Aujourd’hui15 événements

« Embrasse-moi ! » : Océanerosemarie dans une comédie romantique entre deux femmes. Drôle et universel !

Lille La Nuit vous propose de découvrir Embrasse-moi ! dans l’Actu Ciné de la semaine. Embrasse-moi ! est le premier long-métrage de Océanerosemarie, co-réalisé par Cyprien Vial. Le film, est le prolongement du spectacle de Océanerosemarie : La lesbienne invisible. Si Embrasse-moi ! est l’histoire d’amour de deux femmes, le film ne porte jamais l’étendard d’œuvre militante. Mais, en offrant une comédie romantique universelle, Embrasse-moi ! devient militant de la plus belle des façons. Rencontre avec le réalisateur Cyprien Vial et l’un des acteurs du film, Rudy Milstein.

embrasse-moi-1

Embrasse-moi ! de Océanerosemarie et Cyprien Vial : une jolie comédie romantique.

Critique : A la projection de Embrasse-moi !, on découvre une comédie romantique classique, avec tout ce qu’il faut de comédie. Et de romantisme. Sauf que cette histoire n’est pas hétérosexuelle mais homosexuelle. Et qu’il s’agit d’une love story entre deux femmes. On ne spoile rien en disant qu’une bonne Rom Com (comme est appelé le genre dans les pays anglo-saxons) se termine bien. Et, bien évidemment, le personnage principal de notre histoire devra surmonter embûches et quiproquos pour concrétiser sa romance.

On peut d’ailleurs être surpris que Embrasse-moi !, ne soit pas un film à la militance davantage marquée. Mais c’est une part importante du projet, comme nous l’a dévoilé le coréalisateur du film :

Cyprien Vial *: « Mon désir initial de participer au projet vient du fait que quand on était ado avec Océane, à peu près au même moment, les représentations qu’on pouvait avoir des homosexuels dans la culture cinéma et séries c’était pour les garçons, pour moi, dans des films très beaux qui ont structuré ma vie et même mon désir de cinéma comme Les roseaux sauvages de André Téchiné ou L’Homme blessé de Patrice Chéreau. Des films avec une douleur, une mélancolie… C’était un moyen de se construire mais bon… Et pour les filles, dans le cinéma américain des années 90, la lesbienne de service était vraiment dans 90% des cas la méchante, la psychopathe qui découpe sa meilleure amie pour la mettre dans le frigo après… Jeune femme partagerait appartement… La représentation était encore pire pour les lesbiennes. Gazon maudit : les jeunes filles de 15 ans n’avaient pas envie de ressembler à Josiane Balasko même si le film était bien. Il y avait une envie presque égoïste, et généreuse aussi pour offrir ça aux jeunes de maintenant, de faire exister ces héroïnes qu’on n’avait pas connues quand on était ado et qui, peut-être, nous auraient fait un peu de bien… C’est un peu un film d’anticipation. Avec Océane, c’est un peu la société dont on rêve pour dans quelques temps. Dans laquelle c’est pas grave d’être gay. Il y a un couple mixte dans le film, ça ne fait pas sujet non plus ».

embrasse-moi-2

Embrasse-moi ! de Océanerosemarie et Cyprien Vial : Nicole Ferroni, Océanerosemarie, Alice Pol

Embrasse-moi !, s’il est un film qui ne révolutionne pas le cinéma, fait effectivement un bien fou. D’abord parce que les dialogues et situations sont drôles, vives. Qu’on échappe, surtout, au regard caricatural, méprisant ou trop souvent vulgaire porté encore trop régulièrement sur les homos au cinéma.

Lille La Nuit a été également surpris du soin apporté à la qualité de la photographie - la plaie sur une grande partie des comédies françaises où l’on considère, à tort, que le genre n’a pas besoin d’une belle image -.

De plus, tous les personnages sont soignés. Si Océanerosemarie est l’actrice principale de Embrasse-moi !, elle ne s’est pas pour autant réservé un rôle d’héroïne parfaite. On la découvre capricieuse, agaçante, envahissante. Attendrissante et humaine, c’est vrai. Mais bien chiante !

Alice Pol - vue dans les films de Dany Boon Supercondriaque et Raid Dingue - donne joliment la réplique à Océanerosemarie. Elle joue l’amoureuse souvent au premier degré. Elle est une sorte de clown blanc. Alors que Océanerosemarie est davantage l’« Auguste » du film.

Quant aux personnages « secondaires », ils "existent". Alors que le cinéma français s’était fait une spécialité des seconds rôles dans le cinéma des années 30 aux années 70, on ne peut pas franchement dire que ce fut le cas lors des décennies suivantes. Sans doute la faute au Star System…

1

Embrasse-moi ! de Océanerosemarie et Cyprien Vial : Paco Perez, Sophie-marie Larrouy, Rudy Milstein, Grégory Montel, Océanerosemarie

Rudy Milstein dans le rôle de Aurélien se montre touchant, drôle et lunaire. Il fait de son personnage, le pote qu’on aimerait toutes et tous avoir.

Lille La Nuit lui a demandé pourquoi il a voulu participer au film.

Rudy Milstein *: «  Moi, je trouve que le film est militant sans jamais l’être à aucun moment. Et on n’a pas vu en France de comédies avec des personnages homosexuels sans qu’à aucun moment ça soit justifié. Sans que le trait du personnage soit l’homosexualité. Souvent dans les réunions de télé, de cinéma, souvent avec les producteurs, il faut un personnage d’homosexuel. Il en faut toujours un. C’est sympa. C’est rigolo. Et c’est vrai que là, mon personnage qui va se marier, à aucun moment sa personnalité c’est son homosexualité. Sa personnalité c’est qu’il n’assume pas son classicisme. Il est un peu lunaire. Il n’a aucune autorité. Il aimerait renter dans des clous et n’y arrive pas du tout. C’est assez agréable de dire des vraies choses. Quand on lit les dialogues, c’est assez agréable de lire des vraies choses. C’est pas du cliché ! Et ouais : en tant que comédien, il y a de la fierté ».

Belle conclusion pour vous inciter à découvrir Embrasse-moi ! Profitez des beaux jours pour voir ce  film frais, léger, souvent plus profond qu’il n’y paraît.

Synopsis : Océanerosemarie déborde de vie, d’amis et surtout d’ex-petites amies. Mais elle vient de rencontrer Cécile, la "cette-fois-c'est-vraiment-la-bonne" femme de sa vie ! Même si elle ne lui a pas vraiment demandé son avis... Il est temps pour Océanerosemarie de grandir un peu pour réussir à la conquérir. En sera-t-elle seulement capable ?

* Entretiens réalisés à Lille le 22 juin 2017 - Remerciements au Majestic de Lille

Embrasse-moi ! de Océanerosemarie et Cyprien Vial
Avec Océanerosemarie, Alice Pol, Grégory Montel, Nicole Ferroni, Michèle Laroque, Rudy Milstein, Laure Calamy, Isaach de Bankolé
Son Mathieu Villien, Matthieu Fichet, Benjamin Viau
Montage Anny Danché, Julie Duclaux
Musique Thibault Frisoni

Comédie - 2017 - France - VF - 1h26
Sortie le 5 juillet 2017

Film-annonce, affiche et photos © Haut et Court

Revenir aux Actus
À lire aussi
228 queries in 1,699 seconds.