Le Théâtre du Nord ouvre sa saison avec Autophagies

Après avoir présenté son superbe spectacle Le Iench en mai dernier, l’autrice et metteuse en scène Éva Doumbia, artiste associée du Théâtre du Nord et marraine du studio 7, revient avec Autophagies, Histoires de bananes, riz, tomates, cacahuètes et puis des fruits, du sucre, du chocolat au Théâtre de l’Idéal à Tourcoing.

Autophagies, une expérience olfactive et gustative.

Éva Doumbia avec un chef cuisinier, un musicien, deux comédiennes et un danseur, proposait une expérience olfactive et gustative. Tout au long de la performance un mafé était préparé en live. On a eu le plaisir de le partager à la fin de la représentation après y avoir découvert son origine. La pièce raconte l’histoire des aliments que nous consommons et amène à considérer que notre assiette est éminemment politique.

Au creux des goûts, du plaisir de la bouche, se nichent des histoires de voyages, de conquêtes, de dépossessions, de déportations et de mises en esclavage. Nos plats et nos assiettes sont envahis par l’Histoire. Consommer ces aliments, en résumé se nourrir, c’est se manger soi.

Le spectacle est une auto fiction où Éva Doumbia règne en maitresse de cérémonie tantôt maniérée tantôt naturelle. Elle frise entre théâtralité et performance mais cette absence de choix clair peut dérouter. Les apartés de danse, de documents filmés et de chant étaient la bienvenue mais dans la construction de la pièce, la nécessité qu’une chose intervienne après l’autre laissait à désirer. La dimension sacrée de la nourriture est rendue par des références liturgiques et par une comparaison entre le plan de travail du cuisinier et un autel religieux.

La pièce a la vertu de mettre en lumière une part sombre de l’histoire coloniale européenne et permet à des mémoires blessées et des minorités discriminées d’exprimer un manque de reconnaissance et d’égalité. En ouvrant sa saison culturelle avec Autophagies, David Bobée pour sa deuxième année à la tête du Théâtre du Nord affirme à nouveau son intention d’une programmation politique.

La présentation du spectacle par Éva Doumbia, artiste associée du Théâtre du Nord

Photo : © Christophe Raynaud de Lage

Revenir aux Live report Evénements culturels
A lire et à voir aussi
260 queries in 0,395 seconds.