Aujourd’hui8 événements

Au coeur du Festival Les Paradis Artificiels avec le documentaire PARADIS

Lors de l'édition 2023 des Paradis Artificiels, le festival a ouvert ses portes à la société de production balleduper pour réaliser ce documentaire : PARADIS.

Les Paradis Artificiels : une institution lilloise

C'est en 2007 que la société de production À Gauche de la Lune lance la première édition des Paradis Artificiels. Se qualifiant comme un festival de musiques actuelles, l'événements lillois est devenu une véritable institutions réunissant chaque année plus de 20 000 visiteurs.

Mélangeant à la fois des artistes émergents, régionaux, et des têtes d'affiches, les Paradis Artificiels s'est installé comme l'un des événements les plus attendus chaque année par les lillois, mais pas que ! Les festivaliers avaient alors l'occasion d'assister à un véritable voyage musicale, multipliant les styles, les lieux, les artistes et les ambiance.

Le virage des musiques urbaines

En 2022, À Gauche de la Lune décide de prendre un nouveau virage et de repensé entièrement son festival. En effet, si depuis 2007 Les Paradis Artificiels se déroulait chaque année sur une semaine au mois de mars, dans différents lieux de Lille (Aéronef, Grand Mix, Zénith,...), le Covid à tout boulversé.

Désormais, comme l'explique Florent Decroix, cofondateur d'AGDL, tout est concentré en un seul lieu, avec une thématique unique et forte. Cette rupture de positionnement, c'est Molière qui leur a inspiré : " Qu'en un lieu, qu'en un jour, un seul fait accompli qui tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli". Un nouveau format qui présente alors une unicité aussi bien de lieu, mais aussi de temporalité et de thématique. C'est alors qu'apparait l'édition 2022, se déroulant à la Halle de Glisse sur deux jours.

Concernant la thématique, le choix leur a paru évident : donner la place à la musique la plus populaire et donc, à la musique urbaine. Un choix justifié également par l'émergence de la scène rap lilloise qui voit apparaître de nombreux artistes locaux comme Bekar, Sto, Ben PLG ou ZKR. Un re nouveau de la musique dans la région qui n'avait plus connue de tête d'affiche de cette envergure depuis Skip The Use.

Cette nouvelle direction artistique reste accompagnée de la philosophie de départ des Paradis Artificiels : promouvoir l'émergence, la découverte et les coups de coeur des programmateurs. Ainsi, afin de donner la chance aux talents régionaux, À Gauche de Lune a invité le Flow a présenter sur scène les artistes favoris de la structure.

Un documentaire complet

Au cour des 24 minutes du documentaire PARADIS, de très nombreux sujets sont abordés. Évidemment la nouvelle position du festival, mais aussi ses partenariats avec, notamment, la Ville de Lille et différents centres d'actions sociales, et sa démarche écologique via "La Brique Écologique".

Tout au long du reportage, nous découvrons des images de l'édition 2023, retraçant aussi bien l'ambiance des concerts mais aussi des coulisses.
Pour encore plus de consistance, on retrouve différentes interview des organisateurs, des partenaires, mais aussi de festivaliers et d'artistes avec Bekar, et un témoignage touchant sur ses débuts à Lille.

Revenir aux Actus
À lire aussi
159 queries in 0,171 seconds.