Nouvelle Vague à la Condition Publique

Jeudi 19 octobre, c'est soir de fête à la Condition Publique qui proposait le show de Agaskodo Teliverek à l'Alimentation, et celui de Nouvelle Vague dans la grande salle.
Il y en avait pour tout les goûts et toutes les bourses! Les pauvres à l'Alimentation et les riches dans la grande salle?! Non! On peut être pauvre ou radin et donc faire le choix rationnel de s'installer à l'Alimentation. Mais on peut surtout en conclure que le programme des jeudis de l'Alimentation a ses fans! Valeure sûre à moindre prix et incitation à la découverte musicale: bravo et merci!

Nouvelle Vague, c'est une cellule familiale monoparentale dont on attribue la paternité à Marc Collin.
Généalogie du patos : Il est producteur, musicien, amoureux de musiques de films, de jazz, de reggae et de vieux rock'n roll. L'homme s'associe au grès des rencontres jusqu'à proposer à Olivier Libaux (guitarre) une idée qui avait murie, le « concept Nouvelle Vague »
Le nom de la formation musicale, Nouvelle Vague, fait écho à celle cinématographique des années 50 emmenée notamment par Jean-Luc Godard . On doit à ce dernier un film majeur, Bande à Part, titre que se réaproprie Nouvelle Vague pour nommer son deuxième opus. Très franco-français tout ça?! Non non puisque le principe est de redigérer en mode Reggae/ Bossa-nova quelques standards ou perles rares des années 80 principalement anglaises américaines et teutones.
"la Jamaique, berceau du mento qui devint ska/rocksteady puis reggae,le calypso de Trinidad,la salsa cubaine,le vaudou haitien,en poussant jusqu'à la cote bresilienne bien aimee." dixit Marc Collin sur le site du groupe (à consulter pour les détails croustillants).

J'emprunte donc la première galette de Nouvelle Vague qui traine chez ma soeur, je me balade sur le site (http://www.nouvellesvagues.com/) et le myspace de Nouvelle Vague.... intéressant... il ne reste plus qu'a se frotter au live!

20h30, ouverture...la salle est une clairière parsemée de fans...
22h00, fin de la première partie...la salle est devenu un joli bosquet!
Un public aux airs bobo. Ces messieurs bavent discrètement devant les muses chantantes auxquelles leurs copines voudraient ressembler.
A côté de moi, un géant gargantuesque qui ne lacherait sa position de force au premier rang pour rien, pas même un sourire...Il faut dire que Mélanie Pain et Phoebe sont de bien belles plantes et pas potiches pour autant.
Les filles occupent l'espace et les esprits. A en oublier parfois les autres musiciens, tapis dans la pénombre (batterie, basse, guitarre et clavier). Pour rétablir l'équilibre, on a le droit à quelques envolées instrumentales pendant lesquelles les chanteuses s'effacent, à genoux, attentives, reconnaissantes. Un lien qui tiendrait du fraternel semble unir le combo. La famille, quoi. Et surtout de bonnes vibrations transmises à leur public. Un public acquis, qui les aime déjà et qui réagit vite et bien. Un public gourmand aussi, qui en redemande par deux fois lors des rappels...
Je suis moi même venue en ayant survolés les productions de Nouvelle Vague. Je m'attendais donc à un concert « joli et gentil ». Mais j'ai eu mieux que ça! Le show avait quelquechose de funky. La famille Nouvelle Vague a sué pour nous donner une énergie positive qui groove.

Un petit regret tout de même. La formation live de Nouvelle Vague est aléatoire. Mélanie Pain et Phoebe sont certes charmantes, mais j'aurais aimé être envouté par des sonorités plus jamaicaines soutenues par le chant de Gérald Toto (présent sur le deuxième album, mais pas sur scène ce soir, idem pour l'accordéon).

Ce soir là, la Condition grouillait d'activité puisqu'en plus de l'expo Pop'n Flop et du concert de Nouvelle Vague, nous étions jeudi. Et le jeudi, c'est gratuit! Avec un peu de retard (les rumeurs aux toilettes colportaient qu'un des artistes avait disparu...), l'Alimentation présentait le live de deux Hongrois; Agaskodo Teliverek.(http://www.myspace.com/agaskodoteliverek) Soit deux soccers tout droit sortis de l'époque « tootooyoutoo » accrochés à leurs guitares et disposés de chaque côté d'une console de jouets electroniques...

Côté grande salle, le pré-chauffage été assurée par...hé hé...mais qui était donc cette première partie?!
Hop! Une devinette dont je ne connais pas la réponse: Top! Je suis un duo surement pas français, je suis un homme qui porte une belle touffe brossée et je suis aussi une chanteuse asiatique en robe rouge. Nous sortons de nos instruments electro-acoustiques des sons jazzy de type electronica et je m'emporte parfois dans des roucoulements lyriques... je suis...je suis... ?!

Si vos oreilles en redemandent ou si vous avez raté Nouvelle Vague, notez ce rendez-vous: Sunshiners au Grand Mix ce samedi 21 octobre! The Cure, David Bowie, Supertramp, U2 et d'autres passent dans la moulinette de cette formation franco-Vanuataise (des îles Vanuatu,  dans le Pacifique Sud, juste à côté de la Nouvelle Calédonie, hein Djay ?!). Il en ressortira très certainement un toast épicé!

Je vous incite aussi fortement à profiter du re-tour de Senor Coconut du côté d'Arras le 28 octobre, programmé ce soir là avec Konono n°1!! Soirée afro-arrageoise pour fêter les 25 ans d'émission de la radio PFM....Radiooooo Activityyyyyy.....!

Review & Photos : Alice -Lillelanuit.com

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
262 queries in 0,461 seconds.