Aujourd’hui9 événements

Octuor du Choeur de Chambre Septentrion au temple de Roubaix

Le temple protestant de Roubaix organise traditionnellement des événements pour les Journées du Patrimoine. Cette année, cependant, le temps est encore plus à la fête que d'habitude : le temple fête ses 150 ans. Suite à un chantier impressionnant étalé sur neuf mois, les toitures et leur structure ont été rénovées et la façade est comme neuve. En parallèle, l'association culturelle Les Amis de l'orgue du temple protestant de Roubaix poursuit ses activités, qui ne se limitent clairement pas à l'orgue - le nom de l'association a été choisi en 1986. Ses missions de valorisations de toutes formes d'expression artistiques vont de pair avec l'ancrage dans la ville et dans la région. Des valeurs que rejoignent le Chœur de chambre Septentrion invité cette après-midi.

Le Chœur est encore jeune puisqu'il a été fondé en 2019 sur initiative de trois artistes chanteurs, Benjamin Aguirre-Zubiri, Thomas Flahauw et Anne-Elly Tévi. Au sein de ce collectif particulier, un mode de fonctionnement particulier s'est mis en place dès la création, avec des prises de décision collectives. Du côté des programmes c'est la même chose : ils visent une saison complète et variée chaque année, avec un ancrage régional important, tout en rendant les oeuvres accessibles à un public aussi varié que possible.

Et ça tombe bien puisque, aujourd'hui, les Journées du patrimoine invitent des personnes de tous horizons ou presque, à se presser sur les bancs du temple pour écouter le Chœur, ou du moins l'octuor réuni pour l'occasion. Le programme est très varié : du Mendelssohn, pas mal de Saint-Saëns, des morceaux de Josquin des Prez, Cipriano de Rore, Jehan Alain, Rossini, Clément Janequin ou Banchieri. Ils chantent en français, plus ou moins ancien, en italien, et entonnent même Colchique dans les prés, repris à la fin en invitant le public à participer. L'ensemble fait ainsi alterner des morceaux pointus et d'autres plus connus, des airs populaires, à qui on a donné leur chance de résonner de la même façon dans les hauteurs du temple. L'ambiance est excellente, bon enfant, et nul doute que ce format fera des émules.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
274 queries in 0,341 seconds.