Aujourd’hui17 événements

« Corporate » : Entreprise, ton univers impitoyable – Rencontre avec Céline Sallette et le réalisateur Nicolas Silhol

Cette semaine Lille La Nuit se penche dans son Actu Ciné sur un premier film français, Corporate, dont le thème central est l’entreprise et certaines de ses méthodes fort peu recommandables. Alors que la souffrance au travail n’a jamais été autant exposée dans les médias, on est reconnaissant qu’un jeune cinéaste s’intéresse à un sujet peu représenté dans notre cinématographie. Et ce, malgré quelques scènes qui nous ont semblé manquer de crédibilité. Nous en avons discuté avec le réalisateur Nicolas Silhol et avons rencontré également l’actrice Céline Sallette.

corporate-4

Corporate de Nicolas Silhol : Céline Sallette et Lambert Wilson dans le monde cruel de l'entreprise. Qui survivra ?

 

Critique : Corporate est le premier long-métrage de Nicolas Silhol, passé comme sa consœur Julia Ducournau - la réalisatrice de Grave - par la fameuse école de cinéma La FEMIS.

Lors de notre rencontre, nous avons demandé au jeune réalisateur pourquoi il avait voulu consacré un film à l’entreprise, et plus particulièrement aux DRH.

Nicolas Silhol : « D’abord pour des raisons familiales. Mon père est consultant en ressources humaines. Donc, c’est des questions dont on a très souvent parlé. Et ça, ça se complète par l’héritage de mon coscénariste dont les parents travaillaient chez France Télécom (…). Les rapports humains en entreprise m’ont toujours intéressé. Parce que j’avais le sentiment qu'on y joue des rôles. Et ça m’intéresse en tant que directeur d’acteurs, de voir des acteurs qui jouent un rôle. Voir comment des acteurs qui doivent d’abord être prisonniers de leurs personnages, se libèrent ensuite de leurs personnages. Ça fait une dialectique de direction d’acteurs qui est intéressante. (…) Donc, j’aime bien cette dialectique à la fois d’un point de vue du sens : sur les codes de comportement en entreprise avec chacun dans sa fonction. Et puis, pour le plaisir de direction d’acteurs que ça offre. ».

Si Corporate joue sur la mise en abyme, la métaphore entre employés portant des "masques" et le travail des acteurs, voilà un film dont le cœur du sujet est avant tout les méthodes de management, souvent cruelles, et à la limite de la légalité.

corporate-3

Corporate de Nicolas Silhol : Céline Sallette est époustouflante dans le rôle de Emilie Tesson-Hansen, la redoutable DRH.

 

Dans le rôle de Emilie Tesson-Hansen, la redoutable directrice des Ressources Humaines, qui peu à peu va s’humaniser, on retrouve Céline Sallette.

Céline Sallette : « Un tel rôle est un cadeau. Franchement, il aurait proposé ce rôle à n’importe quelle actrice sur la place de Paris, elle aurait sauté de joie ! Non mais ce rôle est extraordinaire ! Il n’y a pas beaucoup de rôles comme ça pour les femmes. La question n’est pas tellement de savoir ce qui ma poussé à accepter. La question est de savoir qu’est-ce qui aurait pu faire que je refuse ? (…) Ce que j’ai découvert dans l’expérience de faire ce rôle par le regard de Nicolas. C’est à dire par le fait que 1 : il me l’accorde, 2 : d'en faire l'expérience jour après jour. C’est à dire être sur un plateau, au centre ! Au centre presque exclusivement. C’est à dire : il n’y a pas une scène où je ne suis pas (il y a quelques contrechamps). Ce que je traverse grâce à ça, c’est le fait d’être au centre presque exclusivement et de travailler énormément pendant une durée de jours consécutifs. C’est à dire sans pause. (…) Là, d’un coup, il me plonge au cœur du truc et je suis avec lui et toute l’équipe, tout le temps !  C’est extraordinaire parce que je me sens au même niveau que toute l’équipe. (…) Et ça, ça fait que je grandis en tant qu’actrice bien sûr. Je grandis en confiance, je grandis en calme. Parce que c’est pas pareil d’être filmée sur une journée de dix heures, dix heures !  Franchement au bout de la septième, vous êtes tout à fait détendue. Vous n’avez plus du tout aucune appréhension de la caméra. »

