Aujourd’hui18 événements

Dekker + Maybe Margate au Grand Mix

LillelaNuit a eu la chance de voir Dekker au Grand Mix ce lundi 12 octobre 2023.

Dekker, un personnage atypique, fantasque

Dekker, c’est un personnage atypique, fantasque, et qui semble totalement disposé à nous livrer ses chansons comme des secrets prêts à être révélés au monde.

C’est dans une ambiance intimiste et pourtant chaleureuse qu’il a joué ses morceaux phares du dernier album I won’t be your Foe. Un songwriter talentueux, un jeu de guitare groovy, un folk doux et paradoxalement percutant, c’est une magnifique soirée à laquelle on a assisté.

Comme s’il était chez lui, Dekker a installé ses guitares, son tapis, a retiré ses chaussures pour se sentir à l’aise, et nous mettre à l’aise aussi. Sous son grand et large chapeau, il semble se cacher mais pourtant c’est bien dans son projet solo qu’il explose le compteur des streams.

Pendant 1h30, en solo, on a pu entendre Small wins, Maybe October, I only Hope to feel love ou encore This is Island en rappel. Tout en délicatesse, perché sur ses deux micros, les poids sur ses chaussettes nous rapprochent de lui, sa voix mélodieuse voire angélique nous ensorcelle.

Timide, Dekker a tout d’un grand, la salle était conquise. Son grand sourire lumineux, lorsqu’il a retiré son chapeau pour nous saluer à la fin, en disait long sur le bon moment passé avec le public du Grand mix.

Le duo Maybe Margate - review et interview

Chose n’est pas coutume, nous terminerons notre review par la première partie Maybe Margate car c’est une vraie rencontre et un coup de cœur absolu qu’on souhaite vous partager !

Si Dekker a tout d’un grand, le duo de Maybe Margate n’a rien à envier. Une jolie pop, un son folk, un chant souvent à l’unisson, le groupe joue la carte du charme so bristish. Ils viennent du Nord et commencent à réaliser leur rêve. C’est avec délicatesse, avec un son aérien qu’on les a découverts. Ils dégagent une complicité folle et ont l’attitude dandy à souhait. On a vraiment apprécié les imperfections si jolies et touchantes, les regards affectueux avec le public. L’accent anglais d’Olivia , les textes sicelés, le charme vocal d’Ivan, tout nous a charmé.

On a pu les interviewer pour mieux vous les faire connaître !

LillelaNuit : Hey les Maybe Margate ! Un passage au Grand Mix , une salle incontournable du Nord et en première partie de Dekker un groupe indie folk à la renommée montante. Ça représente quoi pour vous ce passage?

Maybe Margate : Hello LillelaNuit. C’est sûr qu’un passage au Grand Mix, ça a une saveur particulière pour nous. On habite juste à côté et on vient souvent ici, donc c’est à la fois « comme à la maison » et impressionnant de fouler cette scène où on a vu se produire tant d’artistes. ! Et puis Dekker, avec sa folk envoûtante et ses plus de 1 millions d’auditeurs sur Spotify, ce n’est pas rien !

LLN : Vous avez un monde très hypnotique, votre duo sonne très british et offre une jolie combinaison de douceur et de groove. Vous êtes qui les Maybe Margate ?

Olivia : On est Olivia et Ivan, deux copains qui se connaissaient de loin jusqu’à ce qu’Ivan, qui a toujours fait de la musique à travers différents projets, revienne aux sources en composant des musiques inspirées de la pop anglaise.

Ivan : Je cherchais quelqu’un pour écrire des paroles en anglais, et j’ai demandé à Olivia, qui parle anglais, si ça la tentait. On s’est tout de suite bien entendus musicalement, et un peu par hasard on a découvert que nos voix allaient bien ensemble. Et c’est comme ça qu’est né Maybe Margate.

LLN : Après un album prometteur First Crack, votre EP Every Leaf and Flower vient nous cueillir joyeusement, avec un univers encore plus personnel, léger mais profond, vos voix se mêlant à merveille. Qu'est ce qui vous a inspiré pour cet opus ?

Olivia : C’est pas évident d’identifier précisément ce qui nous inspire. Les chansons se sont écrites un peu au fil de l’eau. Parfois ce sont les paroles qui arrivent en premier, parfois c’est une mélodie que m’envoie Ivan. Il y a souvent un point de départ personnel dans les textes, qui peut venir d’un vécu ou de ma façon de chercher dans le quotidien des petites touches de
poésie. J’essaie d’exprimer tout ça avec sincérité mais sans être impudique. C’est un va et vient dans le choix des mots, j’aime beaucoup ce travail sur les textes.

Ivan : Côté musique j’ignore d’où vient l’inspiration. Les mélodies et les harmonies viennent d’on ne sait où. C’est mystérieux, on ne choisit pas, ça s’impose à nous (et ensuite on travaille pour que ça donne une chanson cohérente quand même ).

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
396 queries in 0,445 seconds.