Aujourd’hui18 événements

Famillissimo, A la découverte de l’orchestre au Nouveau Siècle

Il n'y avait pas beaucoup de têtes qui dépassaient des sièges de l'Auditorium du Nouveau Siècle... Il n'y avait pas non plus un grand nombre de pieds posés sur le sol... Pourtant, en cet après-midi du jeudi 18 février, la salle était bien remplie par un tout jeune public qui s'est assis dans les fauteuils pour assister à un concert Familissimo.

Le public est allé A la découverte de l'orchestre. Les œuvres nous ont permis de nous familiariser avec le timbre, l'apparence et le nom d'instruments de musique. L'orchestre s'est déshabillé pour l'épisode 3 de l'un de ces quatre temps forts de l'année de Famillissimo. Le superlatif n'est pas usurpé pour les différents épisodes. Des concerts et diverses créations régalent un public de 7 à 77 ans... ou plutôt, dès 5 ans, comme nous le propose l'équipe de l'Orchestre National de Lille.

En ce début d'après-midi de vacances de février, pendant que l'orchestre a accordé ses La, un joyeux brouhaha de toutes sortes d'onomatopées s'est harmonisé lui aussi. Après qu'une voix-off a demandé si nous étions bien installés, le long Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii fortissimo et à l'unisson a laissé la place au Ré majeur. La Symphonie n°1 de Sergueï Prokoviev dirigée par Eun-Sun-Kim a envoûté son public en un tour de magie de quatre mouvements. Les toniques et généreux applaudissements dans chacun des silences de la symphonie ont été une preuve amusante de l'adhésion du public.

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Nous avons en effet bien mémorisé ce rondeau ! Celui d'Henry Purcell tiré de la Suite d'Abdelazer. La mélodie a été utilisée par Benjamin Britten dans une suite de variations qui nous a permis de découvrir les instruments de l'orchestre. De temps à autre, l’œuvre The Young Person Guide's to the orchestra a accueilli la voix bienveillante et maternelle de la récitante Suzanne Gellée. Elle a distillé des descriptions imagées, des personnifications d'instruments, des anecdotes sur un tapis musical ininterrompu. Du charmeur et séducteur hautbois en passant par la voix noble et chevaleresque des cordes, le texte s'est voulu tout à la fois informatif et poétique. Nous avons appris que la harpe avait 47 cordes et 7 pédales et que le fouet n'était pas un instrument de torture pour enfants turbulents mais un instrument de musique. Des moments purement musicaux nous ont permis de nous approprier l’œuvre, les timbres et les ambitus des instruments de l'orchestre. Le jeune public n'a pas semblé pressé de se sauver lors de la fugue finale. Comme le dira mon voisin à sa maman en retirant son pouce de sa bouche, c'était bien !

Le concert A la découverte de l'orchestre, a su s'adresser à toutes les oreilles : aux têtes blondes ou grises, dépassant du fauteuil ou non. Si ces quelques mots ont été lus, vous avez certainement plus de 5 ans... Rendez-vous donc pour l'épisode 4 du prochain Famillissimo le samedi 21 mai à 16 heures. Dans le conte musical d'Olivier Penard et Eric Herbette, l'histoire de Peter Pan parlera aux petits et grands enfants.

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
265 queries in 1,854 seconds.