Psych Night : Black Market Karma + The Psychotic Sidewinders à la Maison Folie Wazemmes

Si la programmation lilloise laisse parfois à désirer pour certains styles musicaux, force est de constater que depuis quelques années, le psyché, surtout old-school mais pas poussiéreux, est fort bien loti. Black Market Karma avaient ainsi marqué le Strawberry Fest édition 2017 avec un concert plutôt long et très intense et sont déjà de retour pour la Psych Night de Bains de Minuit. Autant vous dire qu'on ne se plaint pas. Le début de soirée est accompagné par une excellente sélection de morceaux par Sir Keith et la disposition de cette salle de la Maison Folie Wazemmes fait qu'on en profite sans effort. Mettons également en valeur le très beau visuel imaginé par Max Bressel pour cette soirée :

The Psychotic Sidewinders

A peine le temps d'échanger avec les voisins que la première partie commence. Il s'agit de The Psychotic Sidewinders, nouveau venu sur la scène lilloise. Il y aurait sans doute des éléments négatifs à déplorer comme la balance parfois étrange sur le son live ou quelques voix parfois décalées mais le projet est tout neuf et force est de constater qu'ils y mettent de l'énergie. Il faudra probablement un peu de temps pour que le groupe se décale un peu d'influences sixties qui prennent de la place au point de se demander si on a affaire à des reprises sur plusieurs morceaux (citons "Friends"), mais la dynamique est excellente et leurs premières démos plutôt intéressantes. Si ce set paraît un peu long en l'état, cela vaut très probablement la peine de les suivre régulièrement car nul doute qu'ils évolueront rapidement à force de tourner. Le public ne s'y trompe d'ailleurs pas et il faut peu de temps pour que les gens commencent à danser avec le respect et la bonne ambiance qui caractérise la plupart des concerts de ce genre.

Black Market Karma

Suivent ensuite les trublions de Black Market Karma. Avec six albums à leur actif depuis 2012, ils donnent l'impression d'avoir toujours été présents, dans la lignée des Black Angels ou du BJM. Poussés par la The Reverberation Appreciation Society (qui produisent l'Austin Psych Fest), cités par les Dandy Warhols, les Britanniques sont en France programmés dès leurs débuts coup sur coup à la Grange à Musique et à l'occasion des Celebration Days, et ainsi bien connus des amateurs français de psyché, ne décevant jamais. Leur line-up a évolué un peu avec le temps et vu passer Fin d'amuseur de service à guitariste, ou un nouveau batteur arriver, et le groupe ainsi formé est très solide. La bonne entente est perceptible et le contact visuel avec le public intense : ce groupe aime jouer et partager et cela fait plaisir à voir. Ils parviennent à combiner un niveau de jeu assez incroyable pour leur expérience, et une bonne humeur communicative. Du très bon "Heady Ideas" qui ouvre le concert brillamment à "Right Ways", en passant par Igloo ou encore "Who What Where and Why?", presque une vingtaine de morceaux sont joués ce soir et on n'en perd pas une miette : c'est tout simplement l'un des meilleurs concerts qu'on ait pu voir à Lille cette année.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
269 queries in 1,815 seconds.