Guez réussit un coup de maître en proposant une version contemporaine et très drôle du conte de Charles Perrault sans en minimiser le propos. Dans un décor relativement épuré, tout repose sur le jeu des comédiennes. Elles nous embarquent chacune à leur manière dans leur récits. Le sujet est on ne peut plus d'actualité quand en 2021, cent treize féminicides ont été recensés.

© Crédit photo : Simon Gosselin

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
330 queries in 0,387 seconds.