Isamu Noguchi – Sculpter le monde au LaM

Le LaM - Musée  d’Art Moderne de Lille Métropole - fête cette année ses 40 ans. Un vent de renouveau passe par ce jeune musée qui  revoit l’accrochage des œuvres permanentes pour proposer une vision à sa façon de l’histoire de l’art que l’on pourra voir à la rentrée. Mais dès à présent et pour la première fois en France, vous êtes invité(e)  à découvrir du 15 mars au 2 juillet 2023 une rétrospective exceptionnelle consacrée à l’œuvre kaléidoscopique du sculpteur designer Isamu Noguchi dont l’influence ne s’amenuise pas.

Une exposition rare du sculpteur designer Isamu Noguchi

Cette exposition réunit des œuvres venant essentiellement des Etats-Unis et de la fondation Isamu Noguchi. Il existe peu d’œuvres de cet artiste dans les musées européens, c’est dire la valeur rare de cette exposition.

Fils d’une mère américaine et d’un père japonais, Isamu Noguchi (1904 – 1988) fait le lien entre ses deux mondes : l’orient et l’occident. Il passe son enfance au Japon et vivra son adolescence  aux Etats-Unis. Il est très attiré par Paris où il deviendra en 1927 l’assistant du sculpteur roumain Constantin BRANCUSI. Cette période marquera son travail. C’est aussi un globe-trotter avant l’heure... Marqué par Pearl Harbor et le racisme, il s’enrôle volontairement dans un camp où sont parqués les Japonais et les Nippons-Américains. Il participera à l’amélioration des conditions d’internement. On le considère aussi comme un pionnier de la sculpture sociale. D’une créativité débordante, Isamu Noguchi est tour à tour sculpteur, designer, peintre architecte (de paysage)... De nombreuses collaborations émailleront son parcours.

"Sculpter le monde" au LaM

La scénographie et la mise en lumière valorise les multiples aspects de l’œuvre de cet artiste.  D’abord les sculptures : Il utilise des matériaux très divers : le bois, la pierre de taille, le laiton  et des matières plus inattendues (Globular, Red Seed..) On poursuit notre déambulation avec  la découverte de statues en terre cuite ou bien encore en bois et l’on peut prendre conscience de la virtuosité de l’artiste. Les œuvres réalisées par Noguchi dans les années 1940, sont marquées par le surréaliste et sa fascination pour le corps. Son engagement politique qui va laisser son empreinte sur son œuvre est aussi évoqué.  Ses collaborations avec notamment Martha Graham, chorégraphe de renom, font l’objet d’une très belle installation qu’il faut absolument découvrir.

Enfin, comment ne pas évoquer les lampes AKARI, devenues iconiques. Ces lampes, inspirées des lanternes japonaises, d’une grande légèreté,  sont réalisées selon la tradition japonaise, en papier washi (en écorce de murier). Elles nous enveloppent d’une lumière douce et bienveillante et nous font rêver aux lointaines constellations.

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
329 queries in 0,476 seconds.