Aujourd’hui7 événements

Comme Il Vous Plaira de Shakespeare au Théâtre du Nord

Ce vendredi 12 janvier s'ouvrait la saison 2018 au Théâtre du Nord avec la première de l'oeuvre de Shakespeare "Comme il vous plaira", mise en scène par Christophe Rauck, directeur du théâtre.

La pièce raconte l'histoire de Rosalinde, bannie par son oncle le Duc après qu'il a pris le pouvoir au père de la jeune fille, et de sa cousine Célia qui fuient et se travestissent en Ganymède et Aliéna. Elles vont croiser de nombreux personnages dans la forêt d'Arden où elles se réfugient, dont d'Orlando, pour lequel Rosalinde avait eu un coup de foudre avant son exil...

Après avoir monté une première fois la pièce il y a 10 ans, Christophe Rauck avait toujours eu envie d'y revenir. Avec une pièce aussi complexe, très narrative et baroque, le défi était de réussir à construire la narration plus habilement que de raconter simplement une histoire. Car cette pièce de Shakespeare, c'est la redécouverte de l'amour, des rapports entre hommes et femmes, du désir également. C'est l'histoire de deux jeunes filles qui disent non à la lignée et qui s'émancipent. Des thèmes bien actuels pour un texte écrit au XVIème siècle !

La magie du théâtre contemporain, c'est qu'on rencontre l'actualité.

Christophe Rauck

Après avoir monté "Les Serments Indiscrets" de Marivaux et "Phèdre" de Racine, il s'est entouré des mêmes acteurs qui jouaient les rôles principaux dans ces deux pièces pour les rôles de Rosalinde et Orlando dans "Comme il vous plaira". Et quelle bonne idée ! L'alchimie entre Cécile Garcia Fogel et Perre-François Garel est évidente : associée à leur jeu, on croit volontiers à leur amour... et aux autres sentiments qui les animent.

Malgré une scénographie au départ très sobre, tant au niveau vestimentaire avec des costumes d'époque qu'au niveau du décor avec une scène quasiment nue, Christophe Rauck, accompagné par Aurélie Thomas, fait ici une adaptation résolument moderne de la pièce et joue avec les symboles et les sens. Il nous en met littéralement plein la vue. Le metteur en scène a choisi de jouer sur une désorganisation volontaire : il met fin à la verticalité qui règne au théâtre et fait jouer les comédiens tantôt allongés ou assis par terre, tantôt debout. Il ne se contente pas d'un jeu de lumières, il utilise également de la fumée pour faire apparaître -ou disparaître- à sa guise certains objets ou personnages... Y compris ces impressionnants animaux empaillés présents lors de certaines scènes et qui donnent à la pièce une dimension supplémentaire. En outre, même si "Comme il vous plaira" regorge de chants, Christophe Rauck les adapte ici dans une version bien à lui et nous surprend encore : vous ne resterez pas de marbre face aux prestations de Luanda Siqueira et Jean-François Lombard.

Au niveau des costumes, il s'avère assez rapidement qu'ils sont le prolongement du personnage, comme pourrait l'être une voix ou une mimique : ils accentuent les personnalités. Ainsi, l'un va être en survêtement tandis que l'autre sera en short/chaussettes... et une troisième en robe à paillettes ! D'ailleurs, certains acteurs se travestissent pour jouer plusieurs personnages mais leur jeu est tel qu'on le remarque à peine. Outre cet aspect, Christophe Rauck a aussi pris le parti d'utiliser différents types de micros afin de jouer avec le son comme avec un véritable camarade de jeu. Ne vous étonnez donc pas de voir des micros sur pied ou par terre sur la scène !

Enfin, celle-ci est totalement déstructurée : alors qu'on retrouve habituellement un décor au fond de la salle, Christophe Rauck fait encore une fois les choses différemment : il ajoute un décor sur la gauche, puis sur la droite de la scène et finalement, il réussit à nous donner l'impression que l'on assiste aux aventures de personnes réelles, qui ne jouent pas pour nous. Ajoutez à cela le fait que les acteurs quittent la scène pour venir dans la salle et vous oublierez que vous êtes au théâtre...

"Comme il vous plaira" de Shakespeare du 12 au 31 janvier au Théâtre du Nord

Photo : © Simon Gosselin

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
229 queries in 0,252 seconds.