Black Sea Dahu + San Salvador à l’Aéronef

2 belles découvertes avec Black Sea Dahu + San Salvador ce vendredi 25 novembre 2022 au Club de l’Aéronef !

San Salvador, un OVNI musical

Ce groupe français corrézien est composé de 6 artistes : Thibault CHAUMEIL (Chant, Tom Bass) ; Eva DURIF (Chant, Mains) ; Gabriel DURIF (Chant, Tambourin) ; Marion LHERBEIL (Chant, Tom Bass) ; Laure NONIQUE-DESVERGNES (Chant, Mains) ; Sylvestre NONIQUE-DESVERGNES (Chant, Cymbale de défilé miniature, Grosse Caisse).

Ils arrivent sobrement sur scène, devant leur micro disposé en arc de cercle, et joue un premier titre de leur album « La grande Folie ». Le public découvre alors leur univers brut, de chant polyphonique à 6 têtes entremêlés de percussions. La langue est inconnue et le style surprend. Après ce premier morceau, Gabriel DURIF, chanteur leader, nous présente alors le groupe et cette langue inconnue : l’occitan ! Tout prend alors son sens et nous partons à la découverte de vieux textes piochés dans des répertoires de chants traditionnels du début du XIX siècles. « Fai sautar », « Lo mes de mai », « Enfans de la Campagna » ou encore « La liseta » s’enchainent aux rythmes des percussions et des tonalités qui donnent au tout un air brut et moderne, limite chamanique et emporte le public dans une transe joviale. Le pari est réussi, le public conquis et le groupe nous quitte après 1h de concert sur le morceau « La grande folie ».

On comprend alors pourquoi ils ont reçu la Victoire de la musique Jazz, dans la catégorie Musique du monde en 2021 !

Black Sea Dahu, sweet & folk

Basés à Zurich, les 7 membres du groupe helvétique reviennent en France pour nous présenter leur nouvel album « I am my mother ». Janine CATHERINE, sa sœur Vera et ses musiciens prennent possession de la scène et ouvre le concert sur un titre du nouvel album « Human kind ». Les titres s’enchainent, mixant leurs 3 albums, avec des moments forts comme sur « Glue » parlant de la maladie mentale de leur grand mère ou encore le très populaire « In case I fall for you ». Le public se laisse bercer par des sons mélancoliques, méticuleusement orchestrés, et les différentes interventions des membres du groupe pour échanger sur les morceaux ou leurs projets. Le concert touche trop rapidement à sa fin mais le rappel livre un dernier moment de douceur en acoustique où le groupe se retrouve autour d’un seul micro, pour entonner « How you swallowed your anger » et « Le temps se fuit ». Vivement la prochaine date du groupe dans notre belle région !

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
327 queries in 0,469 seconds.