Aujourd’hui23 événements

« Jurassic World : le monde d’après » : les dinosaures sont de retour !

« Jurassic World : le monde d’après » : les dinosaures sont de retour !

Pour son Actu Ciné, LillelaNuit fait le choix de Jurassic World : le monde d'après. Après Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Top Gun : Maverick, les blockbusters sont de retour en force dans nos salles obscures. Ce troisième volet de Jurassic World, retrouve le casting originel du classique de Steven Spielberg pour le plus grand bonheur des fans. Mais que vaut cette nouvelle aventure réalisée par Colin Trevorrow ?

Retour du casting originel de Spielberg

Réalisateur du décrié Jurassic World (2015), Colin Trevorrow revient aux affaires, après une suite plus réussie, ambitieuse, sombre, Jurassic World : Fallen Kingdom (2018), signée du catalan Juan Antonio Bayona. Si Chris Pratt et Bryce Dallas Howard sont bien présents dans cette troisième partie du reboot, le grand plaisir du film est d’y retrouver le casting du film (1993) de Spielberg : Laura Dern, Sam Neill et Jeff Goldblum. Bonheur de chaque instant, dès que le trio apparaît à l’écran. Dans les scènes de comédie, de dialogues, ils s’en donnent à cœur joie, prennent du plaisir, semblent heureux d'être réunis sur un plateau de cinéma. Aussi, on jubile de retrouver les personnages cultes de Ellie Settler, Alan Grant, et du Dr. Ian Macolm.

"Jurassic World : le monde d'après" : action, action, action, action, ... (Chris Pratt)

Un spectacle par trop roboratif...

Passé ce moment d’enthousiasme, que nous réserve le film ? Si vous êtes amateurs de blockbusters sous testostérones, vous prendrez du plaisir durant les 2h26 (!) de Jurassic World : le monde d'après. Avec son budget de 165 millions de dollars, Colin Trevorrow aligne les scènes d’action, effets spéciaux numériques et en animatronique, offre un nombre impressionnant de décors, naturels ou reconstitués. Pour autant, il n’est pas interdit de trouver Jurassic World : le monde d'après par trop roboratif. Le rythme, effréné, laisse peu de place à la poésie et à l’émotion. L’accumulation de péripéties finit par lasser. Jurassic World : le monde d'après manque de respirations. Quand l’action succède à l’action, les effets spéciaux aux effets spéciaux, on ne s’étonne plus de rien, on n’est plus impressionné. Jurassic World : le monde d'après se doit d’être vu comme un rollercoaster. Du côté du scénario, on est en terrain connu  avec les habituelles manipulations génétiques et autres clonages. Le souci est que l’histoire n’a pas grand intérêt (ce n’est visiblement pas le souci de Colin Trevorrow). Le film mixe Indiana Jones, les Mission : Impossible (cascades à l'appui) et autres James Bond (le super vilain, très vilain, interprété par Campbell Scott). Reste une direction artistique soignée (hormis les scènes visuellement hideuses de laboratoires).

Le retour d'Indiana Jones ? Non, celui de Alan Grant (Sam Neill) !

... et sans surprise

Jurassic World : le monde d'après n’est pas un film honteux : il est sans surprise.  Quelque part, c'est pire ! In fine, l’aventure se déguste comme un menu fast-food, aussitôt avalé, aussitôt oublié. On peut s’en contenter. On peut également espérer autre chose du cinéma de divertissement : de l'âme et de l'ambition. Pour cela, il faudra sans doute miser sur Furyosa, le nouveau film de la saga Mad Max, dont le grand George Miller vient de débuter le tournage.

Les infos sur Jurassic World : le monde d'après

Synopsis : Jurassic World : le monde d'après nous transporte quatre ans après la destruction de Isla Nublar. Les dinosaures font désormais partie du quotidien de l'humanité entière. Un équilibre fragile qui va remettre en question la domination de l'espèce humaine maintenant qu'elle doit partager son espace avec les créatures les plus féroces que l'histoire ait jamais connues...

Jurassic World : le monde d'après de Colin Trevorrow
Produit par Steven Spielberg
D'après Michael Crichton

Avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Jeff Goldblum, Laura Dern, Sam Neill, DeWanda Wise, Mamoudou Athie, Dichen Lachman, Campbell Scott, B.D. Wong, Omar Sy.

Durée: 2h26
Sortie le 8 juin 2022

Visuels et film-annonce : Universal Pictures

Revenir aux Actus
À lire aussi
254 queries in 0,598 seconds.