Aujourd’hui9 événements

Blankass + Les Amis de la Lune au Splendid de Lille

Les confidences d’avant concert de Guillaume et Johan Ledoux sont touchantes. Blankass n’a pas foulé la scène du Splendid de Lille (et du Nord) depuis 20 ans. Entre émotions, énergie et sincérité, ce groupe fait partie des groupes de rock des années 90/2000 qui n’a pas pris une ride. Retour sur ce concert lillois très attendu.

Le groupe local Les Amis de la Lune

C’est un groupe de la scène locale qui ouvre ce soir avec fierté ce concert. Les Amis de la Lune, Damien et Corentin, duo père/fils, s’illustre dans l'univers de la chanson française. Entre excitation et trac, ils nous confient avant de monter sur scène qu’une demie heure pour ouvrir un concert, tel que celui de Blankass, il faut tout donner, il faut convaincre et être à la hauteur. Chauffer le public pour la tête d’affiche est un challenge. Ils ont choisi le mode acoustique, épuré avec douceur, tout en ayant une énergie et un dynamisme pour entrainer le public. Les titres « Tour d’ivoire », « Dis-moi pourquoi », « A votre bon cœur »,  embarquent le public, font danser, taper dans les mains. On n’est pas sans penser à un univers similaire au groupe Trois Cafés gourmands ou plus proche de nous l’artiste lillois Monsieur Rémi. Le dernier titre « L’union fait la force » clôturera autour du positivisme cette première partie.

Blankass de retour au splendid de Lille

Les musiciens de Blankass arrivent sur scène, suivis par Guillaume et Johan Ledoux, ce duo de deux frères qui n’ont jamais rien lâché et qui s’imposent d’emblée par leurs charismes naturels.

Le début du concert est marqué par le bonheur, la douceur, ils sont heureux d’être là, de retrouver leurs fans de la première heure et de fouler à nouveau la scène du Splendid, qui leur rappellent de doux souvenirs. « Pas d’autre que toi », « Je sais que tu sais », « Avec toi », « Cet incident », s’enchainent, puis laissent place au titre « Comment sèchent les fleurs », titre bouleversant, interprétation poignante, intense pour Guillaume en hommage, ce soir, à un ami disparu Shane MacGowan. Le concert prend un virage avec le titre suivant « Skin », clin d’œil à Marka qui est en duo sur ce titre dans l’album « C’est quoi ton nom ». Le public est attentif, à l’écoute, ça ne sera qu’au dixième titre qu’il décidera d’être dynamique et dansant, répondant aux sollicitations de Guillaume et Johan.

« L’arrière-saison », « Qui que tu sois », « Si possible heureux », coulent naturellement, puis Guillaume prend son accordéon pour monter d’un cran dans l’énergie des débuts du groupe avec « Hold on to me », « Ce que tu n’es pas ». La fin du concert arrive à grand pas, laissant un goût de trop peu, tellement le répertoire du groupe est grand et tellement nous aurions aimé en entendre davantage. On se contentera des classiques « C’est quoi ton nom », « Manqué », le magnifique « La couleur des blés », l’indémodable « La croisée », « l’ère de rien », pour finir avec l’inépuisable « Fatigué ». Set terminé, nous espérons les revoir dans la région lors de leur prochain album, qui arrivera peut-être bientôt !

Revenir aux Live report Concerts
A lire et à voir aussi
391 queries in 0,537 seconds.