Aujourd’hui11 événements

Le Next Festival : une 11ème édition élargie

C’est au Jaja que Didier Thibaut, le directeur de la Rose des Vents, a annoncé la 11ème édition du Next Festival. 24 jours de représentations qui s’étendent sur 19 villes, de Tielt à Lille en passant par Ypres et Tournai. Un élargissement sans précédent du festival qui compte bien toucher les 2 millions d’habitants de l’Eurométropole, avec la Région comme principal partenaire financier.

Une dimension politique assumée pour ce next festival

Élargir le territoire du Next, cela s’inscrit dans une volonté et une dimension régionale bien précise. Celle de « montrer la disparition des frontières dans un climat de renfermement », et d’en faire ainsi un « moyen d’ouverture », explique Didier Thibaut. Des débats sur l’Europe sont aussi au programme, portant sur la notion de citoyenneté comme sur les formes de gouvernances possibles dans l’Union Européenne. Le Next prend part à un « projet politique » comme l’assument ses initiateurs : celui de revitaliser la région. L’organisateur en fait le fondement de la philosophie du festival.

Pour servir cette volonté d’expansion, plusieurs programmes facilitant la mobilité des spectateurs. Le plus important met à disposition 33 navettes gratuites traversant l’Eurométropole, proposant des visites guidées de la ville hébergeant l'évènement. Aller voir en dehors de la métropole, c’est le leitmotiv des animateurs de l’évènement. Le Next innove, avec la possibilité de combiner un spectacle avec un habitant de l’autre côté de la frontière. Après avoir assisté à la prestation en compagnie de votre hôte, celui-ci vous invite à manger, chez lui, un plat fait-maison. Cette dimension transfrontalière se fait au niveau des artistes également, avec le programme NextonTour qui fait voyager les artistes à travers différents lieux choisis dans la région. En outre, cette année, ce sont 40 adolescents européens venus d’Irlande, d’Ecosse ou encore de Belgique qui visiteront l’Eurométropole au cours d’un roadt rip culturel, suivant l’itinéraire du Next.

Une programmation engagée

Cette dimension politique apparaît surtout dans la programmation. Éclectique et internationale, traversant tous les styles et arts scéniques, elle révèle elle aussi un aspect engagé. La notion de l’exclusion est récurrente, avec le thème des communautés LGBT ou encore de l’immigration. La pièce de théâtre « Hymn to Love » de Marta Górnicka touche ainsi la question de frontière et de l’immigration. Sorour Darabi, artiste iranien transgenre issu des mouvements underground de Téhéran, remet lui en question le concept de genre dans la langue. Certaines prestations sont elles politiquement assumées, comme Guerilla d’El Conde de Torrefiel, performance autour de la crise catalane actuelle. Le metteur en scène espagnol Rodrigo Garcia, dans sa pièce « encyclopédie des phénomènes paranormaux Pippo y Ricardo sous l’autorité de la confrérie Logia Lautaro », introduit un décor ressemblant à un monde post-Trump. Enfin, à l’occasion de l’« anniversaire » de la crise économique de 2008, le Next réunit un ensemble de spectacles autour de l’argent et de notre système financier. Luce Goutelle, à travers son « Désenvoûtement de la finance » ou Aline Fares, à travers sa « chronique d’une ex-banquière », passent au crible notre rapport à l’argent et à notre système capitaliste.

À cela s’ajoutent des thématiques intéressantes, notamment sur la question du corps dans l’espace (avec Suash de l’égyptien nasa4nasa ou la mort et l’extase de Tatiana Julien). Le public sera également mis à l’honneur avec certains shows l’invitant à prendre part dans la performance. C’est le cas avec Störlaut de Julie Flierl. Un show burlesque, durant lequel les spectateurs reçoivent un plan de salle pour déambuler dans l’espace.

De multiples thématiques pour la plupart très actuelles donc, qui promettent une 11ème édition extrêmement riche, avec toujours cette volonté de rapprocher et rassembler.

Photo : © Forced Entertainment - Real Magic - Maria Baranova

Revenir au Mag Actus
À lire aussi
193 queries in 0,327 seconds.