Aujourd’hui11 événements

« L’Affaire Collini » : un thriller sur la loi qui a protégé des centaines de nazis

Pour son Actu Ciné, LillelaNuit fait le choix de L'Affaire Collini. A l’heure où le monde est tenté par le vote d'extrême-droite, et ses idéologies nauséabondes, il est intéressant de voir ce thriller se déroulant sur plusieurs époques. Le film met en lumière une loi allemande méconnue ayant protégé des centaines de nazis. On retrouve dans L’Affaire Collini une légende du cinéma, Franco Nero, le Django original qui influença Tarantino.


L’Affaire Collini, Inspirée d’un roman basé sur des faits réels

L’Affaire Collini, réalisé par l’allemand Marco Kreuzpaintner (réalisateur de nombreuses séries comme Soulmates, The Lazarus Project, et créateur de Beats, sur la techno berlinoise) est l’adaptation d’un roman écrit par Ferdinand von Schirach, publié en 2011. Si le roman est une fiction, il s’inspire de faits, hélas, bien réels. On y découvre la monstrueuse loi Dreher instaurée en 1968 qui laissa plusieurs milliers de criminels du Troisième Reich impunis.

Pour raconter cette histoire terrifiante, Marco Kreuzpaintner reprend la trame du récit de Ferdinand von Schirach : un italien du nom de Fabrizio Collini assassine Hans Meyer, un industriel de la haute société allemande. Quelle en est la raison ? Son jeune avocat commis d’office, proche de l’industriel assassiné, et de sa famille, va enquêter et découvrir une vérité trouvant son origine dans l’histoire allemande et italienne.

La légende Franco Nero

Monsieur Franco Nero

Porté par des comédiens excellents peu connus en France (Elyas M'Barek, Alexandra Maria Lara), L’Affaire Collini est aussi l’occasion pour  les cinéphiles et amateurs de westerns italiens, de retrouver le grand Franco Nero (le Django du film de Sergio Corbucci, qui inspira Tarantino). Aujourd’hui âgé de 80 ans, Nero incarne avec force un homme claquemuré dans le silence et ses terreurs d’enfance.

Pourquoi Fabrizio Collini a-t-il tué Hans Meyer ?

Des fautes de goût...

L’Affaire Collini n’est pas un film parfait. Si ce thriller judiciaire tient en haleine le spectateur grâce à ses séquences de procès,  le mystère entourant les personnalités de Fabrizio Collini et Hans Meyer, une construction habile se déroulant sur trois temporalités (1944, années 80, 2001), a le mérite de revenir sur une loi abjecte, de rappeler les exactions commises par  les nazis sur des centaines d’innocents en guise de représailles, la mise en scène n’est pas exempte de fautes de goût. Les séquences se déroulant dans le petit village italien où les nazis commettent leurs atrocités, en présence de Fabrizio Collini enfant, s’étirent avec insistance. La mise en scène est par trop démonstrative. La séquence finale s'abîme dans une émotion de pacotille que renforce une musique sirupeuse. C’est d’autant plus dommage que, sans ces moments gênants, L’Affaire Collini aurait pu prétendre à l’excellence.

Enfin, la justice est à l’œuvre !

...rattrapées par des thèmes forts

En l’état, le film est intéressant pour son regard sur le passé de l’Allemagne, son observation du racisme de certains allemands envers les immigrés turcs, sa critique des compromissions de la justice.

Synopsis : Pourquoi Fabrizio Collini a-t-il assassiné Hans Meyer, un industriel de la haute société allemande ? Comment défendre un accusé qui refuse de parler ? En enquêtant sur ce dossier, son avocat découvrira le plus gros scandale juridique de l’histoire allemande, et une vérité à laquelle personne ne veut se confronter.

L’Affaire Collini de Marco Kreuzpaintner
D'après le roman de Ferdinand von Schirach

Avec Elyas M'Barek, Alexandra Maria Lara, Heiner Lauterbach, Franco Nero, Manfred Zapatka, Jannis Niewöhner

Sortie le 27 avril 2022
Durée : 2h03

Visuels : ARP Sélection

Revenir aux Actus
À lire aussi
190 queries in 0,247 seconds.