Céline Sallette est époustouflante dans le rôle de Emilie, directrice des Ressources Humaines redoutable qui, peu à peu, passe du statut de « bourreau » à celui de victime. On comprend petit à petit qu'une pression inacceptable repose sur elle aussi.

Corporate a le mérite de rappeler les grandes fictions sociales et politiques des années 70. On pense à certains films de Sidney Lumet en le regardant. Plus près de nous, le film de Nicolas Silhol évoque en mode mineur des œuvres comme Révélations (The Insider) de Michael Mann ou Margin Call de J. C. Chandor.

corporate-5

Corporate de Nicolas Silhol : L'inspectrice du travail Marie Borel (Violaine Fumeau) et Emilie Tesson-Hansen (Céline Sallette) ont des choses à se dire.

 

Si la tension du film est palpable, nous avons été gêné par certains éléments scénaristiques. Notamment par la trop grande proximité qu’entretien l’inspectrice du travail Marie Borel (épatante Violaine Fumeau) avec Emilie Tesson-Hansen. Allant jusqu’à l’amener sur l’un de ses chantiers. Nous avons fait part de nos réserves au réalisateur.

Nicolas Silhol : « C’est de l’ordre de ce que je veux raconter. C’est là où la fiction s’insinue et se déploie le plus dans le film. C’est un film qui est très tenu et rigoureux sur les enjeux qu’il pose, la part de fiction. Pour moi ce qui importe c’est ce duel entre ces deux femmes. J’avais des garde-fous importants. J’avais pas du tout envie de tomber dans un écueil d’un truc trop romanesque entre elles. Je pense qu’il se passe quelque chose entre elles mais elles ne deviennent pas copines. Et chacune reste aussi dans son rôle même si elles se reconnaissent et qu’elles font équipe à un certain moment. Evidemment, je n’ai pas d’exemple d’une collaboration comme ça. Et heureusement ! C’est ma part d’invention. (…) Et après, très concrètement tous mes consultants inspecteurs du travail auxquels je demandais constamment « Est-ce que ça, c’est carré ? » le truc qu’ils m’ont dit, c’est « Moi, personnellement, je n’emmènerai jamais quelqu’un sur un chantier. » Et en même temps, moi je me suis dit que c’est là que je prends ma liberté d’auteur car j’ai envie qu’elles y aillent sur ce chantier ».

Malgré nos réserves (les scènes de vie privées de Emilie n'apportent pas grand chose au récit), Corporate est un film à voir. Pour son sujet, la volonté du cinéaste de frayer avec un cinéma de dénonciation que pratiquent plus volontiers les cinéastes d’Outre-Atlantique, ses acteurs remarquables (Lambert Wilson, impeccable comme toujours) et, surtout, Céline Sallette. Elle s’impose de film en film, comme l’une de nos plus grandes actrices.

Synopsis : Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une “killeuse”. Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

Corporate de Nicolas Silhol
Scénario Nicolas Silhol et Nicolas Fleureau
Avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane de Groodt, Violaine Fumeau
Image Nicolas Gaurin
Décors Sidney Dubois
Son Antoine Corbin, Julien Roig, Emmanuel Croset
Musique originale Alexandre Saada, Mike et Fabien Kourtzer
Durée 1h35

Sortie le 5 avril 2017

Photos © Claire Nicol / © Diaphana Affiche, Film-annonce © Diaphana

Revenir aux Actus
À lire aussi
234 queries in 3,752 seconds.