Aujourd’hui :
Revenir aux Live report

Le Klub des 7 à l’Aéronef – Hip Hop Dayz Festival

Partager :
2 photos
    ?>
  • i

    - © lillelanuit.com
  • i

    - © lillelanuit.com

19h30, le froid est de la partie sur le parvis de l’Aéronef, mais le public attend bien sagement pour voir le fameux Klub des 7. Beaucoup de déçus arrivant les mains dans les poches, se voient refouler l’entrée … « Le concert est complet, désolé ». Les plus chanceux arrivent à avoir des places sous le manteau, alors que les autres rentrent bredouille et ratent un show d’exception.

20h30, après quelques bières au bar, le public s’installe pour la première partie. Johnny Madness, beat boxer de talent fait son entrée. Le public ne réagit pas, les discutions vont bon train et là, le toulousain commence son show. Plus un bruit, le public est subjugué par la prouesse, « c’est une tuerie ! ». Le véritable homme-orchestre mêle bruitage, sketch et jeux de scènes ! Après la surprise, l’ambiance explose, des gens dansent, le club de l’aéronef se transforme en boite de nuit sous le son de Daft Punk. Le public est conquis ! Johnny Madness fait une pause, il se ressource au jus multi vitaminé. Surprise, un membre du groupe Under Control (champion du monde de beat box) entre en scène et fait une impro avec Johnny Madness, le public se déchaîne ! Après 1 heure de performance, les lumières se rallument, le public est bluffé !

Un tour au bar, une pause clope et les discussions vont bon train ! « Johnny Madness est énorme », mais la plupart du public parle de l’absence de Futzati. Beaucoup d’interrogations et de déçus. Retour dans la salle, installation du matériel et d’une vingtaine de bières ! Alors que Johnny Madness était au jus de fruit, le klub marchera à la bière !

21h45, entrée en scène de Detect (Dj du groupe), l’ambiance monte… Le Klub des 7 arrive sur scène avec pour uniforme des blousons de baseball rouge numéroté 7 ! Le public se déchaîne et ovationne Gérard Baste. Pas de blabla, ils vont droit au but avec un premier morceau « Revoilà le Klub des 7, le rap qui rentre pas dans le concept ». Le concert démarre sur les chapeaux de roue, le point en l’air, le public apprécie. Les morceaux s’enchaînent, « Le conseil de discipline», « Baise les gens », « Fonctionnaires », « Anna emoi » sous un fond de Nirvana… Les membres du Klub des 7 qui sont au nombre de 5 ce soir nous donnent un véritable show ! Entre deux morceaux, « Gérard Baste avec sa moustache dégueulasse » nous raconte l’histoire du groupe, nous ovationne, nous « Loullois», et ça repart de plus belle ! Cyanure débite son flow à une vitesse incroyable ! Une impro entre les membres et la scène se vide ! Detect reste seul sur scène et nous fait danser ! Ensuite tour à tour les membres reviennent pour interpréter un morceau de leur propre groupe, James Delleck, le Jouage (Hustla), Cyanure (ATK) et Gérard Baste avec les Svinkels ! Le groupe au complet revient sur scène, des morceaux du précédent album sont joués, Cyanure slam dans le public !!! Un morceau est dédié à Fredy K (membre du groupe décédé en 2007 d’un accident de moto). De nouvelles improvisations, le public déchaîné en redemande. Ils font ensuite un titre Hip-hop spécialement pour le festival. Un dernier morceau « Quand on sera grand » et ils quittent la scène ! Le public est déchaîné, il bouge dans tous les sens, il chante… Le groupe remonte sur scène pour un rappel ! Le public sentant la fin du concert est plus motivé que jamais et apprécie les derniers morceaux ! Gérard Baste fait la promo pour le Jouage qui sort un album dans les prochains jours et pour James Dellect qui sortira un album solo en Avril. Une nouvelle dédicace pour Futzati absent et pour Fredy K. C’est la fin… Un dernier morceau pour la route avec « Salut les copains » et une reprise de « C’est le Klub des 7 ». Les membres du groupe ont du mal à partir de scène, ils nous préviennent que la soirée continue au Kiosk pour un after. Ils sortent, les lumières se rallument, mais le public est toujours dans l’ambiance !

En bref, c’était plus qu’un concert mais un show, de vraies performances et une ambiance au top ! On retiendra Gérard Baste sa force, Cyanure qui rappe à la cadence d’une mitraillette, James Delleck pour sa folie, le Jouage pour sa nonchalance, Detect pour sa maîtrise des platines, Futzati qui a brillé par son absence et Fredy K toujours présent dans l’esprit du groupe.

Direction le Kiosk pour l'After "Wesh ! Bien ou Bien ?!", organisé par l'asso ETC qui a changé de nom. A l'affiche, Drixxxé et Rhum*G, Detect et Gerard Baste du Kub des 7, mais aussi Aziz (Konkrite), Afrojaws, Berou et Joe 19:87. Une liste qui a attiré beaucoup de monde, au point qu'il fallait attendre parfois que certains décident de partir pour pouvoir entrer, danser et chanter. "Ici c'est pas Lille, c'est Atlanta !" dixit Gérard Baste à cette soirée ! Une 1ère extrêmement bien réussie qui en promet d'autres. Rdv au Kiosk ou à la Péniche du Pianiste pour la 2ème soirée ""Wesh ! Bien ou Bien ?!" ?

A lire et à voir aussi

482 queries in 0,991 seconds.