Aujourd’hui22 événements

Rocky + You Man + Péo Watson au Grand Mix : release party de ‘Soft Machines’

L'ambiance au Grand Mix ce soir est facile à définir : un dancefloor enjoué et accueillant. Et pour cause puisque l'événement s'ouvre au son de Péo Watson, patron du Magazine Club. Après un set house, les deux compères de You Man s'installent. Ils ont déjà fait bien du chemin depuis Birdcage et le public les connaît bien, notamment du fait de leurs performances à St So. Giac et Tepat jouent avec les ambiances, mariant une électro proche du disco avec des sons plus mélancoliques, souvent dans le même morceau. You Man présentent plusieurs titres de leur album à sortir, toujours chez Alpage Records, Spectrum Of Love. Côté voix, ils ont eu l'occasion de travailler avec le rappeur Blackcracker mais aussi d'autres locaux très doués : ils retrouvent notamment Antoine Pesle et le chanteur de GYM et ex-Roken Is Dodelijk, Jérome Voisin aka Fonzie. Celui-ci rejoint le duo sur scène et l'interprétation du single When You Fall scotcherait le public s'il n'était pas trop occupé à danser.

La pause n'est pas trop longue et l'ambiance va rester fiévreuse, avec raison vu ce qui suit. La maîtrise d'un art, c'est beaucoup de travail, cela permet évident, et quand le concert de Rocky démarre, on mesure l'étendue des progrès effectués en quelques années, et même mois. Rocky n'a jamais été un mauvais groupe, ne serait-ce que parce qu'il regroupe des musiciens actifs dans la région lilloise depuis bon nombre d'années. Ayant foulé la scène du Grand Mix dès 2011 et nous avoir présenté Cheap Song avant The Shoes, la formation n'a cessé de grandir, faisant ses armes sur des petites scènes comme des grandes, notamment en festival. Après Two Drops, ils jouent Apologize, sorti cette année et Chase The Cool, venu de l'EP sorti en 2013. C'est probablement sur ce type de morceaux, entendus maintes et maintes fois sur les scènes locales, qu'il est stupéfiant de tendre l'oreille. Vocalement comme structurellement, le groupe a atteint un certain degré de perfection. Inès est d'ailleurs devenue très à l'aise sur scène, et le public lui rend bien, paroles sur les lèvres et bras en l'air. On admire encore le nouveau single Big South, bien meilleur encore qu'en version studio.

Distillant quelques surprises au passage, notamment la participation d'un choeur gospel, le groupe donne un excellent concert et nul doute que c'est une voie dorée qui les attend à présent.

 

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
285 queries in 1,996 seconds.